Ce 12 décembre 2021, le PRCF a organisé une prise de parole symbolique, au pied de la statue de la Liberté pour revendiquer la libération immédiate de Julian Assange menacé d’extradition aux États-Unis suite à la scandaleuse décision du pouvoir britannique . Le journaliste est embastillé dans le cadre d’une procédure politique pour le seul crime d’avoir publié la vérité. La vérité sur l’espionnage liberticide massif de l’impérialisme américain. La vérité sur ses guerres sanglantes. La vérité sur ses crimes de guerres et ses violations innombrables et systémiques des droits de l’homme. Le régime de torture par une privation la plus brutale qui soit de sa liberté vise à faire taire tous les journalistes, tous les citoyens. La violence contre Assange est une violence qui frappe chaque homme libre, une violence faite à l’Humanité toute entière.

Un prochain rassemblement est en cours d’organisation pour ce samedi 18 décembre 2021 de 18h à 20h au Trocadéro, parvis des droits de l’homme

En vidéo les interventions au rassemblement devant la statue de la liberté à Paris pour la libération de Julian Assange

sont intervenus Aymeric Monville et Frédéric pour la commission internationale du PRCF, ainsi qu’un gilet jaune

Le prononcé en français et en anglais de l’intervention de Frédéric

Discours Sur Liberté et Julian Assange. 12.12.2021. Frederick  PRCF (Pôle de Renaissance communiste en France). Traduction Française.

Bonjour camarades du monde entier de mon pays et de la France je suis ici pour parler de l’emprisonnement, l’emprisonnement injuste de Julian Assange qui languit dans une prison de haute sécurité à Londres connue sous le nom de prison de Belmarsh depuis 2019 il a été emprisonné pour avoir mis en avant les fuites wiki et de nombreuses autres fuites qui ont montré l’atrocité de l’impérialisme mondial dirigé par les États-Unis et spécifiquement l’idée de dommages collatéraux la façon dont les citoyens de l’Irak, l’Afghanistan et le Yémen ont été tués brutalement par des frappes de drones aux mains de l’établissement militaire américain. Il a mené un travail très important et c’est pourquoi nous sommes ici aujourd’hui aux pieds de la statue de la liberté qui était – qui est la veuve d’Abraham Lincoln cette statue a été un cadeau d’Auguste Bertholdi en 1871 pour célébrer les 100 ans de la révolution américaine le centenaire de la révolution américaine et la fin de la guerre civile qui a aboli l’esclavage aux États-Unis en 1865. Je vais aborder aussi brièvement que possible une partie de l’histoire des États-Unis pour mettre en contexte la situation de Julian Assange. Nous pouvons remonter au début de la Révolution américaine en 1776 pour voir qu’il y a toujours eu cette tension dans la société américaine entre l’empire ou l’impérialisme et les propriétaires de plantations esclavagistes, les pères fondateurs étant eux-mêmes propriétaires d’esclaves ou partisans de l’esclavage jusqu’à Abraham Lincoln, le premier président, qui était contre cette tendance, un républicain radical. Thomas Paine qui a écrit « Common sense » en 1776, lui aussi abolitionniste, contre l’esclavage, détestait la monarchie et critiquait les pères fondateurs. Cette mythologie commençait déjà à se développer à cette époque. Si nous revenons un peu en arrière ou si nous avançons un peu plus, Frederick Douglass a posé la question suivante au début de la Révolution américaine : « Que représente le 4 juillet pour l’esclave ? » Parce qu’en effet, l’Amérique a été fondée sur la classe des plantations qui a pu se retrancher et s’accrocher à l’esclavage, qu’elle avait un intérêt matériel à soutenir, et ce qui a fini par détruire l’institution de l’esclavage, c’est la guerre. W.E. B Du Bois, un célèbre penseur afro-américain, a qualifié de grève générale les esclaves ont arrêté de travailler par milliers et ce fut une grande grève générale et ils ont également pris les armes contre – du côté de l’union – contre les États du Sud esclavagistes. Je voudrais lire une citation de Karl Marx sur le sujet de la guerre civile. Dans une lettre de 1861 écrite à Engels, il dit : « À mon avis, les plus grandes choses qui se passent dans le monde aujourd’hui sont, d’une part, le mouvement des esclaves en Amérique, commencé par la mort de John Brown et, d’autre part, les serfs en Russie ». « On peut donc voir la guerre civile américaine comme cette même tension entre empire, esclavage, et l’injustice, et l’aspiration à la liberté, l’aspiration à la liberté. Maintenant, si nous avançons un peu plus dans la reconstruction radicale, qui était une période de 20 ans de 1860 à 1880, nous voyons des personnages comme Frederick Douglass débattre avec le président Andrew Jackson, plaidant pour le droit de vote, qui a été refusé par Andrew Jackson, mais l’idée des 14ème, 15ème et 16ème amendements, qui étaient les amendements de la guerre civile, qui garantissaient la citoyenneté aux Afro-Américains et abolissaient l’esclavage, était la promesse faite à la communauté afro-américaine, et cette promesse – évidemment cette promesse – était l’un des plus grands mouvements de l’histoire américaine, la reconstruction radicale à cette époque et W. E. B Du Bois reste l’un des penseurs les plus éminents – penseurs marxistes – de la gauche afro-américaine en Amérique et l’un de ses travaux les plus importants est le livre Reconstruction radicale – Black Reconstruction in America qu’il a publié en 1935. Nous devons comprendre que nous pouvons établir un parallèle avec notre période actuelle. 1935 est l’année où il a écrit ce livre qui parle des promesses des tentatives de créer une société plus libre dans le cadre de la reconstruction, de la peur rouge, des raids de Palmer, de J. Edgar Hoover fondant le FBI, Nous devons comprendre notre histoire, nous devons contextualiser ce qui arrive à Assange dans le contexte plus large de la société américaine, de cette tension, de cette tension constante entre l’empire et la liberté. Si nous regardons cette loi, l’Espionage Act, qui date de la période des raids de Palmer et de la peur rouge, 1917, l’Espionage Act, qui a été utilisé comme un outil contre la classe ouvrière, contre les mouvements ouvriers naissants en Amérique, Eugene V. Debs, cinq fois candidat à la présidence. Debs s’est présenté cinq fois à l’élection présidentielle mais a été emprisonné pendant 10 ans pour avoir simplement prononcé un discours condamnant l’engagement américain dans la première guerre mondiale maintenant si nous regardons Emma Goldman un célèbre anarchiste impliqué dans les émeutes de Haymarket ont également été emprisonnées en vertu de la loi sur l’espionnage. Si nous regardons l’histoire, nous devons comprendre que la lutte contre le fascisme n’est pas terminée. Woody Guthrie, avec sa célèbre guitare « cette machine tue les fascistes » et de nombreux autres artistes et Américains ont toujours été contre cette tendance et ont toujours aspiré à quelque chose de mieux, partout dans le monde à s’opposer à l’impérialisme américain à s’opposer à l’attaque menée par les États-Unis contre nos libertés civiles, contre nos conceptions de la justice, et contre nos symboles de liberté et je voudrais nous appeler tous à nous souvenir du symbole de la Statue de la Liberté qui est la veuve d’Abraham Lincoln, la fin de l’esclavage le début d’un nouveau monde et la fin du fascisme Je voudrais conclure sur une citation de Dark Princess de W. E. B Du Bois il est dit que « la machine tue les fascistes ». E.B Du Bois qui parle de l’impérialisme et c’est là que je voudrais terminer cette analyse historique de la situation à laquelle nous sommes confrontés : « Les étoiles de la sombre Andromède appartiennent là-haut au grand ciel qui est suspendu au-dessus de ce monde torturé, malgré les motifs grossiers et cruels qui sont à l’origine de sa honte et de son exposition, de sa dégradation et de l’enchaînement du feu et de la liberté des Noirs américains – de l’Afrique noire – avec l’esprit libre de son concert asiatique, sont indispensables à la fertilisation du sol universel de l’humanité, ce que l’Europe seule n’a jamais pu ni voulu donner à cette Terre endolorie. »
Merci.

American History, Julian Assange: 12.12.2021
Frederick  PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France)
Hello comrades around the world from my country and from France I’m here to speak about the imprisonment the unjust imprisonment of Julian Assange who languishes in a maximum security prison in London known as Belmarsh prison since 2019 he was imprisoned for putting forward wiki leaks and numerous other leaks which have shown the atrocity of US led global imperialism and specifically the idea of collateral damage the way in which citizens of Iraq, Afghanistan, and Yemen have been killed brutally by drone strikes at the hands of the American military establishment. he has led a very important work and that’s why we are here today at the feet of the Statue of Liberty which was -which is the widow of Abraham Lincoln this statue was a gift by Auguste Bertholdi in 1871 to celebrate 100 years of the American Revolution the centenaire of the American revolution and the end of the Civil War which abolished slavery in the United States in 1865. I’m going to be discussing as briefly as possible some of the history behind the United states to contextualize the situation of Julian Assange we can go back to the beginning of the American Revolution in 1776 to see that there has always been this tension in American Society between empire or imperialism or slaveholding plantation owners the founding fathers being themselves slave owners or slavery supporters until Abraham Lincoln the first president who was against that a radical republican. Thomas Paine who wrote Common Sense in 1776 also an abolitionist against slavery hated the monarchy criticized the founding fathers this mythology which was already starting to develop at that time now if we turn back the clock a little bit further or we go forward a little bit more Frederick Douglass he asked the question at the beginning of the American Revolution “What is the 4th of July to the slave?” because indeed America has been founded on the plantation class was able to entrench itself and hold onto slavery which is what they were very much had a material interest in supporting now what ended up destroying the slavery institution was a war. W.E.B Du Bois a famous African American thinker qualified as a general strike slaves put down their -stopped working in the thousands and this was a great general strike and also took up arms against -on the side of the union- against the slavery owning southern states I would like to read a quote from Karl Marx on the subject of the civil war in a letter in 1861 written to Engels he says “In my opinion the biggest thing happening in the world today are on the side of the movement of slaves in American started by the death of John Brown and on the other side the serfs in Russia.” so we can really see the American Civil War as this same tension between empire, slavery, and injustice and the yearning for freedom the yearning for liberty now if we move forward just a little bit more radical reconstruction which was a 20 year period from 1860 to 1880 we see figures like Frederick Douglass debating with president Andrew Jackson advocating for voting rights which was denied by Andrew Jackson but the idea of the 14th 15th and 16th amendments which were the civil war amendments which guaranteed citizenship to African Americans and abolished slavery was the promise that was given to the African American community and this promise -obviously this promise- was one of the largest movements in American history was radical reconstruction at this time and W.E.B Du Bois remains one of the most prominent thinkers -Marxist thinkers- of the African American left in America now just one of his most seminal works in 1935 he published the book -radical reconstruction- Black Reconstruction in America which we have to understand we can draw a parallel to our current period as well 1935 when he was writing this which talks about the promises of the attempts to create a more free society in reconstruction he wrote this in 1935 an altogether different context of fascisation, of the red scare, of the Palmer raids, of J Edgar Hoover founding the FBI, this time period they could soon of the execution of the Rosenthals who were accused of being Soviet spies -Rosenbergs- -Rosenbergs- we have to understand we have to understand our history we have to contextualize what’s happening to Assange in the broader context of American Society of this tension this constant tension between empire and liberty now if we look at this act the Espionage Act which dates to the period of the Palmer raids and the red scare, 1917 the espionage act, which was used as a tool against the working class against the burgeoning working movements in America the five time contender presidential candidate Eugene V. Debs ran for president five times but was imprisoned for 10 years for giving simply a speech condemning the American involvement in World War One now if we look at Emma Goldman a famous anarchist involved in the Haymarket Riots was also imprisoned from the Espionage Act if we look at history we have to understand that it’s not it’s over the fight against fascism that Woody Guthrie with his famous guitar “this machine kills fascists” and numerous other artists and Americans have always been against this tendency have always yearned for something better and that’s why I call upon you comrades Americans, French, all around the world to oppose US imperialism to oppose the US led attack on our civil liberties, on our conceptions of justice, and our symbols of liberty and I would like call on us all call to remember the symbol of the Statue of Liberty which is the widow of Abraham Lincoln, the end of slavery the beginning of a new world and the end of fascism I would like to conclude on a quotation from Dark Princess by W.E.B Du Bois he’s discussing imperialism and this is where I’d like to end this historical analysis of the situation we’re facing: “The stars of dark Andromeda belong up there in the great heaven that hangs above this tortured world despite the crude and cruel motives behind her shame and exposure her degradation and enchaining the fire and freedom of black Americans -of black Africa- with the uncurbed mind of her concert Asia are indispensable to the fertilizing of the universe soil of mankind which Europe alone never could nor would give this aching Earth.”
Thank you.