En précipitant la crise géopolitique avec Moscou, encerclé par les bases américano-otanesques, Washington fait coup triple : il ruine le peuple russe, le champ de bataille est l’Ukraine (et potentiellement, l’Europe) et il porte un coup géant à l’Europe allemande dépendante du gaz russe.
Comme toujours, l’impérialisme dominé (pour le moment…)- en l’occurrence, celui de l’UE sous pilotage berlinois ! – plie devant l’Hégémon mondial étatsunien. Mais il se rattrape en s’en prenant à la Russie, en doublant son budget militaire, en prenant des accents revanchards indécents à propos de l’Ukraine (quand on sait ce qu’a fait la Wehrmacht en Ukraine, c’est indécent: allez, Herr Scholz, quand allez-vous carrément oser parler de « génocide »?) et en entraînant le peuple allemand et avec lui, toute l’économie européenne, dans une spirale de crise, de chômage et de pauvreté.
Ci-dessous les commentaires d’Eva Ruppert, une inlassable internationaliste d’Outre-Rhin.

PRÊTER SERMENT

Lors de son entrée en fonction, le chancelier fédéral Olaf Scholz a prêté le serment … « je consacrerai mes forces au bien-être du peuple allemand, afin d’accroître son utilité, éviter les dommages, respecter la Loi fondamentale et les lois de l’Allemagne. Je préserverai et défendrai les lois fédérales. »
Entre-temps, le gouvernement fédéral envoie chaque jour plus d’armes en Ukraine, zone de guerre et de crise. Les livraisons de gaz et de pétrole en provenance de la Fédération de Russie ont été coupées, sans que l’on sache comment, quand et par quoi elles seront réellement remplacées.
Une ministre des Affaires étrangères qui s’exprime de manière purement émotionnelle demande avec haine toujours plus d’armes « pour l’Ukraine en crise », afin de « ruiner la Russie ».
Des milliards sont alloués à l’armement, tandis que les besoins sociaux comme le logement, l’éducation, les soins ne sont même plus pris en compte. Pendant ce temps, la très chère présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, demande aux citoyens de nouvelles restrictions.
L’inflation augmente chaque jour. Les citoyens à faibles revenus sont confrontés à un avenir incertain et, face à l’augmentation des prix de l’énergie, ils ne savent plus où donner de la tête. Les automobilistes ne savent pas comment se rendre sur leur lieu de travail sans voiture par mauvais temps. Et le chauffage au fioul ou au gaz ? Le Qatar est loin et la visite de mendiant là-bas du ministre de l’Économie et de l’Énergie, le vice-chancelier Robert Habeck, a été repoussée à une date indéterminée.
Angela Merkel avait autrefois promis de « servir l’Allemagne ». Le chancelier actuel préfère servir les Etats-Unis et l’OTAN. Le serment du chancelier et de ses ministres est devenu une formule vide de sens.
Une formule qui a dégénéré.
Il n’est plus question de liberté de la presse depuis longtemps. Chaque jour, des atrocités non vérifiées sont diffusées par les médias afin d’inciter la population allemande à la haine envers la Russie, afin qu’elle prenne des sanctions punitives contre ce pays et sa population.
Le chef du SPD Klingbeil exige, « après la rupture politique », une « rupture économique ». Peu importe si celle-ci nuit aussi à sa propre population.


 

EID GEBROCHEN
Bei seinem Amtsantritt hat Bundeskanzler Olaf Scholz den Eid  geleistet,…dass ich meine Kraft dem Wohle des deutschen Volkes widmen,  seinen Nutzen mehren, Schaden von ihm abwenden, das Grundgesetz und die  Gesetze des Bundes wahren und verteidigen (werde) ».
Inzwischen werden von der Bundesregierung täglich mehr Waffen in das  Kriegs- und Krisengebiet Ukraine geliefert. Gas-und Öllieferungen aus  der Russischen Föderation wurden gekappt, ohne dass feststeht, wie, wann und wodurch sie real zu ersetzen  sind. Eine sich rein emotional äußernde Außenministerin fordert  hasserfüllt immer mehr Waffen  » für die krisengeschüttelte Ukraine, um  « Russland zu ruinieren. » .Milliardensummen werden für die Rüstung bereitgestellt, während soziale  Belange wie Wohnen, Bildung, Pflege gar nicht mehr in Erwägung gezogen werden. Indessen fordert die hoch  bezahlte EU-Kommissionspräsidentin Ursula von der Leyen die Bürger zu weiteren Einschränkungen auf.
Die Inflation wächst täglich. Bürger mit geringem Einkommen stehen vor  einer unsicheren Zukunft, und angesichts steigender Energiepreise wissen  Autofahrer nicht, wie sie bei schlechter Witterung ohne Auto ihre Arbeitsstelle erreichen sollen. Und  die Öl- oder Gasheizung? Katar ist weit weg und der Wirtschafts- und  Energieminister, Vizekanzler Robert Habeck wurde bei seinem dortigen Bettelbesuch auf unbestimmte Zeit vertröstet. ».
Angela Merkel hatte einst versprochen, « Deutschland zu dienen ». Der  jetzige Kanzler dient lieber den USA und der NATO. Der Eid des Kanzlers  und seiner Minister ist zur leeren Formel verkommen. Formel verkommen. Von Pressefreiheit kann schon lange keine Rede mehr sein. Täglich werden  von den Medien ungeprüfte Gräueltaten verbreitet, um die deutsche  Bevölkerung zum Hass gegen Russland aufzustacheln, damit sie die  Strafmaßnahmen/Sanktionen gegen das Land und seineBevölkerung billigt.
SPD-Chef Klingbeil fordert « nach dem politischen Bruch » auch einen »  wirtschaftlichen Bruch », gleichgültig, ob der auch der eigenen  Bevölkerung schadet.
Eva Ruppert, Bad Homburg