Kiev intensifie ses bombardements sur le Donbass, préparant une nouvelle offensive ?

ukraine bombes mines anti personnellesCes dernières semaines et en particulier ces derniers jour, la junte de Kiev a intensifié ses bombardements sur le Donbbas. Violant ouvertement les accords de Minsk. Dans le plus grand silence des médias en France, qui ne relaient que la propagande de l’. qui réunie en sommet à Varsovie a de nouveau désigné la Russie comme un ennemie, et annoncé le déploiement de nouveaux bataillons sur la frontière russe.

Le 29 juin dernier c’est une colonne de blindés et de chars d’assaut de la junte de Kiev qui a attaqué la République Populaire de dans le secteur de Debaltsevo. Une violente offensive bafouant l’accord de cessez le feu, causant de nombreuses victimes, repoussée par les forces d’autodéfense antifascistes républicaines.

La Russie, comme les Républiques Populaires de Donetsk et de , observe avec inquiétude le déploiement et la concentration de nouvelles forces armées de Kiev sur la ligne de contact ainsi que le renforcement des bombardements sur le .

L’ambassadeur russe à l’OSCE a alerté l’organisation internationale, en charge de l’observation du respect des accords de Minsk de ce que les violation des accords de Minsk et le renforcement des forces armée de la junte eurofasciste de Kiev près de la ligne de front signifie que Kiev prépare à nouveau une offensive militaire contre le Donbass.

“Kiev ne montre aucun signe d’être pret à mettre en application l’ensemble des mesures des accords de Minsk et les bloque pour le moment. C’est pourquoi ils organisent régulièrement des provocations près de la ligne de contact.””Les déclarations se multiplient à propos de “l’infaisabilité” des mesures de l’accord de Minsk et sur “l’inévitabilité ” de retourner dans le Donbass par le force”. ” Si l’intention de mener une opération militaire confirme ces actions, alors cela va mener  à des conséquences tragique” Lukashevitch, ambassadeur russe à l’OSCE

Au delà des concentration de troupes, la Russie dénonce la livraison d’armement à Kiev, notamment de drones utilisés pour ajuster les tirs d’artillerie. Et fait remarquer que d’après les propres rapports de l’OSCE et de sa mission de surveillance ” sur l’ensemble des localités qui sont sous les bombardements plus de 80% se situent dans les zones controlées par les forces d’autodéfence” ajoutant que plus des 60% des armes qui sont notées manquante dans les zones de dépots des armes lourdes ont été observés dans le camps de la junte de Kiev.

Dans le Donbass la colère monte contre la mission de surveillance de l’OSCE qui n’est d’aucune efficacité pour empêcher la junte eurofasciste de Porschenko de bombarder les villes et villages du Donbass.

Le 13 juillet, le président russe Vladimir Poutine a directement fait part au président français et à la chancelière allemande Angela Merkel, de son inquiétude des violations par Kiev des accords de Minsk. Le président russe presse l’Allemagne et la France d’agir sur la junte qu’ils ont mis en place à Kiev.

www.initiative-communiste.fr –  A partir d’info d’agence.


Si le silence sur les bombardements est total en France, les femmes, les enfants, les hommes du Donbass continuent eux de mourir sous les bombes de la junte de Kiev. Des bombes financées directement par les impôts des travailleurs français, puisque l’Union Européenne donne des milliards d’euros à la junte de Kiev pour financer la qu’elle mène contre le Donbass

Rapport de la situation sur le front à Donetsk – 11 juillet 2016

« La situation dans la République populaire de Donetsk reste tendue. Durant la journée écoulée, l’armée ukrainienne a bombardé 601 fois le territoire de la République, » a rapporté lundi le commandant en second du commandement opérationnel du ministère de la Défense de la RPD Edouard Bassourine en soulignant que « dans la zone de l’aéroport de Donetsk, l’ennemi a tenté de percer les positions des unités de la RPD mais il a été stoppé par des tirs de réponse à l’arme légère et repoussé vers ses positions antérieures » et « l’ennemi a essuyé des pertes se montant à environ sept blessés et trois morts ».

« L’ennemi a tiré 150 obus de mortier de 120 mm et 144 obus de mortier de 82 mm. En outre, l’ennemi a utilisé lors des bombardements des véhicules de combat d’infanterie, des lance-grenades et des armes légères.

Les punisseurs ukrainiens continuent de bombarder les localités suivantes : Shirokaya Balka, Zaïtsevo, Mikhaylovka, Zheleznaya Balka, Yasinovataya, Spartak, Staromikhaylovka, Dokouchaevsk, Sakhanka, Kominternovo, Zainchenko, le district Petrovsky et l’aéroport de Donetsk.

Lors des bombardements au mortier des localités de Sakhanka et Zainchenko, trois habitations ont été endommagées.

Les ordres de bombarder le territoire de la République ont été donnés par Zoubanich, Ryabokon, Vodolazsky, Gorbatyouk, Delyatitsky, Voylokov et Zabolotny.

Nous avons transmis toutes les données sur les violations des accords de Minsk aux représentants de l’OSCE et du CCCC.

Nous continuons d’enregistrer le renforcement de l’ennemi en violation de tous les accords signés à Minsk. En particulier :
– À Granitnoye (à 10 km de la ligne de contact) nous avons détecté huit chars d’assaut, trois mortiers de 120 mm et cinq véhicules avec des munitions ;
– À Zhovanka (à 3 km de la ligne de contact) deux bataillons Tatar sont arrivé afin de « s’exercer » au combat.

Les autorités militaires ukrainiennes continuent d’utiliser tous les moyens pour transformer le conflit du Donbass en un conflit actif.

En particulier, dans la zone de l’aéroport de Donetsk, l’ennemi a tenté de percer les positions des unités de la RPD mais il a été stoppé par des tirs de réponse à l’arme légère et repoussé vers ses positions antérieures. Suite à cet affrontement, l’ennemi a essuyé des pertes se montant à environ sept blessés et trois morts .

La présence de mercenaires et de nationalistes ukrainiens au sein de l’armée provoque un mécontentement croissant non seulement chez les habitants, mais aussi chez les soldats des FAU. En particulier, d’après nos services de renseignement, suite à des affrontements entre les mercenaires anglais et les soldats de la 58e brigade d’infanterie mécanisée, un soldat de la brigade a eu la jambe cassée. Afin de dissimuler le crime, il est soigné dans un hôpital local.

De leur côté, les punisseurs des unités nationalistes stationnés dans la localité d’Avdeyevka, anticipant l’inévitable punition pour leurs crimes, forcent les civils à les héberger dans les maisons proches de leurs points de stationnement.

Aujourd’hui, une fois de plus, les autorités militaires ukrainiennes ont trompé le public en utilisant les médias. D’après les informations postées sur le site de la chaîne 112.ua, près de la localité de Troitskoye, la capture de plusieurs soldats russes a été rapportée. Répandant l’information, les représentants du haut commandement militaire ukrainiens font référence les uns aux autres et aucun ne détient l’information authentique. Les autorités militaires ukrainiennes répandent de telles informations, bien entendu fausses, afin de présenter la Russie comme un agresseur.

Ainsi, nous pouvons voir que, comme attendu, le commandement ukrainien a augmenté le nombre d’attaques contre la République et va, en conséquence se mettre à utiliser l’artillerie. Mais je tiens à vous assurer que ni les provocations ukrainiennes, ni les nationalistes corrompus ou les les mercenaires étrangers ne briseront l’esprit combatif de la milice populaire, et nous ne leur laisserons pas un pouce de la terre du Donbass, » a indiqué Bassourine.

Rapport de la situation sur le front à Donetsk – 10 juillet 2016

« Durant la journée écoulée, la situation dans la République populaire de Donetsk n’a pas changé, mais nous notons que, contrairement aux jours précédents, l’utilisation des armes prohibées par l’ennemi a augmenté. Durant la journée écoulée, l’ennemi a bombardé 566 fois le territoire de la République, y compris 409 fois avec des mortiers, dont 260 obus de mortier d’un calibre de 120 mm, » a rapporté dimanche le commandant en second du commandement opérationnel du ministère de la Défense de la RPD Edouard Bassourine en soulignant une relative « accalmie » qui ne peut qu’être liée au « regroupement en cours des unités d’artillerie des FAU, qui est confirmé par nos services de renseignement, ainsi que l’augmentation en intensité des bombardements des localités de la République après le regroupement, qui provoquent d’avantage de victimes civiles et de destructions. »

« Les punisseurs ukrainiens continuent de bombarder les localités de Kroutaya Balka, Golmovsky, Gorlovka, Zaïtsevo, Yasinovataya, Spartak, Staromikhaylovka, Dokouchaevsk, Sosnovskoye, Sakhanka, Kominternovo, le district de Petrovsky et l’aéroport de Donetsk.

Lors des bombardements à l’artillerie de 152 mm et au mortier de la localité de Zaïtsevo, quatre civils ont été blessés : T. Cherniga née en 1989, A. Kravchenko né en 1976, E. Kholidin né en 1971 et I. Elisava dont la date de naissance reste à préciser. En outre, suite aux bombardements des localités de Zaïtsevo, Gorlovka et Donetsk, 10 habitations ont été détruites et 70 endommagées.

Les ordres de bombarder le territoire de la République ont été donnés par Zoubanich, Ryabokon, et Vodolazsky, les « héros nationaux de l’ » et adeptes de Bandera et Shoukhevich.

Nous avons transmis toutes les données sur les violations des accords de Minsk aux représentants de l’OSCE et du CCCC.

Durant les trois derniers jours, nous avons noté une baisse du nombre de bombardements menés contre le territoire de la République avec de l’artillerie, mais dans le même temps, une augmentation des attaques avec des armes légères et des mortiers. Une telle « accalmie » ne peut qu’être liée au regroupement en cours des unités d’artillerie des FAU, qui est confirmé par nos services de renseignement, ainsi que l’augmentation en intensité des bombardements des localités de la République après le regroupement, qui provoquent d’avantage de victimes civiles et de destructions.

Nous continuons d’enregistrer le renforcement de l’ennemi en violation des accords de Minsk :
À Pervomayskoye (à 10 km de la ligne de contact), nous avons détecté quatre obusiers D-30, six chars d’assaut et l’arrivée de 100 soldats ;
À Ostroye (à 11 km de la ligne de contact), nous avons détecté six lance-roquettes multiples Grad, six systèmes d’artillerie motorisée Gvozdika de 122 mm, cinq obusiers D-30, cinq chars d’assaut et 10 véhicules avec des munitions ;
À Novogrigorovka (à 3 km de la ligne de contact), nous avons détecté l’arrivée de deux systèmes d’artillerie motorisés Gvozdika de 122 mm ;
À Soukhaya Balka (à 12 km de la ligne de contact), sont arrivés six systèmes d’artillerie motorisés Akatsia de 152 mm et huit chars d’assaut, qui sont situés dans le centre ville, sur le territoire de l’hôpital central.

Ainsi, les autorités de Kiev non seulement violent leurs engagements concernant le retrait des armes lourdes, mais elles continuent au contraire à renforcer leur armement lourd, ce qui conduit progressivement à une escalade du conflit dans le Donbass, » a indiqué Bassourine.

Commandant en second du commandement opérationnel du ministère de la Défense de la RPD Edouard Bassourine