FN : EVRARD, député frontiste du Pas de Calais file avec Philippot : ou comment donner le change après le recentrage européiste du FN

 

La guerre des chefs continue de faire rage au sur fond de deception électorale. Dans le même temps, le tombe les masques en annonçant très officialement être contre la sortie de l’UE et de l’Euro. Ce n’est pas une surprise, depuis des années les militants communistes du PRCF démontrent par A+B que le , Marine Le Pen, Philippot et compagnie en bon chiens de garde du système capitaliste sont contre la sortie de l’UE et de l’Euro, n’utilisant un discours eurocritique que pour mieux duper les ouvriers et surfer sur le vide laisser par un bien trop occupé à chanter les louanges de “l’Euro qui protège..;” les patrons

Dans le Pas de Calais, c’est l’un des ex responsables au sein de la fédération PCF62 José Evrard qui s’est fait élire éputé sous l’étiquette FN  en juin dernier qui file avec Philippot. Le PRCF 62 a cette occasion met les points sur les i.


Ex-dirigeant de la Fédération communiste du PCF, renégat de l’internationalisme prolétarien et du patriotisme 100% antiraciste du PCF de naguère, le député frontiste lensois José Evrard vient de passer aux « Patriotes » de Florian Philippot.

Difficile en effet de demeurer au FN « mariniste » quand ce parti girouette, aimanté par la classe capitaliste et par l’anticommunisme dont le FN est une expression particulièrement haineuse, renie son principal « argument de vente » en terre ouvrière : la proposition, toute en trompe-l’œil, d’une rupture avec l’euro. Certes, comme nous l’avions mille fois démontré et comme M. Evrard feint de s’en apercevoir soudain, le FN n’a jamais vraiment défendu le « Frexit », fût-il réactionnaire, seulement la « sortie concertée » de l’euro. Autrement dit, la subordination de la souveraineté nationale à la codécision de Berlin et des autres Etats, tous plus pro-capitalistes les uns que les autres, de l’UE. Mais désormais, les choses sont claires : « Marine », à côté de laquelle Evrard a fait toute sa campagne, est désormais pour la funeste « construction » européenne qui a ravagé nos industries, laissant le bassin minier à l’état de paysage martyr.

Philippot, dont les ambitions présidentielles ne font guère de doute, va de ce fait tenter de créer sa PME politique pour occuper le créneau MENSONGER du Frexit de droite. Mais qui peut douter une seconde, si jamais cette PME finit par « prendre », que, les mêmes causes produisant les mêmes effets, Philippot n’abandonnera le jour venu sa stratégie dite « souverainiste » quand la classe bourgeoise, QUI VEUT PASSIONNEMENT DISSOUDRE LA FRANCE DANS L’UNION EURO-ATLANTIQUE, et qui ne demande rien d’autre au FN que de fixer une partie de l’électorat ouvrier sur un vote pseudo-patriotique (en réalité, xénophobe, ce qui n’est pas du tout la même chose), aura sifflé pour Philippot/Evrad la fin de la récré qu’elle a déjà sifflée pour « Marine » ?

Ouvriers et fils d’ouvriers du Pas-de-Calais qui voulez rester fidèles au combat social et au patriotisme ardent de vos aïeux mineurs, laissez tomber le mirage dangereux du frontisme, « jean-mariste », « philippiste » ou « mariniste » et aidez plutôt le PRCF à reconstruire un vrai parti communiste, patriote, internationaliste, et 100% engagé dans la lutte révolutionnaire pour un FREXIT PROGRESSISTE !

En attendant, Evrard qui s’est fait élire comme député « bleu marine » poussera-t-il l’honnêteté jusqu’à remettre en cause son mandat en le soumettant à un nouveau vote des Lensois ?