COVID-19 : interview exclusive de l’ambassadeur de Cuba en France.

Alors que apparaît comme le pays en pointe dans le combat contre le covid-19, avec des résultats exemplaires non seulement sur son sol mais également des actions de solidarités internationalistes aux Amériques comme en Afrique et en Europe. Initiative Communiste, le journal du PRCF, a pu obtenir une exclusive avec son excellence Elio Eduardo Rodriguez Perdomo, en France.

Initiative Communiste : Comment a-t’elle fait face à la crise de Covid-19 ?

Le système de cubain, conçu et développé depuis 1959 sous la direction du commandant en chef , dispose d’une base solide qui a permis une confrontation rigoureuse et efficace contre la propagation de Covid-19.

Le premier de ces piliers est la médecine préventive et l’accès général et gratuit aux services de santé pour toute la population. Cuba est l’un des pays qui compte le plus grand nombre de médecins par habitant au monde, ce qui facilite le suivi quotidien des patients présentant d’éventuels symptômes de l’épidémie. Des milliers d’étudiants en médecine, qui ont l’expérience nécessaire, ont rejoint le travail de suivi, car tout au long de leur parcours universitaire, ils effectuent des stages accompagnés par des professionnels.

Cuba s’appuie également sur le haut niveau scientifique de sa recherche en matière de produits pharmaceutiques et de biotechnologie. Dans un monde globalisé, avec un marché pharmaceutique contrôlé par quelques consortiums internationaux, notre pays a développé des médicaments efficaces tels que l’interféron B, utilisé par plusieurs pays dans le cadre de la crise sanitaire mondiale actuelle.

En plus de ces atouts, une politique de diagnostic de masse a été ajoutée à tous les contacts confirmés avec les patients, afin d’identifier les cas asymptomatiques et d’effectuer le travail sanitaire nécessaire pour garantir le respect des normes d’hygiène.

Initiative Communiste : Quelles différences significatives peut-on observer quant à la manière dont la crise a été gérée dans les pays capitalistes ?

Comme l’a exprimé le président de la République de Cuba, Miguel Díaz-Canel Bermúdez, la conclusion fondamentale que l’on peut tirer de notre expérience contre Covid-19 est l’importance des politiques d’investissement social dans la santé. Les ressources que notre pays consacre depuis des années à ce secteur ont été mises à l’épreuve, dans un scénario difficile, sous l’effet des multiples restrictions économiques imposées par le blocus économique, commercial et financier prolongé et unilatéral que les États-Unis imposent à Cuba depuis près de 60 ans. Notre État, vigilant sur la santé de ses citoyens, s’est rapidement organisé pour adopter les mesures nécessaires.

Initiative Communiste : :Quels sont les problèmes auxquels Cuba est actuellement confrontée ?

Depuis le début de l’administration Trump, de nombreuses mesures ont été adoptées pour renforcer le blocus économique, commercial et financier contre Cuba, qui est en violation des normes du droit international et qui est pour la plupart rejeté par la communauté internationale. La persécution du gouvernement états-unien vise à étouffer l’économie cubaine, rendant difficile l’accès de Cuba aux produits de base tels que la nourriture et les médicaments. Ces dernières semaines, le gouvernement US a également rendu impossible à Cuba l’accès aux équipements et matériels indispensables à la lutte contre la Covid-19.

Initiative Communiste : Quelles conséquences cette pandémie devrait-elle avoir pour l’organisation de la paix mondiale ?

Lors de la récente réunion virtuelle du Mouvement des non-alignés, le président cubain a reconnu que la pandémie actuelle est un défi mondial qui ne distingue pas les frontières, les idéologies ou les niveaux de développement. Par conséquent, la réponse doit également être globale et coordonnée, en surmontant les obstacles politiques qui peuvent exister. La solidarité et la coopération sont les valeurs fondamentales qui nous permettront de sortir de cette situation.

Les politiques néolibérales ont affaibli les capacités de gestion des États et des systèmes de santé. À cela s’ajoute l’importance des dépenses militaires mondiales, des ressources qui pourraient être consacrées à sauver des vies humaines. Notre pays se joint à l’appel du Secrétaire général des Nations unies pour mettre fin aux guerres et pour sauvegarder le droit à la paix. Les efforts de toutes les nations pour promouvoir la coopération seront décisifs pour surmonter la crise sanitaire actuelle.

une délégation du PRCF conduite par Léon Landini reçu en 2018 par l’ambassadeur de Cuba en France

Cuba offre sa contribution dans ce domaine, avec la présence de plus d’un millier de collaborateurs dans 23 pays du monde, qui soutiennent quotidiennement les services de santé de ces nations dans la lutte contre la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.