Ukraine :un an après le referendum d’autodétermination, l’armée de Kiev mitraille les observateurs de l’OSCE ; Appel des communistes de Lougansk !

Les rapports de la mission d’observation internationale conduite par l’OSCE suite aux accords de Minsk sur la ligne de front entre le Donbass et les troupes et milices pro-UE de Kiev se suivent et se ressemblent : la junte de Kiev continue de violer plusieurs dizaines de fois par jour le cessez le feu. Ses troupes empêchent également régulièrement les observateurs internationaux de procéder au contrôle du retrait des armes lourdes. y compris par la force.

Sans que l’information ne soit reprise par aucun des grands médias “libres” occidentaux, une patrouille de l’OSCE a ainsi été mitraillée le 10 mai dernier près de Lougansk par l’armée de Kiev.

Le 10 Mai, une patrouille du SMM (OSCE) s’est retrouvée sous le feu d’une mitrailleuse dans une zone située 3 km à l’ouest de Krymske (zone contrôlée par le gouvernement de Kiev) (43 km au nord ouest de Lougansk). L’équipe de l’OSCE était sortie de leurs véhicules pour observer un bombardement à proximité. Au moment où ils sont rentrés dans leur véhicule entre 3 et  5 longues rafales d’une mitrailleuse Kalashnikov modernisée  ont été tiré sur eux, avec des impacts à moins de 2m. Le SMM n’a pas eu de blessés et a quitté la zone. l’origine du tir est évalué à environ 200 m au sud ouest de leur position. le commandant local des forces armées ukrainienne a déclaré que l’un de ses soldats a ouvert le feu accidentellement “parce qu’il n’était pas au courant de l’arrivée du SMM…. Source : OSCE 11 mai 2015

Chacun peut imaginer quels titres de presses nous aurions en Une des journaux en France si c’était un soldat de la LPR qui avait agit ainsi ! Dans le même rapport, les inspecteurs notent que :

Dans la zone contrôlée par le gouvernement de Kiev, la mission a visité 7 sites de stockage des armes lourdes (ndlr : à retirer de la ligne de front selon les accords de minsk) et constaté que 2 système lance missile multiples (MLRS) était manquant à un endroit, 4 MLRS à un autres, 4 canons mortier de 152 mm à un autre ainsi que 3 autres sur un autre site ; Le SMM a également constaté que certains armes lourdes ont été récemment déplacées (comme le prouve la boue fraiche sur les roues et les traces visibles dans les champs). Par deux fois, les observateurs ont été empêches d’accédés à ces zones de stockage devant attendre 30 à 40 minutes. OSCE 11/05/2015

Ce même rapport de l’OSCE confirme que malgré les interdictions, malgré la répression et malgré les attaques conduites en certains endroits (à Lviv, à Kiev …) par des activistes néo-nazis de très importantes manifestations populaires ont eu lieu en Ukraine pour le 9 mai.

JBC pour www.initiative-communiste.fr – @PRCF_

Il y a un an, l’autodétermination du Donbass

lénine donbass LPR DPR ukraine

Il y a exactement un an, dans le Donbass, dans les villes des oblasts de et de c’est tenu un sur l’autodétermination des régions. Les résultats furent les suivants:

République populaire de Donetsk :

Taux de participation : 74,87%
Pour l’indépendance : 89,07%
Pour le maintient dans l’Ukraine : 10,19 %
Bulletins nuls : 0,74%

République populaire de Lugansk :

Taux de participation : 81%.
Pour l’indépendance : 90,53%
Pour le maintient dans l’Ukraine : 9,04%
Bulletins nuls : 0,43%

Rapidement la junte fasciste de Kiev va engager un combat meurtrier contre les populations du Donbass. Selon les sources les victimes de cette sale montent entre 6000 et 10.000 morts.

Ces jours derniers, les forces armées pro UE de la junte de Kiev continuaient de violer le cessez le feu institué par les accords de Minsk 2. Ces dernières 24h, plus d’une quarantaine de violation du cessez le feu contre les républiques du Donbass sont ainsi constatées : à Donetsk, les quartier de Oktyabrsky, la mine Oktyabrskaya, l’aéroport et le Centre Volvolairport les villes de Gorlovka et Yasinovataya ainsi que les villages deSpartak, Zhabichevo, Logvinovo et Kalinovka ont subi des bombardements à l’arme lourde.

Le rôle décisif de Boris Litvinov

C’est sous l’impulsion du communiste Boris Litvinov que la République Populaire de Donetsk connaitre une véritable impulsion. Le 25 juillet 2014, alors que la jeune république est en péril (offensive militaire ukrainienne sur Slavanisk, Kramatorsk, premières chutes d’obus sur Donetsk) et que les aventuriers nationalistes (le cosaque Babaï, Igor Strelkov… ) ont fuit à Moscou.

Boris Litvinov, ancien responsable du Parti communiste (KPU) du district de Kirov (Donetsk) va très rapidement s’entourer de personnes compétentes, comme Alexandre Zakhartchenko (actuel Président) et relancer la construction démocratique de la jeune république. Les éléments nationalistes sont exclus des fonctions exécutives et des postes de direction (comme Pavel Gubarev) et un virage “socialiste” est amorcé.

La contre-offensive d’août permet de confirmer les choix de Boris Litvinov.

Appel des communistes de Lugansk aux élus, organisations et chefs d’Etats du monde pour le Donbass

Il est urgent d’obtenir la levée du blocus et de la cessation des hostilités dans la Donbass

Nous, les participants du Forum international de solidarité avec le Donbass “fascisme. Internationalisme. Solidarité”, déclarons notre soutien aux résidents des régions de Donetsk et de Lugansk, nous exhortons les gouvernements de l’UE, les Etats-Unis, les membres du Parlement européen, les représentants des pays à l’ONU à prendre toutes les mesures possibles, y compris des sanctions économiques et politiques contre l’Ukraine, afin d’obliger le gouvernement d’Ukraine à respecter les accords internationaux, y compris celui de Minsk, visant à mettre fin à la guerre et pour le retour à une vie paisible dans la Donbass:

– Nous exigeons un cessez-le-feu dans le Donbass;
– Le retrait des armes lourdes;
– L’accès, la livraison, le stockage et la distribution de l’aide humanitaire;
– Le rétablissement des relations sociales et économiques, incluant le versement des pensions et autres prestations sociales.

Nous croyons que les membres des Assemblées législatives, les gouvernements et les chefs d’états du monde doivent condamner résolument toutes les violations des dispositions des accords internationaux par les autorités ukrainiennes : assassinats, torture, intimidation des civils, pillages, blocus des régions, obstacles à la libre circulation des personnes sur les territoires des régions de Donetsk et de Lugansk.

Nous croyons que la pression de la communauté internationale peut forcer les autorités ukrainiennes, qui ont causé un désastre économique au Donbass, pour mettre fin au blocus de la région, ce qui lui donnera l’occasion de rétablir sa sphère économique, de faciliter la vie des civils et permettra de surmonter les conséquences de la catastrophe humanitaire. Les résidents du Donbass devraient être en mesure de recevoir des médicaments, des aliments, des matériaux de construction nécessaires à la reconstruction des infrastructures.

Nous attirons l’attention de la communauté internationale sur le fait que la grande majorité des mobilisés de force dans les rangs de l’armée ukrainienne ont refusé de participer à une guerre fratricide. Toutefois, la législation ukrainienne prévoit des peines d’emprisonnement pour ceux qui refusent d’aller tuer des civils dans les régions de Donetsk et de Lugansk.

Nous croyons que cette pratique est inacceptable et irrecevable. Nous appelons la communauté internationale à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la paix et la stabilité au Donbass. Par souci de stabilité et pour surmonter les conséquences des catastrophes humanitaires en Europe de l’Est, afin de prévenir toute tentative de violer les droits et libertés civils et partout dans le monde. La la communauté internationale doit unir leurs efforts dans une quête commune : Aider le Donbass et Lugansk,

Alchevsk, le 8 mai 2015