11/4 – Frexit progressiste ? le débat avec F. Cocq (FI), C. Pouzat (PRCF) et F. Farah, économiste …

Sortir de l’Union Européenne et comment ? Place au débat . Dans le cadre du tour de France du , les militants communistes du Val de Marne organisent avec le un débat à -sur-Marne le 11 avril à 19h30.

L’occasion d’échanger avec , élu municipal France Insoumise et avec l’économiste François Farah.

Le débat c’est :

Salle René Rousseau
48 rue Jules Ferry à Champigny à 19h30
À 15 minutes à pieds de la gare RER de Champigny / Bus 116 ou 15 minutes à pied de la gare RER A de Joinville-le-Pont / bus 106


Discutons du

Le Royaume-Uni sort bientôt de l’Union européenne sous les indignations des éditorialistes français. On a souvent avancé que le vote du BREXIT était un vote droitier anti-immigration, mais on oublie la contribution décisive des progressistes britanniques – camarades du Workers’ Party et de la coalition de syndicalistes TUAEU (Trade Union against the European Union) – à ce résultat. On oublie également volontairement qu’il s’agissait d’un vote de classe, celui de la classe ouvrière britannique paupérisée par l’UE.

On nous dit que l’Union européenne est démocratique ? Elle a violé le NON français au TCE de 2005 et le NON irlandais. D’ailleurs, comme le dit Jean-Claude Juncker : « il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités. » C’est pour ça qu’elle a écrasé le souhait démocratique du peuple grec en 2015 et fait plier le traître Tsipras ; qu’elle vient d’obliger à quasi-supprimer le droit de grève en Grèce.

On nous dit qu’elle est pacifique ? Elle veut créer une défense européenne belliciste soumise à l’OTAN (ne nous laissons pas berner par les récents accents gaulliens de Jupiter-Macron !) et préparant la guerre avec la Russie.

La politique antisociale de l’UE a des conséquences concrètes sur la vie des français et des peuples des pays de l’UE :

Elle impose la privatisation des services publics comme l’eau, la Poste, France Télécom, celui du secteur de l’énergie, du rail et bientôt celui de l’Office nationale des forêts. Les services/prestations deviennent alors plus chers, dégradés comme dans le cas de l’énergie, et avec un coût écologique important (entre autres la privatisation de la SNCF qui va privilégier le Bus au détriment transport ferroviaire).

La directive sur les travailleurs détachés permettant de faire venir des travailleurs de l’UE se faire exploiter en France pour un salaire de misère, tout en servant à faire diminuer le prix de la main d’œuvre française.

Nous vous invitons à débattre de manière fraternelle et sans sectarisme sur la proposition du FREXIT progressiste portée par le PRCF, une sortie par la gauche, avec remise sur la scène politique du monde du travail et avec la nationalisation des grandes entreprises.

– Christophe Pouzat, militant du PRCF,

– François Cocq (FI), élu local à Champigny-sur-Marne, et

, économiste.