Plan A , Plan B … : Pour s’en sortir, il faut sortir de l’UE et de l’Euro !

Pierre-Laurent_1er_mai_2014 pins UELe fait est que l’alignement de Tsipras et Syriza derrière l’austérité européenne au nom de la priorité affichée par le de ne pas sortir de l’ et de rester à tout prix au sein de cette prison des peuples ouvre les yeux de nombre de militants à gauche. Car les faits – et ils sont particulièrement cruels pour un peuple grec qui vient pourtant de voter NON à 61% au memorandum mis en place par SYRIZA, memorandum dont P Laurent président du Parti de la Gauche Européenne se félicite en déclarant que la Grèce ” a marqué des points”, les faits donnent raison au PRCF : il n’est aucune alternative démocratique, populaire, internationaliste possible sans briser les chaines de l’Union Européenne (UE), sans sortir de l’euro. C’est, soit dit en passant à l’adresse de ceux qui opposent sortie de l’UE et révolution socialiste immédiate, la condition élémentaire pour que puisse reprendre la lutte pour le socialisme puisque l’UE, qui s’autodéfinit comme une « économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée », PROHIBE l’économie socialiste de manière parfaitement totalitaire.

juncker UE dictature europeCeux qui depuis des années prétendent mobiliser le peuple en appelant à la “réforme de l’UE” pour créer une sociale (sans se préoccuper le moins du monde de ce que leurs appels demeurent inaudibles auprès des travailleurs lesquels boudent massivement les urnes alors même qu’ils avaient voté massivement NON en 2005…), ceux qui prétendent que ‘l’euro protège”  sont désormais obligés de faire face à un débat qu’il n’est plus possible d’éluder, même s’il est totalement censuré par les médias du capital.

Pour une alternative politique, briser les chaînes de l’Union Européenne

mélenchon ueDans une récente note de son blog, Jean-Luc Mélenchon produit un long discours quant à l’articulation d’un plan A et d’un plan B dans la stratégie du Parti de Gauche.

On ne manquera pas d’observer que plan A, plan B (et pourquoi pas C ou même D ?) sont assez loin du parlr cru et dru revendiqué par celui qui à gauche est l’un des rares à disposer d’un accès aux grands médias.

Surtout, on ne peut que s’interroger sur la façon dont nos concitoyens pourraient considérer comme crédible ce type de stratégie prévoyant de “négocier” et de “réformer l’UE” en priorité, alors que l’écrasement de la Grèce de Tsipras vient de démontrer que rester dans l’euro c’est se livrer pieds et poing liés à la violence des marchés capitalistes armés de l’UE et de l’euro qui sont leurs armes d’exploitation massive, c’est s’interdire de fait toute possibilité de changement du système, s’interdire toute alternative politique de gauche et accepter tacitement, comme le fait honteusement Hollande après Sarkozy, la tutelle politique sur tout le continent de l’impérialisme allemand en phase de grande revanche historique.

monique pinçon charlotDe fait, les proclamations du type “J’aime l’Europe sociale” et “il faut réformer l’euro” sont totalement incohérentes avec la réalité factuelle de ce qu’est l’UE, de ce qu’est l’euro. Nos concitoyens, travaillant dans l’industrie, dans les services publics, dans l’agriculture et les millions de ceux qui sont privés de travail et qui constatent dans leur quotidien les ravages de cette arme d’exploitation massive qu’est l’euro, tous ceux qui souffrent du joug de cette dictature implacable du capital qu’est l’Union Européenne ont un besoin urgent au contraire de pouvoir rejoindre et construire un Front populaire, progressiste et patriotique, pour faire réellement place au peuple ! Personne ne peut soutenir un mouvement politique dont le programme serait totalement conditionné à l’autorisation d’institutions dont on sait d’expérience qu’elles refuseront l’application du moindre paragraphe atténuant leur dictature et qui sont bâties pour échapper totalement à la souveraineté populaire et à ses moyens de résistance ! Proposer une perspective permettant de réaliser concrètement les changements politiques, c’est construire une large mobilisation populaire apte à remettre le camp des travailleurs à l’offensive !.

plan A plan B sortie de l'UE europe PRCFIl est donc temps plutôt que de continuer à se laisser écraser par le panzer patronal de l’, en espérant pouvoir négocier avec son pilote totalement sourd, de résister, d’oser affirmer haut et fort que la dictature de l’oligarchie capitaliste, ça suffit. Il est plus urgent que jamais, alors que le mouvement social malgré des mobilisations populaires exemplaires répétées va de reculs en reculs, que la question de la sortie de l’euro et de l’UE soit posée sérieusement, pour stopper la spirale menant la classe des travailleurs d’échecs en défaites.

Notre plan A, notre plan B et notre plan Z, c’est de faire place au peuple, en brisant les chaines de cette qu’est l’Union Européenne et en mettant en place solidairement, à travers une large discussion dans tout le pays, un programme révolutionnaire axé sur l’indépendance nationale, le progrès social, la coopération internationale, la nationalisation des secteurs-clés de l’économie et la relance planifiée du « produire en France ». Tous ensemble, faisons FRONT, pour la démocratie, la paix, le progrès social et la solidarité internationaliste, pour la sortie de l’UE, de l’euro, de l’OTAN et du capitalisme !

JBC pour www.initiative-.fr

A lire également :

Tract du PRCF adressés aux participants des Rémue-Méninges à Toulouse

trat rm 2015

 

5 Commentaires de lecteur “Plan A , Plan B … : Pour s’en sortir, il faut sortir de l’UE et de l’Euro !

  1. alain harrison
    4 septembre 2015 at 02:17

    Effectivement, il faut sortir de l’UE et de L’euro qui sont inextricablement liés.

    Je suggère de faire voir au plus grand nombre ce vidéo, il est explicitement explicite et clairement claire, comment faudra-t’il le dire, en tout cas moi, ça m’a ouvert les yeux, et je ne peux plur les fermés.
    Le néo, sa stretégie d’accaparement créer des crises.
    Créons notre crise à dommage collatéral sur la finance…..Juste un retournement: saisie publique des avoirs.
    Mais il faut sacré dehors les ordures. Mais avons-nous les gens intègres prêts à prendre le pouvoir intérim…
    Et une organisation citoyenne-travailleur pour engager les changements…..
    Grèce : pourquoi la capitulation ? Une autre voie est possible
    Eric Toussaint, Philippe Menut
    Éric Toussaint analyse de manière critique l’attitude de Syriza en ce qui concerne la dette depuis (…)
    Lire l’article et la vidéo (38 min)
    http://cadtm.org/Grece-pourquoi-la-capitulation-Une

    1. - -
      4 septembre 2015 at 09:35

      la rédaction de https://www.initiative-communiste.fr prépare un dossier autour des explications de E Toussaint

  2. alain harrison
    4 septembre 2015 at 02:43

    Bonjour.
    Je me permets d’emprunter trois espaces de commentaires, vous allez comprendre pourquoi.
    C’est temps-ci, à l’approche d’élections canadiennes, j’ai préparé trois listes (proportionnelles des députés canadiens (PCons, PLC et NPD) et québécois (PLQ, CAQ, PQ et QS).

    Voici mon dernier envoi: intitulé:

    Jamais deux sans trois‏

    Comme c’est touchant, tout ce versement de l’arme à la vue de cet enfant rejeter par la mer.

    La Syrie est clairement accusée.

    La seule image qui me vient à toute cette hypocrisie sans nom est la chanson chanter par Serge Reggiani:

    Les loups sont entrés dans Paris.

    Cousteau a dit : qu’il faut être capable de mettre en lien des choses qui semblent ne pas en avoir. Alors qu’en réalité elles se nourrissent l’une l’autre.

    L’Allemagne elle a fait son choix en condamnant la Grèce. Tient en ce qui concerne la Hongrie (fait-elle partie du protectorat allemand), l’eurogroupe …….zzzzzzzzzzzzz
    L’Allemagne, fera-t’elle encore chier l’europe…
    Les US, l’UE et leurs multinationales feront-ils encore chier toute l’Amérique du Sud…

    Et le MOYEN-ORIENT……………..Comment ça commencer ???

    Nous en avons des petits spécialistes néo-libéraux-cons….ervateurs.
    L’ÉCONOMIE, le seul mot qui leur sort de la bouche.
    Mais que comprennent-ils de l’économie ? À part, leurs jeux inter….minables des politiquettes économiques-financières des équilibrages pour un nébuleux équilibre budgétaire, qui est d’ordre structurel.
    Et il semble que ce soit le modèle québécois, ce problème structurel.
    Tout dépend de l’idéologie au pouvoir ?
    PLQ, CAQ, PQ même combat.
    Que comprennent-ils de la mécanique de financiarisation du monde qui se déploie sous nos yeux ?
    Que comprennent-ils des vraies affaires ?
    Vous avez de la merde dans les yeux OUI NON.
    La réponse a des conséquences réelles.
    Ou bien, OMERTA, vous savez et il y a des conséquences.
    Ou bien, et c’est plus grave,
    vous avez de la merde dans les yeux.

    Il y deux solutions radicales et seulement deux.

    L’ignorance, maintenir le silence est condamnable.

    Le système économique-financier faussé des JPMorgan et cie est par définition ce qui pourri le Monde, la Nature, les Civilisations (elles ont du ménage à faire) .

    Comment faudra-il vous le dire pour que vous sortiez enfin de votre somnolence . Charest avait les deux mains sur le volant, fonçant à pleine vitesse, mais c’était un leurre. Non pas tout à fait, car un amatteur de la guillotine a repris le volant, et c’est pas un leurre.

    Que c’est-il passé ?

    Le pouvoir des mots sur l’ignorance.

    Je verrai pour la formulation:

    Bien, votre silence me force à partir de maintenant, à les étendres sur le «WEB».

  3. alain harrison
    4 septembre 2015 at 02:48

    Mon avant dernier envoi aux députés;

    Intitulé:

    leitao plus cons..ervateur, document JPMorgan…‏

    leitao……, document JPmorgan…., l’eurogroupe, Hongrie (?)….. même combat.

    C’est quoi déjà le plan d’affaire du néo-libéralisme ?

    Ha ! l’AUSTÉRITÉ, et combien efficace.

    La Grèce , ça vous dit quelque chose.

    Il semble que la Syrie est en train de devenir la cause de tous les malheurs au Moyen-Orient.

    Mais comment ça commencé ?
    L’eurogroupe, qui sont-ils ?

    Tient, Maduro est un méchant dictateur qui s’en prend à son peuple.
    Ceux-là qui sont pour l’AECG, TAFTA, sans oublier le prototype l’ALENA et le chapitre 11.
    Les amateurs de la guillotine à valeur ajoutée. ???

    Il y a du pourri en occident ?

    À coût nul pour tous ????????????
    La chose la plus logique qu’il y a à faire…

    Mais de quelle logique parle-t’on ?

    Les ignorants n’y verront que du feu.

    Baisse de l’impôt et hausse de la TVQ, annonce Leitao
    QUÉBEC — Le ministre des Finances, Carlos Leitao, a annoncé jeudi que le gouvernement diminuera l’impôt sur le revenu, une baisse qui sera suivie d’une augmentation de la taxe de vente du Québec.
    M. Leitao a déclaré que cette réforme permettra de mettre en oeuvre les recommandations du rapport de la commission d’examen sur la fiscalité québécoise, présenté en mars.
    Le ministre a affirmé qu’une hausse de la TVQ d’environ 1 pour cent, qui doit générer 1 milliard $ de revenus pour le gouvernement, sera précédée par une baisse des impôts pour une somme comparable.
    M. Leitao a fait cette annonce avant de participer à une commission parlementaire chargée d’entendre les membres de la commission d’examen de la fiscalité, présidée par Luc Godbout.
    Selon le ministre, ces changements pourraient être présentés d’ici au prochain budget, pour une mise en oeuvre au cours du mandat du gouvernement, qui se termine en 2018.
    Cette réforme se fera à coût nul pour l’État, mais elle doit augmenter le revenu disponible des ménages, ce qui augmentera le produit intérieur brut, a estimé M. Leitao.
    «Un tel changement de taxe, soit une baisse de l’impôt sur le revenu accompagnée d’une hausse des taxes à consommation, un tel changement c’est la chose la plus logique et la plus efficace à faire», a-t-il dit.
    http://www.msn.com/fr-ca/finances/articles-principaux/baisse-de-limp%c3%b4t-et-hausse-de-la-tvq-annonce-leitao/ar-AAdU2yV

    Les 30 maîtres du monde selon Bilderberg

  4. alain harrison
    4 septembre 2015 at 02:52

    L’avant-avant dernier….
    Le dernier de mes envois, remarquer, j’en ai fait bien d’autres et je ne les làcherai pas.
    Excusez la longueur.
    Si cela peut en inspirer.

    Intitulé:

    quant à la résolution de tous ces problèmes ?‏

    À lire, à comprendre et à apprendre des leçons du néo-libéralisme et de sa capacité à légaliser la corruption.
    Ou bien vous prenez vos responsabilités ou bien vous démissionnez du gouvernement.
    Ou bien vous cessez d’être des larbins des boss, ou bien vous démissionnez.
    Ou bien vous cessez le clientélisme, ou bien vous démissionnez.
    Ou bien vous réchelonnez les taux d’impositions adéquats et vous diminuez les taxes progressivement et systématiquement, sauf sur les biens de “luxes” (ceux qui ont des millions à ne pas savoir quoi en faire), ou bien vous démissionnez.
    Ou bien vous faites des lois pour favorisez le virage des technologies «« UTILES »» et favorisant les coopératives autogérées, ou bien vous démissionnez.
    Faites la liste, un sain exercice de prise de conscience, puis prenez votre décision.
    Vous mentez à la population et vous ne tenez pas parole.
    Et bien la fausse parole donnée à la finance, dites-vous que c’est son jeu à elle, et que vous n’êtes aucunement liés à elle. Elle ne tient aucune parole, mais pour corrompre elle est là.
    Les hommes d’affaire ont dépassé la ligne rouge du politiquement correcte, une autre façon de dire de la corruption légalisée, et vous en êtes responsables. Vous serez tenu de répondre de vos actes.
    Charest devra répondre….
    thatcher et reagan ont échappé à la justice. POURQUOI ?
    Busch, ce criminel contre l’Humanité.
    Bien sûr, le Monde en est rempli, à l’ouest, à l’est, à gauche, à droite….
    Mais les forces du mal sont remplies de bonnes intentions, on le voit bien au sujet de la Grèce au sein de l’UE (un amalgame d’intérêts), et l’Allemagne joue un jeu déconcertant…
    La Russie, bien sûr que la corruption y est bien installée…La mafia s’est répendue….grâce à la dérèglementation des marchés, elle se divessifie……l’argent n’a pas d’odeur !! Et bien allez à Naples.

    «« 20 déc. 2013 – Naples, la poubelle de l’Italie … église reçoit de plein fouet les miasmes des dizaines de décharges en décomposition qui ceinturent la ville. »»

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/12/20/naples-la-poubelle-de-l-italie_4337894_3244.html

    Ça c’est améliorée ???

    Les grands investisseurs et cie, comment ça fonctionne ?
    Mais, tous souffront de cette économie financière qui séquestre l’économie du changement.

    Entretien avec João Pedro Stedile, membre du Mouvement des travailleurs ruraux sans terres

    (MST) : « Au Brésil, les classes dominantes ont abandonné le pacte d’alliance passé avec Lula et Dilma » (Brasil de Fato)

    2 septembre 2015, 3:11
    Filed under: Analyse, Transformation de l’État

    Brasil de Fato (BdF) : Quel regard portez-vous sur la scène politique brésilienne actuelle ?
    João Pedro Stedile (JPS) : Le Brésil se trouve dans une période historique très difficile et complexe. Les débats que nous avons menés au sein de nos assemblées de mouvements populaires nous ont conduit à observer que nous traversions trois crises majeures. La première est une crise économique. L’économie du pays est paralysée, elle connaît un manque de croissance dans le secteur de l’industrie, des signes de chômage et une baisse des revenus des travailleurs.
    La seconde est une crise sociale. Nous constatons une aggravation des problèmes, surtout dans les grandes villes : manque de logements, de transports publics, augmentation de la violence contre la jeunesse dans les périphéries, accès fermé à l’université pour des millions de jeunes. Ainsi, les huit millions d’étudiants inscrits à l’ENEM (examen national de l’enseignement secondaire, pré-requis obligatoire pour rentrer dans les universités publiques brésiliennes) se sont retrouvés cette année en compétition pour obtenir l’une des 1,6 millions de places disponibles dans l’enseignement supérieur. Ceux qui ne vont pas à l’université, où vont-ils ?
    La troisième est une grave crise politique et institutionnelle. La population ne reconnaît ni la légitimité, ni le leadership des responsables politiques élus. Cela est dû au système électoral qui permet aux entreprises de financer leurs candidats. Pour bien comprendre, il faut savoir que la dizaine d’entreprises les plus importantes du pays ont élu 70% du parlement. En d’autres termes, la démocratie représentative a été séquestrée par le capital. Ceci a entraîné ainsi une hypocrisie des élus et une distorsion politique insurmontable.
    Ces phénomènes se révèlent au grand jour dans les décisions adoptées par le parlement et les idées défendues par les élus. Elles n’ont rien en commun avec celles des électeurs. Ces élus soumis aux intérêts des entreprises ont, par exemple, bloqué un projet de loi garantissant 30% de représentation féminine au sein du parlement tandis que la société brésilienne est composée de 51% de femmes. Nous resterons donc avec un taux dans l’assemblée d’à peine 9% !
    BdF : Comment évaluez-vous les propositions qui dominent le débat public quant à la résolution de tous ces problèmes ?
    https://mouvementsansterre.wordpress.com/2015/09/02/entretien-avec-joao-pedro-stedile-membre-du-mouvement-des-travailleurs-ruraux-sans-terres-mst-au-bresil-les-classes-dominantes-ont-abandonne-le-pacte-dalliance-passe-avec-lu/

    C’est simple, passons du financier au coopératisme autogérée, nous n’aurons d’autres choix que de résoudre nos problèmes, en se parlant, en s’coutant au sein des coopératives autogérées, pas d’esquive. Mais réellement ensemble, à travers les solutions fondamentales qui sont là devant. La Démocratie c’est le Peuple, peu importe l’éducation, la profession……
    Il y en à deux ( le………et les………) dont tout le reste dépend, dont la plus importante des alternatives: la guerre ou la PAIX.
    Avez-vous de la merde dans les yeux TAB….