Les travailleurs grecs manifestent pour bloquer le memorandum austéritaire UE-SYRIZA

Le 4 février 2016, à l’appel du PAME, les travailleurs grecs sont descendus massivement dans la rue contre les mesures du nouveau memorandum imposé par l’ et mis en application avec zèle par le PGE et le gouvernement de Alexis Tsipras.

A cette occasion, le PAME a tenu à faire parvenir un message de soutien et de solidarité avec les 8 de et avec tous les travailleurs français.

Contre le memorandum austéritaire -PGE-Syriza, le PAME organise la riposte et appelle au , avec les agriculteurs,à faire front contre l’Union Européenne du Capital et ses gouvernements.

13 février 2016 – les travailleurs grecs manifestent pour bloquer le memorandum austéritaire UE-SYRIZA

Manifestation Nationale Samedi 13 Février Athènes : Si le gouvernement ose faire avancer  sa loi destructrice, Nous répondons avec une grève générale de 48 heures

poing levéLes travailleurs et les agriculteurs Unis. Une seule voix, un seul poing

Tous ensemble on peut les arrêter!

Stopper le projet de loi de carnage contre la sécurité sociale!

Halte à la pauvreté, la misère, la destruction de nos vies!

Unie, forte, avec la conviction que notre lutte est juste, nous pouvons gagner!

Nous renforçons la solidarité en tout lieu!

Les agriculteurs, qui ont formé des barrages de militants dans toute la Grèce, ont décidé par leur comité de coordination et parmi leurs initiatives de lutte, de manifester à Athènes contre le projet de loi du gouvernement sur la sécurité sociale! Ils ne seront pas seuls!

Le PAME appelle la classe ouvrière de la Grèce,

  • Qui a fait des sacrifices sans fin en raison des conséquences de la crise des dernières années
  • Qui est visé par le nouveau projet de loi de la sécurité sociale

A rejoindre, avec toutes ses forces, les agriculteurs pauvres et submerger Athènes de manifestants!

Blocus contre les politiques du gouvernement grec et de l’Union européenne!

Bloquons la destruction de la sécurité sociale!

Les travailleurs, les jeunes, les chômeurs, nous avons le devoir et la responsabilité d’unir nos forces avec les agriculteurs, les travailleurs indépendants, avec tous ceux qui souffrent des politiques qui nous mettent en faillite pour créer des bénéfices pour les groupes d’affairistes.

Unis, organisés, militant, sur des bases de classe

agriculture crise UE prcfla lutte des paysans pauvres est aussi la lutte des travailleurs! C’est la lutte commune contre la politique qui assiste les grandes entreprises et qui a besoin de travailleurs et d’agriculteurs se tuent au travail jusqu’à la vieillesse. Avec des retraites de misères condamnant à la famine, limitant les services de santé à un niveau inférieur à ceux des plus basiques. C’est la même politique plongeant dans la faillite les agriculteurs pauvres et les travailleurs indépendants, que la politique qui impose des salaires de misère aux travailleurs, le chômage des jeunes.

Le projet de loi du gouvernement ne peut pas être réparé ! Il n’est pas amendable, il ne peut pas être améliroé, il doit être retiré !

Celui qui soutient la position selon laquelle il peut y avoir des modifications positives à travers “le dialogue social” soutient les mensonges du gouvernement grec!

Le PAME appelle les organisations syndicales, les travailleurs et les jeunes à soutenir la lutte commune des travailleurs-paysans. Ensemble pour désactiver la propagande du gouvernement grec, qui s’appuie sur des données fabriquées, de faux espoirs et calomnie notre lutte et les formes de lutte que nous choisissons à travers nos procédures de masse!

Le grand succès de la grève générale du 4 Février, les manifestations massives de grévistes dans chaque ville, les blocages militants des agriculteurs pauvres dans toute la Grèce, les rues qui sont inondées avec des personnes, prouvent que les forces existent aujourd’hui pour bloquer le nouveau crime du gouvernement contre la sécurité sociale, à aller de l’avant avec de nouvelles exigences. La grève a révélé la grande arme du peuple: l’alliance des ouvriers, des travailleurs indépendants, des agriculteurs pauvres, des femmes et des jeunes. Le succès de la grève générale a montré la force de l’alliance populaire, et le grand interêt de la renforcer avec des revendications et des slogans contre nos exploiteurs, les monopoles, les capitalistes, l’Union européenne et leurs gouvernements.

Le PAME appelle à faire grossir le nombre de millitants, faire grandir la  Lutte, plus puissante, avec plus de formes avancées!

Pour isoler des organisations comme la GSEE et ADEDY (membres de la CES en Grèce) dont les actions discréditent l’importance de rejoindre les syndicats et les combats! Ils sont les voix qui propagent la propagande de l’Union européenne, obstacle constant à l’organisation de la lutte; ils bloquent l’information pour les travailleurs!

Nous avons trop payé! Nous nous sommes trop saignés !

Maintenant le Capital et l’Etat doit payer!

Nous ne leur permettrons de saboter notre lutte!

La lutte organisée, l’organisation dans les syndicats, dans le lieu de travail “les travailleurs et les comités de grève, la participation et la contribution de tous les travailleurs dans la réalisation de nos décisions dans toutes les branches et est la force incontestable puissante qui peut bloquer et renverser leurs plans. Nous pouvons jeter le projet de loi du gouvernement sur la sécurité sociale dans la corbeille!

Nous avons le pouvoir de les arrêter!

La classe ouvrière et les couches populaires peuvent obtenir la vie que nous méritons! Voilà pourquoi il ne faut pas revenir en arrière, ne pas céder d’un pouce  de notre slogan “Bloquons la loi de carnage social” qui détruit la sécurité sociale, il faut la retirer MAINTENANT!

Nous avons le pouvoir d’intensifier notre lutte! Pour créer, un mur populaire solide de la résistance! Un front exigeant et unis que rien ne peut arrêter! Si le gouvernement ose mettre le projet de loi pour le vote au Parlement contre la levée de boucliers de la population, nous répondons avec une grève générale de 48 heures. Nous mettrons le pays à l’arrêt !

communiqué du PAME – 8 février 2016 – traduction JBC pour www.initiative-communiste.fr

www.initiative-communiste.fr vous propose quelques photos des manifestations du 4 févriers en Grèce.

source : https://plus.google.com/+PamehellasGr/photos

Le PAME (Front Syndical Grec) condamne la persécution des travailleurs de Goodyear et exprime sa solidarité avec les mobilisation en France le 4 février

(…)

OXI PAME 11 juillet 2015La grève du 4 février est organisées contre la persécution de 8 ouvriers de Goodyear qui ont été condamnés à 9 mois de prison, juste pour avoir défendu leurs emplois. Cette condamnation est la suite des persécutions des travailleurs d’Air France et les attaques généralisées contre les travailleurs. Le Capital, les gouvernements et les syndicats contrôlés par le patronat remettent en question les droits et libertés de base des travailleurs, même le droit de se mettre en grève.

Chers Camarades, le PAME, les travailleurs de Grèce qui sont également en grève ce 4 février savent très bien ce que l’autorisarisme et l’oppression signifient contre les syndicats. En Grèce 99% des grèves sont déclarés illégales. Les grévistes, les travailleurs et les militants sont arretés et envoyés devant les tribunaux tous les jours. Il y a seulement 2 semaines, le gouvernement Syriza a attaqué une manifestation de travailleurs et de retraités avec sa police anti-émeute en même temps qu’il prépare une nouvelle loi qui va mettre de nouveaux batons dans les roues à l’action et au fonctionnement des syndicats.

Alors que l’offensive des gouvernements de l’Union Européenne du Capital contre les peuples ne cesse de se durcir, le mouvement syndical doit répondre par une organisation de  masse, isolant les forces de collaboration de classe, contre attaquer pour exiger la satisfaction des besoins actuels des travailleurs. Pour cela, l’internationalisme et la solidarité de classe sont nos armes. Le 4 février, travailleurs grecs et français partagerons dans la rue la même lutte.

Votre lutte, c’est aussi notre lutte !

Communiqué du PAME – 4/02/2016 – traduction www.initiative-communiste.fr