Élections municipales truquées en Ukraine .

nazis-ukraineSelon le quotidien Junge Welt, les élections municipales ont été annulées dans 122 communes de l’ situées dans des zones sous contrôle du gouvernement de . Il semblerait que la crainte principale des autorités était de voir dans ces municipalités, non loin de la ligne de front, l’élection de personnalités favorables aux insurgés des républiques populaires de Donetsk et Lugansk. Cela concerne également des municipalités de taille importante comme Mariupol ou bien Kramatorsk.

De nombreuses irrégularités ont également eu lieu dans les zones non russophones plus à l’ouest.

A Odessa, Karkhov, Dnierpopetrovsk notamment, il semblerait que les opposants aux pro-UE l’emporteraient. D’après les sondages 71% des ukrainiens désaprouvent la politique de l’oligarque pro UE Porochenko et du fasciste Iatseniuk (celui dont Victoria Nuland la représentant des USA en   disait “c’est notre homme”).

Ainsi à Kiev, précisément à l’endroit où le président Poroshenko se rendait devant les caméras pour voter, le responsable du bureau de vote avait perdu les clés du coffre-fort contenant les bulletins de vote, qui dut être ouvert à la tronçonneuse ultra-résistante. Partout dans le pays des observateurs électoraux rapportent des problèmes de bulletins incorrects ou des isoloirs manquant. Le parti du président Poroshenko BPP aurait selon différents institus de sondage entre 11 et 19% des suffrages. Le parti de Yatseniuk “Front Populaire” responsable de réformes antisociales sur les pensions et les salaires , le chauffage et les transports est estimé à 3%. La favorite serait semble-t-il l’oligargue Julia Timoschenko qui ferait son retour.

Le , un parti de masse, quant à lui est absent du vote du fait d’une ordonnance du ministre de la Justice interdisant aux localités d’enregistrer des candidats communistes au début de l’année bien que le parti lui-même ne soit pas formellement interdit.

En ce qui concerne le “bloc d’opposition” successeur du “parti des régions” du président Ianoukovitch, il n’enregistre que des progrès modérés de 9% à 11% , il est dominant dans certaines régions du sud et de l’est. Cependant certains de ses candidats les plus populaires n’ont pas pu s’enregistrer pour participer aux élections.

MF D’après un article de Junge Welt 25.10.2015 pour www.initiative-communiste.fr: https://www.jungewelt.de/2015/10-26/047.php

Le quotidien Junge Welt est un quotidien national allemand marxiste non partisan entièrement indépendant des puissances d’argent et une source particulièrement fiable et professionnelle d’information. Nombre de journalistes ont été formés à l’école de la RDA. Il est possible de le lire en s’aidant de l’outil Google Translate pour les non-germanophones.


Petro Symonenko leader du (parti communiste ukrainien interdi ) a voté le 25  octobre au bureau de vote n°584 à Kiev pour les élections locales…

Commentant la situation en Ukraine, Petro Simonenko dirigeant du parti communiste ukrainien a dit que la campagne électorale actuelle est une farce et n’apportera aucun changement.

Selon le chef du Parti communiste, le peuple de l’Ukraine  est déçu par le gouvernement actuel, les gens ne font pas confiance à personne et sont dans un état constant de terreur.

«J’aimerai beaucoup que les citoyens  ukrainiens soient de vrais patriote dans leur pays et dans leur villes  a dit Petr Simonenko -. Aujourd’hui, il est nécessaire de changer radicalement la situation et le pouvoir car le régime actuel n’est ni national ni patriotique». En référence au fait que l’actuel junte au pouvoir à Kiev a été mise en place par l’axe euro-atlantique auprès de qui elle prend ses ordres.

source : http://www.kpu.ua/ru/82612/petr_symonenko_nyneshnjaja_yzbyratelnaja_kampanyja__eto_kampanyja_polytycheskyh_klounov