Antoine Deltour condamné, la directive secret des affaires votés, l’UE protège l’

a donc été condamné par la “justice” luxembourgeoise, tout comme Raphaël Halet. 12 mois de prison avec sursis ainsi qu’à une amende de 1500 € et 9 mois de prison avec sursis et à une amende de 1000 €. Le journaliste Édouard Perrin est lui acquitté. Leur crime, avoir lancé l’alerte et révélé les preuves de l’affaire , une affaire qui a mis au jour la façon dont le Luxembourg et au-delà l’ organise l’optimisation fiscale. Faisant échapper des centaines de milliards d’euros à l’impôts, c’est à dire prenant dans les poches des travailleurs pour mettre dans les coffres des riches. Dans le même temps que les lanceurs d’alerte sont condamnés à de la prison, la Commission Européenne a fait voter une directive renforçant le secret des affaires. Une directive votée par les euro députés du PS, des LR et du FN, tous ensemble (Le FN et Marine Le Pen votent pour la directive européenne secret des affaires ! Bas les masques ! Lire ici). L’affaire Luxleaks, loin d’être le procès de l’optimisation ou de l’évasion fiscale  – procédé et pratique au cœur même de l’Union Européenne du Capital ; l’ex premier ministre du Luxembourg JC Juncker n’est il pas désormais le président de la Commission Européenne – n’a donc été que le procès des lanceurs d’alerte, des journalistes qui ont dévoilé une parti du pot aux roses. De ces milliards mis à l’abri de l’impôt c’est à dire volé aux pauvres, aux travailleurs, à ceux qui ont le plus besoin de cette sécurité sociale, de cette éducation nationale, de ces infrastructures etc. impossible à financer en raison des centaines de milliards d’euros qui s’évadent tous les ans sur les comptes des paradis fiscaux avec la bénédiction de l’Union Européenne. La liberté de circulation des capitaux c’est la clé de l’ du Capital. Pas les droits de l’Homme.

L’UE ennemie de la liberté de la presse : luxleak, clearstream … Journalistes poursuivis et lois liberticides

juncker UE dictature europeMais le procès de – le lanceur d’alerte travaillant chez PricewaterhouseCooper au Luxembourg et qui a révélé à la presse et au grand public des centaines d’actes fiscaux entre l’administration fiscale luxembourgeoise et des multinationales – ou du journaliste de la très regardé émission de reportage Cash Investigation – ne sont pas les premiers procès. Comment ne pas citer et l’affaire clearstream révélant les mécanismes scandaleux des chambres de compensions  ?

La question est bien de savoir si les citoyens, les travailleurs vont se laisser faire – eux qui ont signé par centaines de UE liberté de la presse luxleakmilliers des pétitions contre cette directive – ou s’ils vont se réunir et s’organiser pour sortir de cette prison totalitaire qu’est l’Union Européenne, briser les chaines de l’Union Européenne.

Une pétition appelant à un referendum sur la sortie de l’UE et de l’euro a été lancée, pour que ce soit le peuple qui décide, une pétition signée par des milliers et milliers de citoyens.

Pour la signer en ligne cliquez ici.

JBC pour www.initiative-communiste.fr


Soutenons Antoine Deltour

30 juin 2016 — Ce mercredi 29 juin à 15h, la 12e chambre correctionnelle du tribunal d’arrondissement de Luxembourg a rendu son jugement dans le procès « LuxLeaks » : Antoine Deltour est condamné à 12 mois de prison avec sursis ainsi qu’à une amende de 1500 €. Raphaël Halet est condamné à 9 mois de prison avec sursis et à une amende de 1000 €. Le journaliste Édouard Perrin est acquitté.

Le comité de soutien est scandalisé par la condamnation des lanceurs d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet. Cette décision incompréhensible et inacceptable ignore autant le droit européen que l’intérêt public de leur action. C’est un affront aux nombreux soutiens reçus du monde entier.

Antoine Deltour « exprime son immense gratitude aux très nombreuses personnes et organisations qui le soutiennent dans cette épreuve » Il considère que « condamner les citoyens à l’origine de l’affaire LuxLeaks revient à condamner les avancées réglementaires, largement saluées à travers l’Europe, que leurs révélations ont impulsées. C’est aussi une mise en garde adressée aux futurs lanceurs d’alerte, au détriment de l’information des citoyens et du fonctionnement sain de la démocratie. Si vous voyez passer des milliards d’euros qui contournent de manière douteuse toutes les règles fiscales, le tribunal vous enjoint de fermer les yeux et de surtout n’en parler à personne ».

Antoine Deltour ne s’y résout pas et décide de faire appel du jugement, mais il déplore de devoir prolonger une procédure coûteuse et éprouvante. Le comité de soutien continue à se tenir aux côtés d’Antoine et reste confiant dans le fait que le droit européen finira par être pris en considération.

Le comité de soutien restera actif auprès d’Antoine et des autres lanceurs d’alertes pour informer et collecter tant les soutiens moraux que les contributions financières (https://support-antoine.org/don/). L’énorme mobilisation enregistrée jusqu’à ce jour montre la détermination des citoyens à œuvrer pour la défense de l’intérêt général. Ne lâchons rien.