Nuit noire sur la France – par Floreal

billet-rougeIl est loin le temps des lumières triomphantes où Auguste Comte et Camille Flammarion inauguraient leurs cours de mathématiques ou d’astronomie à l’usage des prolétaires parisiens.

En effet, les crédits d’état viennent d’être coupés à la Nuit des étoiles, la célèbre manifestation qui attirait chaque année des milliers de citoyens désireux d’apprendre les rudiments de  l’astronomie à l’occasion du passage de la Terre dans l’essaim des Cepheides.

Entre l’accès de tous  aux lumières et l’ dictée par Bruxelles, le Ps au pouvoir n’a pas hésité.

A chacun ses étoiles: nous laissons à Hollande celles du très clérical drapeau européen. Comme Emmanuel Kant, le grand philosophe allemand des Lumières, nous préférons “la loi morale au fond du coeur et le ciel étoilé au dessus de notre tête”