Ukraine : la junte pro UE de Kiev tire sur des journalistes et des observateurs de l’OSCE, l’UE lance une opération de bourrage de crane

pédalo-hollande-merkel-guerreUne nouvelle fois dans le Donbass, la junte de Kiev semble avoir pris pour cible des journalistes et des observateurs de l’OSCE. Rien d’étonnant au fond, c’est bien la pratique des milices fascistes que de viser la presse, les médias. Rien d’étonnant de la part d’un régime qui a proposé une loi pour interdire toute contestation du gouvernement, d’un gouvernement qui s’est doté d’un “ministère de l’information”, d’un gouvernement qui vient de retirer sa licence à la chaine de télévision euronews, d’un gouvernement qui comprend en son sein plusieurs ministres fascistes et qui prend ses ordres auprès de l’Axe Washington Bruxelles Berlin. Pourtant, le silence est assourdissant ici en France et ailleurs en Occident. Que l’on tire sur des journalistes, que l’on tire sur des observateurs d’une organisation internationale dans l’exercice d’une mission de contrôle de l’application d’un accord portant le paraphe de François Hollande et Angela Merkel ne produit aucune réaction. Que ce même accord de cessez le foi soit toujours violé à de multiples reprises par les forces de qui – selon les constatations des drones de l’OSCE qui ont surpris un bombardements au mortiers lancés par les forces de la junte pro-UE de Kiev – poursuivent leurs bombardements ne produit également aucune réaction de la part des garants européens de l’accord de Minsk II. C’est mesurer le niveau de soutien qu’accorde à cette junte fasciste l’Axe euro-atlantique !

“Le drone sans armement du SMM (unarmed/unmanned aerial vehicle [UAV]) a surveillé les deux cotés de la ligne de contact à l’est de marioupol. A 17h38, à Shirokino il a surpris les Forces Armées Ukrainiennes faisant feu avec un mortier depuis l’une de leur position” Rapport de la mission de l’ 23/03:2015

“les observateurs de l’OSCE ont été bloqués à un barrage des forces armées ukrainiennes au nord ouest de Luhanske (dans une zone controlée par Kiev à 55 km au nord est de Donets) où ils ont pu entendre quatre dire de canon de tank depuis les faubours de la ville à environ 2 km au suoud est de leur position.” idem

ukraine hollande guerreDans les dernières 24 heures, ce sont plus d’une quinzaines de bombardements qui ont été constatés visant les quartiers de Peski, de la mine Oktyabrskaya de l’aéroport de , de Grigorovka et Staromaryevka ainsi que de village de Granitnoye. Le 24 mars c’est une petite fille de 10 ans qui a été tuée dans le bombardement du quartier Petrovsky de l’agglomération de Donetsk alors qu’un garçon de 14 était lui aussi victime d’un bombardement sur la ville de Gorlovka. De fait, la lecture des compte rendus des observateurs de l’OSCE confirme à de nombreuses occasions l’absence de retrait des armes lourdes conformément à l’accord de Minsk II par la junte de Kiev, l’installation de nouveau barrage et des dizaines et dizaines de violation du cessez le feu.

La censure est totale. Que chacun s’imagine ce qui se produisait si les forces armées des républiques populaires du Donbass tiraient sur les journalistes ou les délégations de l’OSCE,?

Les médias du Capital ici ne cessent de se proclamer les défenseurs des “valeurs occidentales”. Ce n’est pas faux. Ils le sont. Les défenseurs des “valeurs” de leurs possesseurs, des valeurs capitalistes celles qui sont cotées en bourse : l’argent, le capital et le profit. Et pour ces “valeurs” tous, les moyens sont bon. Déverser des tapis de bombes sur des populations civiles, de Tripoli à Donetsk, de Bagdad à Belgrade. Et recourir hier de Jakara à Santiago en passant par les moudjahidin talibans en Afghanistan, aujourd’hui de Bagdad à Kiev au fascisme et au terrorisme.

Deux poids deux mesures, hypocrisie, censure, propagande et manipulation : la propagande de guerre en action

C’est le travail quotidien d’une presse aux ordres du capital. cette même presse qui en 1944 célébrait il est vrai la “résistance” des divisions waffen SS en Bulgarie, dans les pays Baltes et appelait à dénoncé les terroristes.

Hier comme aujourd’hui, pour défendre ses intérêts l’oligarchie capitaliste est prete à tout, et en premeir lieu à recourir à ses ordres fascistes. Pour s’emparer de l’ et se la partager, c’est bien ce que fait ce nouvel Axe, l’axe wahsington berlin.

Peu importe que le 13 décembre 2012, le parlement européen ai voté une résolution contre la droite ukrainienne qualifiée “d’antisémite de xénophobes et d’infréquentables”, peu importe que le centre Simon Wiesenthal a alerté à de multiples reprises contre ces fascistes, aujourd’hui l’Union Européenne soutient les mêmes formant au coté d’oligarques pro- la junte installée par la force en février dernier.

Dans le même temps, selon certaines sources, plusieurs états propose que l’Union Européenne se dote de moyens de propagandes communs nouveau. Déjà certaines autorités travaillent à interdire les sources d’informations contradictoires à celles de l’Union Européenne (notamment russes). Les chaines de télévisions RT sont ainsi menacées d’interdiction en Grande Bretagne. C’est cela la liberté d’information. Qui plus est des directeurs de grands médias influents ont déjà annoncés la création de listes noires, d’une chasse aux sorcières contre les journalistes ou techniciens qui oseraient travailler pour des médias russes, tel le rédacteur en chef du quotidien américain The Economiste Ed Lucas ” Quiconque déposera son CV sur mon bureau et que je vois que cette personne a travaillé chez RT ou Sputnik ou quelque choses comme ça, alors ce CV sera jeté à la poubelle. Nous devons être capables d’humilier ces chaînes, ces personnes et les personnes qui les ont nommés, les producteurs qui les ont lancés et de les repousser en marge du monde des médias pour qu’on ne les considère plus comme de vrais journalistes ou de vraies chaînes mais comme des excentriques et des propagandistes. »

conclusions-conseil-europeen-03-2015 propagandeEn Europe la signature d’une alliance entre sept grands quotidiens nationaux qui comprend Le Figaro, pour la France, La Republica pour l’Italie, El Pais pour l’Espagne, Le Soir pour la Belgique, La Tribune de Genève et Tages-Anzeiger pour la Suisse, et qui sera dirigée par Javier Moreno, ancien directeur de la rédaction d’El País affiche pour objectifs officiels « la mise en commun des compétences ainsi que la promotion du journalisme de qualité. ». Surtout il est question d’une mutualisation des contenus et donc une nouvelle réduction de la diversité des sources d’informations.

L’Union Européenne elle, propose carrément d’établir  – selon les conclusions du conseil européen du 20 mars – d’ici le mois de juin un ” plan d’action sur la communication stratégique” s’appuyant sur “une équipe de communication”. En clair, l’UE se dote d’un plan de propagande et d’une force d’intervention en la matière afin de faire du bourrage de crane.

“13. Le Conseil européen a souligné la nécessité de contrer les campagnes de désinformation menées par la Russie et a invité la haute représentante, en coopération avec les États membres et les institutions de l’UE, à élaborer pour le mois de juin un plan d’action sur la communication stratégique. À cet égard, la mise en place d’une équipe de communication constitue une première étape.”

Evidemment, ces mêmes conclusions ordonne à l’Ukraine de  poursuivre “le processus de réforme en Ukraine, conjointement avec d’autres bailleurs de fonds et dans le respect du principe de conditionnalité du FMI. Le Conseil européen a demandé que la troisième enveloppe d’assistance macrofinancière en faveur de l’Ukraine soit adoptée d’urgence. Il s’est déclaré conscient des efforts de réforme déployés jusqu’ici par le gouvernement ukrainien et a invité celui-ci à intensifier encore ses travaux”. Austérités, privatisations, et pillage des richesses ukrainienne c’est bien celà le but de la mise en oeuvre de cette propagande.

Dans le même temps, on apprenait hier que l’oligarque milliardaire Kolomoiski, institué “gouverneur” de Dniepropetrovsk (en même temps qu’un de ses protégés à Odessa…) à la faveur du coup d’état de Maidan et qui a armé et financé des bataillons militaires pour réprimer le Donbass, vient d’être débarqué dans une nouvelle péripétie de cette guerre mafieuse entre oligarques pour se repartager les richesse du pays. En cause ici la compagnie pétrolière ukrainienne détenu pour moitié par l’état et pour moitié par Kolomoisky qui s’en était arrogé le contrôle. Il y a quelques jours alors que les oligarques de la junte à Kiev voulaient reprendre la direction de l’entreprise, des hommes en armes occupé le batiment… Où l’on voit ce que sont les hommes que soutient et utilisent l’Union Européenne du Capital.

Les veulent la guerre : livraisons massives d’armes?

Déjà des centaines de “conseillers” américains sont présents à Kiev pour “aider” la junte de Kiev (“Our guy” “notre homme” selon la diplomate américaine Victoria Nulland) à mener la guerre contre le Donbass. Déjà des centaines d’autres sont dans l’Ouest du pays pour “former” l’armée ukrainienne à l’utilisation d’arme (de l’OTAN ?).

Le Congrès Américain vient de voter une résolution va – t en guerre exigeant que le gouvernement Obama livre des armes à l’Ukraine.

Sur le terrain, en pratique, les dirigeants des républiques du Donbass constatent que des armes de l’OTAN sont déjà employées.

“Les Etats-Unis sont déjà en train de fournir des armes en Ukraine. Par exemple, à Debaltsevo nous avons vu des munitions américaines. Ce sont des armes létales”. ” Des avions de l’OTAN atterissent tous les jours sur les aéroports de Dniepropetrovsk, Zaporozhie et Karkov” Alexandre Zaharschenko dirigeant de la République Populaire de Donetsk

jbc pour www.initiative-communiste.fr – à partir des communiqués de l’OSCE & informations de presse