Luxleak : le procès politique des lanceurs d’alerte s’attaque aux … anticapitalistes ! #Europe #luxleak

A , les masques sont tombés à l’ouverture du procès des lanceurs d’alerte et du journaliste qui ont révélé l’un des mécanisme d’évasion fiscale via le , un mécanisme de vol des peuples qui est au cœur de l’Union Européenne.

Procès politique : le crime des accusés ? l’anticapitalisme

UE liberté de la presse luxleakL’audition du commissaire de police luxembourgeois qui a conduit l’enquète et qui veut mettre derrière les barreaux un journaliste et deux citoyens au delà de l’affaire révèle la véritable question qui est jugé à Luxembourg : l’interdiction de contester, de dénoncer, ou même d’affaiblir la dictature de la classe capitaliste qui est le fondement du système capitaliste, du régime totalitaire de l’Union Européenne du Capital. Pas de démocratie pour les travailleurs en système capitaliste. La d’expression c’est uniquement pour les patrons qui achètent et s’échangent journaux, télés, radios et site internet comme au Monopoly !

Devant les juges, le Komissaire Roger Hayard – et le flic ne mesure sans doute pas ici la portée de ses propos – y va franchement et dit le pourquoi de son enquête. Si Antoine Deltour qui est accusé d’avoir révélé des centaines d’accords fiscaux secrets mis en place par le Luxembourg de Jean Claude Juncker (vous savez le président en titre de la Kommission Européenne !), est devant ce tribunal, c’est parce qu’il serait …. “anticapitaliste“. A Luxembourg, c’est donc bien un procès politique qui se joue. Dans l’indifférence des médias du capital. Pas de RSF ici pour défendre les lanceurs d’alertes et les journalistes … l’officine à mieux à faire notamment à combattre l’anticapitalisme partout dans le monde, de Cuba au Venezuela… Anticapitaliste (donc communiste) un crime donc au Luxembourg ? logique dans une Union Européenne dont l’anticommunisme est l’un des moteurs idéologique. Et malheureusement pas surprenant quant on sait que tant le parlement européen que plusieurs états membres criminalisent le communisme. En Pologne le gouvernement d’extrême droite ne jettent ils pas – comme dans l’Ukraine modelée par l’UE – les communistes en prison, revenant aux pratiques des années 1930 ?

Pour le commissaire Roger Hayard, le mobile du “crime” d’Antoine Deltour est donc qu’il serait “anticapitaliste”. Parce que – étonnement suprême pour le chien de garde du capital – l’auditeur du cabinet PwC n’a aucunement tiré profit de ses révélations (difficile pour le garde chiourme des multinationales que la société ce n’est pas le profit, le vol, l’exploitation ). Parce qu’il poste des statuts facebook déclarant “avoir du mal à accepter que le commun des mortes ne puisse échapper à l’impôt comme les grandes multinationales”, parce qu’il est abonné à des lettres électroniques des Verts, parce qu’il est un lecteur de Mediapart “qui condamne la place financière Luxembourgeoise” … Voila, l’objet de l’enquète du flic Roger Hayard. Une véritable chasse aux sorcières, qui ferait presque rire quand on imagine Plenel et les Verts repeint en bolcheviks aux couteaux entre les dents, qui en dit d’ailleurs très long sur l’état des libertés et de la surveillance au sein de l’Union Européenne.

Du reste, la compagne de Deltour se défend qu’il soit anticapitaliste. mais juste un défenseur de la liberté. Mais au fond, il faut sans aucun doute reconnaître qu’un défenseur des liberté, un démocrate, un citoyen conséquent et un anticapitaliste c’est la même chose puisque le système capitaliste est ennemi de la liberté, de la justice, de l’égalité.

Le premier qui dit la vérité … sera emprisonné

Pour  l’avocat de Deltour, la police luxembourgeoise toute à sa chasse aux sorcières contre la menace anticapitaliste frappant de pauvres petites multinationales mettant à l’abri le profit durement gagné par l’exploitation des travailleurs de toute l’ via le Luxembourg,a mené une bien étrange enquête. Ainsi c’est le cabinet PwC qui a été seul chargé de faire les investigations informatiques pour identifier Deltour et Halet, tandis que le policier prévenait la société de ses perquisitions…

Démocratie et état de droit vous avez dit ?

Rappelons qu’en France, les lanceurs d’alertes et journalistes, de l’affaire UBS à Clearstream, ont également fait l’objet d’un véritable acharnement. Certains – comme en a témoigné l’émission de Cash Investigation consacrée aux Panama Papers – ont perdu leurs emplois et son réduit à la misère. Sans que le gouvernement de M Hollande l’ami de la finance ne lève le petit doigt. Évidemment. Bien au contraire ! Et la France – collaborant aux ordres du big brother US – a fermé ses portes aux Assange et autre Snowden. Se déshonorant même en fermant son espace aérien en violation de tous les usages internationaux à l’avion du président équatorien R Correa.

BRISONS LES CHAINES DE L UNION EUROPEENNEPar ailleurs, dans une belle unanimité – faisant là aussi tomber les masques – les trois partis piliers du système le FN, le PS et LR ont voté d’une même voix la directive européenne proposée par la Commission Européenne pour renforcer le “secret des affaires”. C’est à dire protéger encore plus les magouilles des multinationales, de la classe capitalistes, du regard des sans dents, de la classe des travailleurs. Et donc harmoniser le droits des différents états membres pour ouvrir grand les cellules des prisons aux journalistes et lanceurs d’alertes qui voudraient encore se risquer à ne pas la boucler.

Pourtant plusieurs centaines de milliers de citoyens ont signé une pétition pour la et contre cette directive. Se laisseront ils enchainer ? Où comme le propose le PRCF briseront ils les chaines de l’Union Européenne et du ?

JBC pour www.initiative-communiste.fr