A lire : “Aux origines du carcan européen” par Annie Lacroix Riz vient de paraître

Notre camarade , professeur émérite d’ contemporaine, est l’auteur d’un excellent : Aux origines du carcan européen (1900-1960) coédition Delga-Le temps des cerises qui vient de paraître le 01/04/2014.

Aux origines du carcan européen annie lacroix rizL’union  européenne  a  été  présentée  aux  Français  sous  le  jour engageant  du  « Plan Marshall », ennemi  de  la misère  et  de la  servitude  des  peuples  européens. Son  objectif  aurait  cadré  avec le projet, pacifique des « pères de  l’ »,  Jean Monnet, Robert Schuman, Konrad Adenauer, etc.,  appliqués  à  proscrire défnitivement les guerres qui avaient endeuillé et affaibli le Vieux Continent de 1914 à 1918 puis de 1939 à 1945.

La paix serait garantie par  la protection américaine, gage d’une  liberté refusée aux peuples « de l’Est » soviétisés.

Cette union fondée sur la « libre concurrence » entre égaux, en lieu et place des puissants cartels,  se débarrasserait du Comité des Forges  des  sidérurgistes  et marchands  de  canons  enrichis  par  les guerres mondiales : mettant fn aux crises et aux guerres, elle vaudrait à tous la prospérité et « le pain blanc », bref, l’Eldorado. Seule la récente crise, née d’une « épidémie » financière, aurait fait « dériver » ce noble projet, au risque de compromettre ses objectifs initiaux.

« Dérive »  récente  d’une  « Europe  sociale »  ou  « alibi  européen » indispensable, à l’ère impérialiste, à la maximisation du profit monopoliste et à la guerre aux salaires  ?

Le présent ouvrage décrit, sources à l’appui, la stratégie, depuis le début du xxe siècle, d’effacement du grand capital français devant ses deux grands alliés-rivaux hégémoniques, l’Allemagne et les États-Unis, si précieux boucliers sociopolitiques.

 Et toujours,à la même maison d’édtion nous rappelons entre autre

 Sagesse de la révolution  par Georges Gastaud, Philosophe

sagesse de la révolution georges gastaudune approche marxiste de la question du sens de l’histoire (à la lumière de la lutte contre l’ « exterminisme » capitaliste), du sens de la vie et de leur dialectique matérialiste. Parmi les essais que contient ce livre « Aimer l’ami disparu », sur le deuil, « Cassandre et Prométhée », sur la signification anthropologique du communisme, « Marxisme et sagesses antiques », sur la reprise critique par les militants révolutionnaires des avancées de la réflexion antique sur l’art de vivre. 18 €.