https://www.youtube.com/watch?v=XBFW3AZrveA

Mobilisation historique des enseignants, professeurs et personnels de l’Éducation Nationale avec le soutien des parents pour la démission de Blanquer, la sauvegarde du service public et contre le catastrophique protocole tous infectés qui plonge le pays dans la pagaille, et dans une très problématique reprise épidémique. Mobilisation des ouvriers, des usines d’Air Liquide à celles des fonderies de la SAM pour défendre l’emploi et l’outil de production en France. Mobilisation évidemment dans la Santé. Mobilisation des électriciens gaziers d’EDF pour refuser le pillage de ce service public de la Nation pour gaver les milliardaires profiteurs des directives européennes de privatisation tout en saccageant l’avenir du pays par la mise en danger de sa production d’énergie. Mobilisation des postiers avec et sans papiers contre l’exploitation dans les centres de tri de la poste et de ses sous traitants privés. Mobilisation des éboueurs de Marseille et Toulouse contre l’allongement du temps de travail… on pourrait allonger de beaucoup la liste des mouvements de grève, des manifestations, des mobilisations sociales des travailleurs qui sont partout en France en ce mois de janvier 2022. Pendant que Hidalgo Taubira et Jadot se disputent à qui sera le meilleur marche pied de leur comparse Macron tout en occupant l’espace médiatique avec la mensongère « primaire populaire » aussi opaque et encore plus mensongère qu’un congrès du PS, Macron accélère l’euro destruction de la France pour mieux araser ses conquêtes sociales et démocratiques. En parfait accord avec ses acolytes Le Pen et Zemmour, qui d’une même voix avec Pécresse proclame qu’ils ne sortiront jamais la France du joug de l’UE et de l’euro. La seule chose qu’ils sont prêts à négocier avec l’UE c’est la possibilité de piétiner toujours d’avantage les plus élémentaires droits humains pour s’en prendre aux immigrés jetés sur les routes par l’exploitation capitaliste et les guerres de l’OTAN et de l’Axe impérialiste Washington Bruxelles, et réprimer jeunesse  des quartiers populaires, travailleurs et syndicalistes ou gilets jaunes en lutte. Pendant que la journée du 27 janvier 2022, positionne une lumière du tous ensemble des luttes, qui des samedis des gilets jaunes à la bataille contre la privatisation et diminution des retraites par points a démontré que c’est le chemin de la victoire, les mouvements sociaux restent dispersés, sans organisation par les directions des confédérations syndicales.
Dans ce contexte, Georges Gastaud, secrétaire national adjoint du PRCF fait le point circonstancié sur la situation et les moyens de sortir notre pays de la broyeuse du saut fédéral européen voulu par le grand capital et ses représentants du MEDEF, et ses portes flingues du parti maastrichien unique de la bande des Macron Le Pen Zemmour Pécresse,Hidalgo Jadot

A voir et à partager.