Un grand pas vers la paix ! #corée

La rencontre entre les présidents nord et sud coréens est une bonne nouvelle pour les partisans de la , pour les anti-impérialistes des deux et du monde.

En effet outre les annonces porteuses d’optimisme
– il n’y aura plus de guerre sur la péninsule coréenne, déclarer la fin de la guerre et établir un régime de paix permanent et solide,
– les présidents sud-coréen Moon Jae-in et nord-coréen Kim Jong-un ont affirmé qu’ils étaient engagés en faveur de la dénucléarisation de la péninsule.
– Sud et Nord organiseront en août une nouvelle réunion des familles séparées depuis la fin de la guerre il y a 65 ans.

C’est bien le processus entamé qui est positif. D’ailleurs les tensions n’ont jamais été principalement entre Séoul et Pyongyang, mais entre Pyongyang et Washington, qui pendant fort longtemps dictait sa politique aux dictateurs fascistes sud-coréens successifs.

Maintenant, la est dans une position de force.

En fait, elle a toujours poursuivi le même but : la sécurité et la paix. Elle a aujourd’hui l’ et les missiles lui permettant de protéger son peuple contre la menace impérialiste étasunienne. Elle peut donc se lancer dans la deuxième phase de la ligne politique de Kim Jong-un, le “Byongjin”, la double poussée, c’est-à-dire d’un côté le développement du nucléaire, de l’autre côté le développement économique et bien-être du peuple.

La levée des sanctions, pas encore actée, serait la bienvenue.

Ce qui se passe est parfaitement logique de la part de Kim Jong-un. Depuis des années, il demande de parler  avec les États-Unis, il demande un pacte de non-agression avec les États-Unis, c’est ce qui va probablement se faire puisque cela fait partie des  garanties de sécurité qu’il demande, et il réclame également depuis des années un traité de paix sur la péninsule.

Donc la Corée du nord (RPDC) voit aboutir ces efforts. Et ce traité de paix sur la péninsule demandé par les Nord-Coréens, l’est désormais aussi par les Sud-Coréens.

Bien entendu il s’agit d’un processus. Comme l’a dit le camarade Kim Jong-Un “Il pourrait y avoir sur le chemin des retours de bâton, des difficultés et des frustrations mais on ne peut parvenir à la victoire sans douleur.

L’ américain pourrait bien voir dans cette détente un point marqué par son adversaire stratégique la Chine. Et être tenté de jouer la politique du pire. Reste que la RPDC est parvenue à établir un rapport de forces qui favorise, on le voit aujourd’hui, la détente et la paix dans la région hier encore au bord du conflit.

Il faut toutefois élargir le champ d’analyse à la géopolitique mondiale. L’impérialisme américain en difficulté peut être aussi tenté d’obtenir provisoirement une désescalade en Extrême-Orient pour avoir les mains libres contre l’ennemi principal du moment, l’Iran, et derrière lui, la Russie. C’est pourquoi les amis de la paix ne peuvent pas « désarmer » sur le plan militant : c’est sur l’ensemble des questions, Amérique latine déstabilisée par Trump, Proche-Orient, Ukraine, Libye et Afrique occidentale qu’il faut faire reculer l’impérialisme US et son petit vassal Macron.

Déclaration de la Commission internationale du PRCF – 27 AVRIL 2018

 

La Corée du nord annonce le gel des essais nucléaires

Le texte intégral de la déclaration coréenne, Corée du Nord, Corée du Sud

Texte intégral de la déclaration conjointe du sommet intercoréen

PANMUNJOM, 27 avr. (Yonhap) – Ci-après une traduction non officielle du texte intégral de la déclaration conjointe adoptée par le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à la fin de leur sommet tenu ce vendredi à Panmunjom dans la zone démilitarisée séparant les deux Corées.

—————-

Déclaration de Panmunjom pour la paix, la prospérité et l’unification de la péninsule coréenne

Durant cette période significative de transformation historique sur la péninsule coréenne, reflétant l’aspiration immuable du peuple coréen pour la paix, la prospérité et l’unification, le président Moon Jae-in de la république de Corée et le président Kim Jong-un de la Commission des affaires de l’Etat de la République populaire démocratique de Corée ont tenu un sommet intercoréen à la Maison de la paix de Panmunjom le 27 avril 2018.

Les deux dirigeants déclarent solennellement devant les 80 millions de personnes de notre nation et devant le monde entier qu’il n’y aura plus de guerre sur la péninsule coréenne et qu’une nouvelle ère de paix a débuté.

Les deux dirigeants, partageant l’engagement ferme de mettre rapidement fin au vestige de la Guerre froide de la division et de la confrontation de longue date, pour s’approcher audacieusement d’une nouvelle ère de réconciliation nationale, de paix et de prospérité, et pour améliorer et cultiver les relations intercoréennes de manière plus active, ont déclaré en ce site historique de Panmunjom les choses suivantes :

1. Le Sud et le Nord reconnecteront les relations de sang du peuple et réaliseront un futur de prospérité commune et d’unification mené par des Coréens en facilitant une avancée exhaustive et novatrice dans les relations intercoréennes. Améliorer et cultiver les relations intercoréennes est le principal désir de toute la nation et l’appel urgent de l’époque qui ne peut plus être remis à plus tard.

① Le Sud et le Nord ont affirmé le principe de déterminer par eux-mêmes la destinée de la nation coréenne et sont convenues d’arriver au tournant décisif de l’amélioration des relations intercoréennes en mettant en œuvre de façon exhaustive tous les accords et déclarations existants adoptés jusqu’à présent entre les deux pays.

② Le Sud et le Nord sont convenus de tenir des dialogues et négociations à plusieurs niveaux et dans divers domaines et de prendre des mesures actives pour mettre en œuvre les accords du sommet.

③ Le Sud et le Nord sont convenus d’établir un bureau de liaison à Kaesong où sont stationnés des représentants des deux côtés afin de promouvoir des consultations étroites ainsi que la coopération et les échanges entre civils.

④ Le Sud et le Nord sont convenus d’encourager une coopération active, des échanges, des visites et des contacts à tous les niveaux afin de raviver l’esprit de réconciliation et d’unité nationales. Les deux côtés encourageront entre eux une atmosphère d’amitié et de coopération en organisant activement des événements conjoints aux dates ayant une signification particulière au Sud comme au Nord, telles que le 15 juin, auxquels prendront part des participants de tous les niveaux, notamment des gouvernements central et local, des Parlements, des partis politiques et des organisations civiles. Sur le plan , les deux côtés vont démontrer leurs sagesse, solidarité et talents communs en participant conjointement à des événements sportifs internationaux tels que les Jeux asiatiques 2018.

⑤ Le Sud et le Nord se sont mis d’accord pour tenter de résoudre les sujets humanitaires liés à la division intercoréenne et tenir des réunions entre les Croix-Rouge afin de discuter de divers sujets, comme les familles séparées et leurs réunions. Le Sud et le Nord sont convenus d’organiser des réunions de familles séparées à l’occasion du 15 août (jour de Libération).

⑥ Le Sud et le Nord sont convenus de mettre en œuvre activement les projets qui ont fait l’objet d’un accord dans la déclaration du 4-Octobre 2007 pour promouvoir une croissance économique équilibrée et la prospérité commune de la nation. Dans un premier temps, les deux côtés vont prendre des mesures concrètes pour connecter et moderniser les chemins de fer et les routes du corridor de transport oriental ainsi qu’entre Séoul et Sinuiju.

2. Le Sud et le Nord vont chercher à soulager les tensions militaires élevées et à pratiquement éliminer le risque de guerre sur la péninsule coréenne. Soulager les tensions militaires et éliminer le risque de guerre est un défi très significatif qui est directement lié au destin du peuple coréen et qui est aussi une tâche essentielle pour garantir son existence paisible et stable.

① Le Sud et le Nord sont convenus de mettre fin à tout acte hostile l’un envers l’autre à tous les niveaux, y compris dans le ciel, sur terre et en mer, qui est la source de la tension et des conflits militaires. Les deux côtés ont décidé de transformer la zone démilitarisée en zone de paix en cessant à partir du 1er mai cette année tous les actes hostiles et en éliminant leurs moyens, dont la diffusion de messages par haut-parleurs et la distribution de prospectus, dans les zones bordant la Ligne de démarcation militaire.

② Le Sud et le Nord sont convenus de mettre en place un plan pour faire des zones près de la Ligne de limite Nord en mer Jaune une zone de paix maritime afin de prévenir les affrontements militaires et garantir une pêche sûre.

③ Le Sud et le Nord vont prendre diverses mesures militaires pour assurer une coopération mutuelle, des échanges, des visites et des contacts actifs. Les deux côtés vont tenir de fréquentes réunions entre leurs autorités militaires, y compris entre leurs ministres de la Défense, afin de discuter et résoudre immédiatement les problèmes militaires entre eux. A cette fin, ils vont organiser les premières discussions militaires de niveau général en mai.

3. Le Sud et le Nord vont coopérer activement pour établir un régime de paix solide et permanent sur la péninsule coréenne. Mettre fin à l’état actuel anormal d’armistice et instaurer un solide régime de paix sur la péninsule coréenne est une mission historique qui ne peut plus être retardée.

① Le Sud et le Nord ont réaffirmé leur accord de non-agression, qu’ils n’utiliseront aucune espèce de force l’un contre l’autre, et se sont engagés à respecter strictement l’accord.

② Le Sud et le Nord sont convenus de réduire graduellement leur armement une fois les tensions militaires dissipées et la confiance rétablie en pratique.

③ En cette année du 65e anniversaire de l’Armistice, le Sud et le Nord sont convenus de promouvoir activement des réunions trilatérales impliquant les deux Corées, les Etats-Unis, ou des réunions quadrilatérales avec les deux Corées, les Etats-Unis et la Chine en vue de déclarer la fin de la guerre, changer l’armistice en traité de paix et instaurer une paix permanente et solide.

④ Le Sud et le Nord ont confirmé leur objectif partagé de réaliser une péninsule coréenne sans nucléaire à travers une dénucléarisation complète. Ils ont estimé que les mesures initiées par la Corée du Nord sont très significatives et cruciales pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne et ont décidé de jouer leur rôle respectif à cet égard. Le Sud et le Nord vont rechercher le soutien et la coopération de la communauté internationale pour dénucléariser la péninsule coréenne.

Les deux dirigeants sont convenus de tenir des discussions franches et fréquentes sur des questions vitales pour la nation, à travers des rencontres régulières et des conversations téléphoniques, de renforcer la confiance mutuelle et de s’efforcer de renforcer la dynamique de progrès continu des relations inter-coréennes ainsi que la paix, la prospérité et l’unification de la péninsule coréenne.

Dans ce contexte, le président Moon Jae-in a accepté de se rendre à Pyongyang cet automne.

27 avril 2018

Fait à Panmunjom

(FIN)