Le Venezuela dévoile la preuve de l’implication de Guaido dans le complot manqué #OperationGedeon #SilvercorpUSA #Goudreau

Cinq jours avant l’attaque, un cabinet d’avocats de Floride représentant Silvercorp a envoyé une lettre à pour lui rappeler qu’il devait s’acquitter d’un premier paiement.

Dimanche dernier, le gouvernement vénézuélien a présenté d’autres preuves relient député Juan Guaido au complot déjoué du 3 mai qui visait à faire assassiner le président par des mercenaires engagés par la firme Silvercorp USA.

Bien qu’il nie toute implication dans cette incursion ratée, Volk Law — un cabinet d’avocats de Floride représentant Silvercorp USA — a envoyé cinq jours avant le raid une lettre à Guaido et à d’autres membres de l’opposition pour leur rappeler qu’ils devaient s’acquitter d’un paiement initial de 1,5 million de dollars, qui était « en retard », pour un contrat du 16 octobre 2019.

La lettre du 28 avril indique que « l’administration de Juan Guaido était censée payer un acompte à Silvercorp USA », représentée par l’ancien béret vert , dans les cinq jours suivant la signature ,par le député de l’opposition et une brochette d’alliés, du contrat de 212,9 millions de dollars pour des services « garantis par des barils de pétrole vénézuéliens ».

En plus de Guaido, la lettre est adressée aux autres signataires du contrat, tels que Juan Jose Rendon, Sergio Vergara et Manuel Retureta. Elle a également été transmise à Carlos Vecchio et Fernando Blasi.

Le 28 avril, Volk Law a envoyé un avis de recouvrement de 1,5 million de dollars US , comme convenu entre Guaido et Goudreau dans le contrat du 16 octobre 2019 avec Silvercorp USA. Voici la lettre.

L’ancien membre des forces spéciales américaines a déclaré publiquement qu’il n’avait obtenu que 50 000 dollars par l’intermédiaire du consultant politique Juan Jose Rendon, et l’opposition n’a cessé de promettre de lui fournir le reste, mais n’a pas tenu parole.

L’entreprise américaine engagée par Guaido et ses alliés devait fournir des services, notamment de « planification stratégique », « d’achat d’équipement » et de « conseil en matière d’exécution de projets ».

Le mercenaire américain aurait été responsable de l’entraînement d’un contingent de 300 déserteurs de l’armée vénézuélienne dans trois camps improvisés le long de la frontière colombo-vénézuélienne, qui devaient pénétrer au dans une caravane lourdement armée et s’emparer de la capitale dans les 96 heures.

Ces enquêtes et plus de 90 arrestations font maintenant partie de l’opération « Gedeon », dirigée par Goudreau.

source : Telesur— 17 mai 2020
traduction DG pour www.initiative-communiste.fr