Solidarité totale du PRCF et des JRCF avec les communistes russes persécutés à Moscou – @kprf

Communiqué – 29 septembre 2020 – A l’issue des législatives récentes où les voix du KPFR ont fait un bond en avant et où, n’eût été la fraude électorale d’Etat massive, les communistes russes auraient sans doute gagné la ville de Moscou, plusieurs dirigeants et dirigeantes du Comité de Moscou qui impulsaient pacifiquement la protestation populaire, ont été arrêtés par la police. C’est notamment le cas des jeunes Nikolai Volkov (le secrétaire du comité) et de la non moins jeune Daria Bagina (la secrétaire du Komsomol moscovite).

A lire :

Ces pratiques anticommunistes, frauduleuses et liberticides n’empêcheront nullement les communistes russes, héritiers du « Parti de Lénine » et de la « force du peuple » célébrés par l’hymne soviétique de devenir de plus en plus la grande force d’alternative populaire à la fois tournée vers la défense de la patrie russe, vers le renouveau de l’internationalisme prolétarien et vers la renaissance de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques détruite par la contre-révolution. N’en déplaise à la fois au pouvoir en place, issu des forces de restauration capitaliste, et aux médias occidentaux qui promeuvent à longueur d’émission la marionnette américaine Nawalny pour tenter d’ébranler un pouvoir russe qui leur résiste à l’échelle internationale.

Manifestation à Moscou à l’appel du KPRF pour faire respecter la victoire dans les urnes du parti communiste

Ces persécutions indignes, qui ne provoquent aucun émoi dans les médias français « antitotalitaires », ne feront que précipiter la reconstitution du Mouvement communiste international sur la base du marxisme-léninisme, de la solidarité de classe et de la lutte commune contre les tentatives de l’UE atlantique de fomenter une chasse aux sorcières continentale, voire eurasiatique, contre le communisme en plein renouveau mondial après des décennies de domination délétère du révisionnisme, de l’opportunisme et de l’eurocommunisme.

En revanche, de telles pratiques policières ne peuvent hélas qu’affaiblir l’unité du peuple russe contre les menaces de guerre visant la Russie et la Chine, émanant des USA et de ses vassaux européens; en effet, les communistes russes sont, par héritage et par ancrage dans la classe ouvrière, le noyau dur de la résistance patriotique à toute forme de domination impérialiste contre la Russie. Frapper sur les communistes russes, c’est donc, en tout temps, affaiblir les capacités de résistance du grand peuple russe auquel le général de Gaulle affirmait toute la gratitude du peuple français en 1944 pour la part décisive prise par l’Armée rouge dans la défaite des envahisseurs nazis. Dans ces conditions, le P.R.C.F. et les J.R.C.F.

  • expriment leur totale solidarité aux camarades russes,
  • exigent le respect par le pouvoir des résultats réels du scrutin et
  • appellent à la libération immédiate et sans condition de nos courageux et courageuses camarades .

Le et les JRCF invitent par ailleurs fraternellement tous les communistes de France qui n’ont pas renié le drapeau rouge frappé de la faucille et du marteau à exprimer ensemble leur protestation comme nous, PRCF, l’avons récemment fait à diverses reprises à l’appui des communistes polonais ou des communistes allemands persécutés par la réaction. Faisons des persécutions anticommunistes de nos ennemis de classe l’occasion d’une contre- nationale et internationale unie de tous ceux qui comprennent que, face au capitalisme et à l’impérialisme destructeurs, le socialisme et le communisme restent l’avenir de l’humanité.

POUR LE P.R.C.F. et les J.R.C.F.

Léon Landini, ancien officier des F.T.P.-.M.O.I., Grand Mutilé de guerre, Médaille de la Résistance, Officier de la Légion d’honneur, décoré par l’Union soviétique pour faits de Résistance, président du PRCF, président de l’Amicale Carmagnole-Liberté

Pierre Pranchère, ancien maquisard FTPF de Corrèze, Combattant volontaire de la Résistance, ancien député français, défenseur de la Mémoire résistante, président de la commission International du

Hermine Pulvermacher, ancien officier F.T.P.-M.O.I., chevalier de la Légion d’honneur, ancienne secrétaire générale du groupe parlementaire du P.C.F. à l’Assemblée nationale

Jean-Pierre Hemmen, fils de Fusillé de la Résistance, jadis réprimé pour avoir refusé de porter l’uniforme sous les ordres d’un ex-général de la Wehrmacht devenu chef d’état-major de l’OTAN directeur politique de la revue « Etincelles »

Fadi Kassem, secrétaire national du P.R.C.F., professeur agrégé d’histoire, syndicaliste

Georges Gastaud, fils de Résistant décoré par la France, les USA et la Pologne populaire, philosophe, directeur politique d’Initiative Communiste

Aymeric Monville, secrétaire de la commission International du P.R.C.F., philosophe et éditeur

Gilliatt de Staërck, ouvrier des transports, secrétaire de la commission nationale J.R.C.F. (Jeunes pour la Renaissance Communiste en France)


Les arrestations se poursuivent, ici le 1er octobre le président du groupe du KPRF à la Douma de la ville de Moscou, Nikolai Zubrilin, arreté avec violence :

Le KPRF a déposé 31 recours en justice contre les fraudes électorales par usage du vote électronique rien qu’à Moscou

L’appel contre la répression lancé par le KPRF le 1er octobre

https://kprf.ru/party-live/cknews/205789.html

Arrêtez immédiatement la répression politique !

G.A. Zyuganov. Président du Comité Central du CPRF

Une récente réunion du Présidium du Comité central du CPRF a adopté une déclaration évaluant les élections, publiée dans les médias du parti et sur kprf.ru. Nous avons invité toutes les forces à dialoguer et à élaborer des mesures communes pour sortir le pays de la crise. Mais au lieu d’un dialogue, nous avons eu droit à une répression policière.

Le chaos policier à Moscou dure depuis une semaine maintenant. Les militants du CPRF, les députés municipaux et les candidats à la Douma font l’objet d’intimidations. Des dizaines de communistes et de partisans du parti ont déjà été arrêtés et condamnés à des amendes. Ce comportement des forces de l’ordre est un signe de la faiblesse des autorités actuelles. Il se rend compte qu’il a perdu les élections du 17 au 19 septembre de cette année. Afin de faire taire les voix des électeurs mécontents, qui ont soutenu le programme du CPRF « 10 étapes vers le pouvoir du peuple », il a recours à des répressions à grande échelle.

Aujourd’hui, N. Zubrilin, chef de la faction du CPRF à la Douma de la ville de Moscou et candidat à la Douma d’État, a été arrêté au département de police de Tverskoy. Ces derniers jours, S. Obukhov, député élu de la Douma d’État, a été détenu à deux reprises. E. Yanchuk, député de la Douma de la ville de Moscou et candidat à la Douma d’État, a été arrêté. Un autre candidat à la Douma d’État, S. Kurhanskiy, a été condamné à une amende.

Je tiens à rappeler aux zélés « responsables de l’application de la loi » qu’avant la première session de la Douma, qui aura lieu le 12 octobre, un candidat au poste de député de la Douma d’État conserve le statut qui garantit son immunité. Les détentions ne peuvent être effectuées que dans des cas exceptionnels avec le consentement du procureur général. Et il n’y a pas eu de telle permission. Cela signifie que tout ce que font les forces de l’ordre est purement arbitraire et anarchique.

Des actions illégales sont menées contre les militants du parti communiste. En particulier, P. Ivanov, chef du département de protestation du Comité du Parti communiste de la ville de Moscou, a été détenu sans aucune explication. Le député municipal S. Tsukasov a déjà été condamné deux fois à une amende de 20 000 roubles et à 10 jours d’arrêts. M. Bidzhev, avocat du comité de la ville de Moscou du CPRF, qui préparait des plaintes au tribunal concernant la non-reconnaissance des résultats du vote électronique à distance, a été arrêté pendant 10 jours. La députée de la Douma de la ville de Moscou, E. Yengalycheva, a été bloquée pendant trois jours dans le bâtiment du Parlement de la capitale, après quoi elle s’est vu remettre une convocation la menaçant de 30 jours d’arrestation. Udaltsov et Razvozzhayev ont été condamnés à dix jours de prison chacun pour avoir publié des articles sur les réunions entre députés et électeurs.

La police a mené un siège sans précédent de trois jours du comité municipal du CPRF, où nos avocats documentaient les violations des élections et préparaient des poursuites judiciaires.

Les forces de sécurité ont même bloqué la salle de réception de I. Melnikov, premier vice-président du Comité central du CPRF. Ceux qui ont pris une telle mesure doivent comprendre qu’ils commettent une infraction pénale. La salle de réception du premier vice-président de la Douma, ainsi que les locaux de travail, les véhicules et la résidence de tout député, bénéficient de l’immunité. Apparemment, les responsables zélés de l’application des lois l’ont oublié.

Une fois encore, je tiens à réaffirmer qu’il n’y a eu aucune violation de la loi, y compris de l’article 20.2 du Code des infractions administratives, de notre part ! Tous nos événements se sont déroulés sous la forme de rencontres des députés avec la population. Il s’agit d’une forme légale du travail des élus et toute entrave à celui-ci doit être sanctionnée.

Nous exigeons que les forces de police imprudentes soient arrêtées et que la loi soit rétablie. Lors de la première réunion du parlement russe, nous exigerons la création d’une commission d’enquête sur la persécution des candidats à la Douma.

On a le sentiment que les émeutes à la veille du 3-4 octobre, lorsque les forces punitives d’Eltsine ont tiré sur le Soviet suprême, sont délibérément provoquées. J’en appelle aux dirigeants du pays, à l’administration présidentielle, au bureau du procureur général, au ministère de l’Intérieur et aux autres organes chargés de faire respecter la loi, en leur demandant de rétablir l’ordre public, de mettre immédiatement un terme au déchaînement des forces de l’ordre et de les traduire en justice.

Président du Comité central du CPRF

G.A. Zyuganov.

Le communiqué du PRCF et des JRCF traduit en anglais et en russe:


After the recent parliamentary elections in which the votes of the KPFR jumped up and if it were not for the massive state electoral fraud, the Russian communists would probably have won the city of Moscow, several leaders of the Moscow Committee, who were peacefully promoting the popular protest, were arrested by the police. This is the case of the young … (the secretary of the committee) and of the not less young … (the secretary of the Moscow Komsomol).

These anti-communist, fraudulent and liberticidal practices will not prevent the Russian communists, heirs of the « Lenin’s Party » and of the « people’s force » celebrated by the Soviet anthem, from becoming more and more the great force of popular alternative at the same time turned to the defense of the Russian fatherland, to the renewal of the proletarian internationalism and to the rebirth of the Union of Soviet Socialist Republics destroyed by the counter-revolution. This does not displease both the current government, which is the product of the forces of capitalist restoration, and the Western media, which promotes the American puppet Nawalny on a regular basis in an attempt to undermine the Russian government, which resists them on an international scale.

These undignified persecutions, which do not cause any stir in the « anti-totalitarian » French media, will only precipitate the reconstitution of the International Communist Movement on the basis of Marxism-Leninism, class solidarity and common struggle against the attempts of the Atlantic EU to foment a continental, or even Eurasian, witch-hunt against communism in full world revival after decades of deleterious domination by revisionism, opportunism and Eurocommunism.

On the other hand, such police practices can only weaken the unity of the Russian people against the threats of war against Russia and China from the US and its European vassals, because the Russian communists are, by heritage and working class roots, the hard core of patriotic resistance to any form of imperialist domination against Russia. Striking the Russian communists is therefore, at all times, to weaken the capacity of resistance of the great Russian people to whom General de Gaulle affirmed all the gratitude of the French people in 1944 for the decisive part taken by the Red Army in the defeat of the Nazi invaders. In these conditions, the P.R.C.F. and the J.R.C.F.

  • express their total solidarity with the Russian comrades,
  • demand the respect by the power of the real results of the election and
  • call for the immediate and unconditional release of our courageous comrades

The PRCF and the JRCF fraternally invite all the communists of France who have not disowned the red flag stamped with the sickle and the hammer to express together their protest as we, PRCF, have recently done on several occasions in support of the Polish communists or the German communists persecuted by the reaction. Let us make the anti-communist persecutions of our class enemies the occasion for a united national and international counter- of all those who understand that, in the face of destructive capitalism and imperialism, socialism and communism remain the future of humanity


ПОЛНАЯ СОЛИДАРНОСТЬ П.К.В.Ф.  И  М.К.В.Ф. С РОССИЙСКИМИ КОММУНИСТАМИ В МОСКВЕ!

29.09.2021 г. По окончании недавних выборов в законодательные органы, на которых голоса КПФР резко возросли, и где, если бы не массовые фальсификации выборов со стороны государства, российские коммунисты, несомненно, выиграли бы город Москву, нескольки лидеры Московского комитета  или комсомола, которые мирно возглавили народный протест, были арестованы полицией.
Эти антикоммунистические, мошеннические и агрессивные методы никоим образом не помешают российским коммунистам, наследникам «партии Ленина» и «народной силы», воспеваемой советским гимном, становиться все более и более великой силой народной альтернативы, одновременно ориентированной к защите российской родины, к возрождению пролетарского интернационализма и к возрождению Союза Советских Социалистических Республик, разрушенного контрреволюцией. Пусть это не нравится, как существующей власти, созданной силами капиталистической реставрации, так и западным СМИ, которые продвигают американскую марионетку Навального на протяжении всех вещаний, пытаясь поколебать российскую мощь, которая сопротивляется им на международной арене.
Эти возмутительные преследования, которые не вызывают никакого волнения во французских «антитоталитарных» СМИ, только ускорят восстановление Международного коммунистического движения на основе марксизма-ленинизма, классовой солидарности и общей борьбы против попыток атлантического ЕС для разжигания континентальной, даже евразийской охоты на ведьм против коммунизма в полном глобальном возрождении после десятилетий пагубного господства ревизионизма, оппортунизма и еврокоммунизма.

С другой стороны, такая полицейская практика, к сожалению, может только ослабить единство российского народа против угроз войны, направленных против России и Китая, исходящих от Соединенных Штатов и их европейских вассалов; В самом деле, российские коммунисты по наследству и благодаря рабочему классу составляют твердое ядро ​​патриотического сопротивления любой форме империалистического господства против России. Поэтому нанесение ударов по российским коммунистам во все времена означает ослабление способности сопротивляться великого российского народа, которому генерал де Голль выразил всю благодарность французского народа в 1944 году за решающее участие Красной Армии в разгроме гитлеровских захватчиков.
В этих условиях П.К.В.Ф. и М.К.В.Ф. 

* выражаем полную солидарность с российкими товарищами,

* требуем, чтобы власти уважали фактические результаты голосования

* призываем к немедленному и безоговорочному освобождению наших мужественных и отважных товарищей


П.К.В.Ф. и М.К.В.Ф. также по-братски приглашают всех коммунистов Франции, которые не отрицали красный флаг с серпом и молотом, вместе выразить свой протест, как мы, П.К.В.Ф., недавно неоднократно делали это в прошлом. в поддержку польских коммунистов или немецких коммунистов, преследуемых реакцией. Давайте сделаем антикоммунистические преследования наших классовых врагов поводом для совместного национального и международного контрнаступления всех тех, кто понимает, что перед лицом деструктивного капитализма и империализма, социализм и коммунизм остаются будущим мира, человечества.

За П.К.В.Ф. и М.К.В.Ф.
Леон Ландини, бывший офицер FTP-.MOI (Фран-Тирер и Партизан Рабочей Силы Мигрантов), большой инвалид войны, медаль Сопротивления, офицер Почетного легиона, он был награжден Советским Союзом за действия Сопротивления, президент П.К.В.Ф., президент Ассоциации ‘Amicale Carmagnole -Liberté’.
Пьер Пранчер, бывший маки FTPF департамента Корреза, боец-доброволец Сопротивления, бывший Депутат в Национальном собрании Фиранции, защитник Сопротивляющей Памяти, президент Международной комиссии П.К.В.Ф. Гермин Пюльвермашер, бывшая офицер F.T.P.-M.O.I., Кавалер Почетного легиона, бывшая генеральный секретарь парламентской группы П.К.Ф. в Национальном СобранииЖан-Пьер Хеммен, сын растреленного участника Сопротивления, политический директор журнала «Искры», однажды репрессирован за отказ носить форму по приказу бывшего генерала Вермахта, который стал начальником штаба НАТО.Фади Кассем, национальный секретарь П.К.В.Ф., доцент истории, профсоюзный деятельЖорж Гасто, сын участника Сопротивления, награжденного Францией, С.Ш.А. и Народной Польшей, философ, политический директор ‘Initiative Communiste’.Эймерик Монвиль, секретарь Международной комиссии П.К.В.Ф., философ, издательЖиллиатт де Стаэрк, транспортник, секретарь М.К.В.Ф.  (Молодежь за Коммунистическое Возрождение во Франции)