Loi Macron : opposition populaire à Valls-MEDEF et à l’UE du capital # 49.3 #communiqué

prcf_logoPlus que jamais, populaire à -MEDEF et à l’UE du Capital !

Ecartelée par les contradictions entre ses promesses au « peuple de gauche » et sa servilité à l’égard du MEDEF, de l’OTAN et de l’UE, la majorité législative issue de 2012 a vécu. Si le vote s’était déroulé selon les procédures normales, Valls et Macron n’auraient pu sauver leur texte anti-salariés (mise à mort du repos dominical notamment), sans prendre appui sur les députés réactionnaires de l’UDI (Bayrou et Cie). Le recours au , que Hollande avait quasiment juré de ne pas employer, montre le désarroi de ce pouvoir grossièrement patronal et euro-atlantique, mais aussi sa volonté d’accroître les dérives autoritaires que le n’a cessé de pointer. On ne peut pas faire une politique contraire à l’intérêt national et aux attentes des salariés sans piétiner les formes démocratiques !

Cela ne signifie pas qu’il faille idéaliser les « frondeurs », qui ne contestent ni l’UE, ni l’OTAN et les guerres impérialistes, ni les prétendues « réformes » néolibérales si ce n’est à la marge.

Plus que jamais, l’heure est à l’OPPOSITION POPULAIRE à VALLS-MEDEF et à la préparation collective, la plus rapide et la plus organisée possible, d’une grande initiative politique nationale de manifestation le 30 mai prochain, anniversaire du Non populaire du 29 mai 2005 à la constitution supranationale, comme y invitent les Assises du Communisme et d’autres secteurs progressistes.

Plus que jamais les militants du PRCF seront présents dans les manifestations du 7 avril contre l’euro-austérité avec leur appel à sortir de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme sous les plis mêlés du drapeau rouge ouvrier et du drapeau tricolore de l’indépendance nationale.

Secrétariat du PRCF

NDLR : rappelons que la Loi Macron reprend plus de 200 mesures directement issus de Diktat de l’UE du Capital, formulés par diverses injonctions de la Commission Européenne.

Parmi des dizaines d’autres exemples, citons en un frappant, la Loi Macron autorise le à transposer par voie d’ordonnances la directive européenne relative aux contrats de concessions dans son article 57. Lire notre article ici

la loi Macron déreglemente la profession d’architecte, en application des directives européennes. Elle privatise l’examen du permis de conduire , toujours en application des directives européennes (nous y reviendrons). Elle déréglemente les transports, en libéralisant le secteur des lignes d’autocar inter urbaine. Là aussi en application de la concurrence libre et non faussée de l’UE du Capital.

valls macron 49-3