Contre le centre d’excellence aérospatiale de l’OTAN à Toulouse, Danger majeur pour la paix et les peuples, DEHORS L’OTAN !

de la marche à la guerre et de l’énorme surarmement du bloc euro-atlantique est totalement sous-estimé par les forces républicaines, syndicales et progressistes de notre pays. Merci de relayer largement ce message car si le « conflit de haute intensité » très officiellement préparé par l’OTAN, et désormais, par l’armée française totalement vassalisée, éclatait, TOUS les autres combats sembleraient d’un seul coup dérisoires.Bref, combattre l’OTAN c’est à la fois défendre l’indépendance de la France, préserver la paix mondiale et combattre l’euro-austérité sous pilotage atlantique qui écrase nos acquis sociaux et nos services publics. 

La « guerre froide » sévit toujours et est de plus en plus chaude, l’OTAN est une menace croissante pour la paix mondiale. Créée par les États-Unis prétendument pour contenir la « menace soviétique », l’OTAN a survécu à la dissolution de l’URSS et du traité de Varsovie, s’étendant même jusqu’aux frontières de la Russie. L’Alliance atlantique a toujours été un pacte politique et militaire agressif destiné à soumettre l’Europe aux projets guerriers de l’impérialisme états-unien.

Sous l’égide de Trump et pire avec Biden, l’OTAN exige des États européens une augmentation vertigineuse des budgets militaires dans la perspective affichée d’un « conflit de haute intensité » avec la Russie et la Chine. Alors que le général de Gaulle, avec le soutien du Parti Communiste français, exigea le départ des troupes états-uniennes du sol français, Macron exécute les injonctions diplomatiques et militaires de Washington et veut même créer une armée européenne arrimée à l’OTAN.

Préparer une guerre americano-russe imminente aboutirait à la ruine de l’Europe et de la France, voire à la fin de l’humanité !

Le centre d’excellence aérospatiale de l’OTAN, installé à Toulouse, complète la création par Trump de la force spatiale des États-Unis (USSF) afin de militariser l’espace (en violant les traités internationaux), de le privatiser pour le compte exclusif des multinationales étasuniennes comme SpaceX et ainsi d’accroître l’avance technologique des États-Unis (de plus en plus rattrapés par la Chine). Comme d’habitude, les savoir-faire européens, et particulièrement français, seront au service de Washington. Scandaleusement, l’UE a autorisé la libre circulation des troupes de l’OTAN d’un bout à l’autre du continent : cette forme d’occupation rappelle l’époque, avant 1966, où les États-Unis occupaient la moitié de l’Europe.

Impulsée par l’OTAN, cette course aux armements monopolise des capitaux énormes vers la mort, alors que la santé publique et l’éducation nationale manquent de tout !

Les signataires de cet appel invitent les citoyens épris de paix, de souveraineté nationale et de progrès social, à participer au rassemblement international qui se tiendra à Toulouse le samedi 21 août 2021 à 15h, métro Ramonville.

Ensemble, simultanément, clamons haut et fort : dehors l’OTAN, vive la paix et la coopération entre tous les peuples !

LES PREMIERS SIGNATAIRES :

• Adrien Roussel, retraité photographe, sympathisant France Insoumise
• FDJ (Freie deutsche Jugend), Allemagne
• SKOJ (Jeunesses communistes de Yougoslavie)
• Parti communiste d’Ukraine
• Parti communiste d’Allemagne
• Tamara Kunanayakam, économiste, ancienne ambassadeur
• Jean-Pierre Page, ancien dirigeant national et responsable du département international de la CGT.
• Philippe Saunier, syndicaliste CGT.
• Maxime Vivas, ex-référent littéraire d’ATTAC, administrateur du site legrandsoir.info
• Léon Landini, ancien officier FTP-MOI, Médaille de la Résistance, officier de la Légion d’honneur, décoré par l’URSS pour faits de Résistance, président de l’Amicale Carmagnole-Liberté, président national du Pôle de Renaissance Communiste en France
• Pierre Pranchère, ancien résistant FTPF, ancien député de la Corrèze et député honoraire au Parlement européen, ancien membre du comité central du PCF (1964-1990), Croix du Combattant Volontaire de la Résistance, Croix du Combattant de la Seconde Guerre mondiale ; Institut des sciences sociales de l’Université de Moscou 1965-1966, vice-président du Pôle de Renaissance Communiste en France
• Georges Gastaud, secrétaire national du Comité internationaliste de solidarité de classe
• Fadi Kassem, secrétaire national adjoint du PRCF, agrégé d’histoire
• Gilliatt de Staërck, conducteur, responsable national des Jeunes pour la renaissance communiste en France
• Aymeric Monville, éditeur, secrétaire de la commission internationale du Pôle de Renaissance communiste en France
• Daniel Antonini, secrétaire adjoint de la commission internationale du Pôle de Renaissance communiste en France
• Vincent Flament, secrétaire du Comité internationaliste de solidarité de classe
• Bruno Guigue, enseignant, chercheur en philosophie politique
• Annie Lacroix-Riz, professeur émérite d’histoire contemporaine, Paris 7
• Philippe Gendrault, Ph.D. Psychologue, psychanalyste
• Aurélien Djament, mathématicien, syndicaliste CGT au CNRS, PRCF, Lille
• Hubert Cuilleron, professeur agrégé de mathématiques, PRCF
• Jean-Claude Houseaux, médecin, PRCF
• Gilda Landini-Guibert, professeur agrégée d’histoire, classe exceptionnelle
• Boris Differ, doctorant en histoire, Bordeaux, syndicaliste
• Sylvain Gravaillac, PRCF 09
• Denise Desaigle, PRCF 31
• Rachida El Fekaïr, PRCF 81
• Pierrette Varea, PRCF 34
• Gabriel Casadessus, PRCF 32
• Noëlle Alonso, PRCF 65
• Floréal Alonso, PRCF 65
• Henri Chevallereau, PRCF 32

Télécharger et diffuser l’appel

210805-OTAN(1)