Bouclier anti missiles en Corée : les Etats-Unis poursuivent l’escalade guerrière

bombe nucléaireAlors que ce tenait début juillet un sommet de l’OTAN à Varsovie lançant une escalade des provocations guerrières à l’encontre de la Russie, Washington a annoncé le déploiement de son système de missile Terminal High Altitude Area Defense en , connu également comme “bouclier anti missile”.

Ce système est déployé par l’armée américaine depuis 2012. Et plus de 5 batteries sont déjà en service, visant les missiles balistiques. L’armée américaine a déjà prévu d’étendre ce système contre les missiles de croisières et notamment les missiles hypersoniques.

Au delà du territoire américain, sous couvert de l’OTAN les Etats Unis sont en train de déployer ce système en Europe de l’Est pour faire pression sur la Russie.

Les USA justifient le déploiement de ce système agressif par les soit disant menaces venant de la . Une qui en raison de l’installation massive d’arme nucléaire américaine en Corée du Sud a du développer un programme nucléaire et qui dispose désormais semble t il de l’arme atomique et des missiles nécessaires pour assurer sa défense.

La Corée du Nord revendique le droit à défendre son territoire et fait des propositions pour un dialogue pacifique

La Corée du Nord a fait part de son ouverture pour la tenue d’une conférence inter coréenne sur la paix la sécurité et la réunification. Dans un communiqué publié par le journal nord coréen Rodon Sinmum la Corée du Nord indique qu’elle ” prendra toutes les mesures nécessaires pour réussir la tenue de cette conférence, pour célébrer avec dignité l’anniversaire de la libération de la Corée et réussir des progrés importants pour assurer la paix et la réunification de la péninsule coréenne”.

Le 28 juin la corée du sud a rejetté cette proposition et réfusée toute participation à un forum. Le ministre Sud Coréen à l’unification indique que les pourparlers ne peuvent se dérouler qu’après le démarage de la dénucléarisation de la Péninsule coréenne. Il faut pourtant remarquer que l’essentiel des armes nucléaires menaçant la Corée sont les armes atomiques américaines.

Par ailleurs, Pyongyang a déjà fait la proposition d’un plan de dénucléarisation. Une dénucléarisation possible pour la Corée du Nord si les Etats Unis offrent des garanties pour la sécurité et la paix. La Corée du Nord demande à ce que les EU et la Corée du Sud fournissent des informations les armes nucléaires américaines déployées en Corée du Sud, ferment les bases militaires américaines en Corée du sud et retire les armes nucléaires de ces bases. Par ailleurs, Washington devrait garantir qu’il ne déploierait pas d’armes nucléaires offensive en Corée du Sud ou dans des pays avoisinnant et qu’il n’utilisera pas ses armes nucléaires contre la Corée du Nord. La Corée du Nord souligne qu’il n’y a “aucune raisons pour refuser ces justes et légitimes demandes de Pyongyang si les USA et la Corée du Sud sont réellement intéressés à résoudre le problème nucléaire sur la Péninsule de Corée”. Et s’engage si de telles mesures étaient prises ” à prendre des mesures réciproques pour promouvoir la dénucléarisation de cette région”. Dans le cas contraire, la Coréee du Nord se voit contraint de poursuivre le développement de ses armes de défenses nucléaires à la fois en terme de nombre et de qualité.

Face au déploiement du en Corée du Sud, la Corée du Nord considérant la menace contre sa sécurité  à indiqué : “Il y aura des mesures de réponse physique de notre part dès que cet instrument d’invasion de la suprématie mondiale des États-Unis, Thaad, sera apporté en Corée du Sud”

La Chine totalement opposé à cette escalade américaine, soutenue par la Russie.

Également visée par les Etats Unis, la Chine a fait part de sa ferme désapprobation : Le système antimissiles va “nuire gravement aux intérêts de sécurité stratégiques des pays de la région, dont la Chine”, a indiqué le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué publié sur son site internet. En effet le périmètre d’action du système de missile THAAD est bien plus large que le seul périmètre de la péninsule coréenne. “La Chine presse fermement les Etats-Unis et la Corée du Sud d’arrêter l’opération de déploiement du système antimissiles”, a souligné le ministère chinois des Affaires étrangères vendredi, estimant que le THAAD “n’aidera pas à réaliser la dénucléarisation de la péninsule coréenne”. ‘Cela va aussi affecter les intérêts stratégique de la Chine dans sa sphère de sécurité. la chine prendra les mesures nécessaires pour protéger ses intérêts”.

La Russie a également fait part du danger de cette nouvelle provocation guerrière américaine dans la région. Le ministère des affaires étrangères russe a ainsi déclaré ” de telles actions, quelque soit la façon dont elles sont justifiées, affectent de manière très négative la sécurité stratégique mondiale, un sujet mis en avant de façon si fréquente pourtant par Washington. Elles ne pourront avoir pour conséquences qu’une escalade des tension dans la région, de nouvelles difficultés pour résoudre les problèmes difficiles de la péninsule coréenne, y compris la tache de sa dénucléarisation”.

A partir de sources d’agence