Merkel proclame les ambitions impérialistes de l’Allemagne tandis que l’inquiétant régime roumain prend la présidence de l’UE.

Les vœux de , la chancelière allemande et véritable chef de l’Union Européenne, tout comme la rotation de la présidence formelle du prise par l’inquiétant régime roumain sont en ce début d’année le symbole de ce qu’est l’Union Européenne. Un instrument de domination du Capital sous conduite de l’ allemand, qui pour écraser les peuples a poussé et conduit à la mise en place de régimes de plus en plus autoritaires, réactionnaires voire ouvertement fascisants en europe de l’Est et désormais en europe occidentale.

Le régime Roumain va présider l’Union Européenne symbole du marécage fascisto-corrompu qu’est l’UE…

Le Parti Social-Démocrate, héritiers des assassins de Nicolae Ceausescu et de sa femme, s’enfonce à son tour dans la fascisation.

Après la Hongrie et la Pologne, c’est l’homme fort de Bucarest Liviu Dragnea, chef du PSD, qui tente de faire main basse sur la justice afin d’éviter sa mise en cause dans des affaires de . Et avec lui c’est tous le système pourri mis en place depuis des années par les gorbatchéviens et leurs successeurs qui révèle sa nocivité. En 20 ans, l’effondrement du système socialiste a provoqué l’appauvrissement de ce pays des rives de la mer noir, quatre millions de Roumains, soit 20% de la population ont ainsi été obligé d’immigrer. En effet la destruction du système socialiste a provoqué l’effondrement économique de la . Entre 1989 et 1992, le PIB de ce pays de 20 millions d’habitants s’est effondré de -39% d’après les statistiques de la Banque Mondiale. Soit un taux de croissance annuel moyen durant ces 4 années de -15%. La n’a retrouvé le niveau de son PIB de 1989 qu’en 2001.

Pour parachever le tableau la Roumanie, membre de l’UE, va en assurer la présidence tournante cette année.

Belle image ô combien symbolique du marécage fascisto-corrompu qu’est devenue l’UE.

… tandis que Merkel proclame les ambitions impérialistes de l’

Dans ses vœux la Chancelière Merkel estime que l’ Allemagne doit prendre “plus de responsabilité dans le monde”. Il est vrai que sa puissance économique place l’ Allemagne en situation non seulement de dominer l’Union Européenne et d’y imposer par le chantage et la misère son ordolibéralisme mais de faire renaître l’impérialisme allemand sur la scène mondiale.
Il n’est donc pas sûr, bien au contraire, que les vœux de Merkel soient une bonne nouvelle pour la paix dans le cadre de l’aiguisement des contradictions inter-impérialistes.

D’autant que Macron accentue l’assujettissement de notre pays à l’égard de Berlin: projet d’armée européenne remettant les clefs de la force de frappe française à la Bundeswehr, gouvernement de la zone euro piloté par la Banque de Francfort, silence complice quand Merkel revendique pour l’UE le siège français au Conseil de sécurité de l’ONU, on comprend mieux parfois pourquoi Macron trouvait tant de vertus à Pétain le 11 novembre dernier…

Signer la pétition pour refuser l’armée européenne, cliquer ici