Par Floréal, PRCF

Les scores cumulés (7%) de Mmes Valérie Pécresse (présidente de la Région francilienne) et d’Anne Hidalgo (maire de Paris) sont sans appel: les Français rejettent, non seulement les piliers droit (LR) et gauche (PS) du Parti Maastrichtien Unique qui détruit la France depuis quarante ans, mais tout ce qui, de près ou de loin, rappelle Paris et la RP assimilés par nombre d’électeurs populaires à un insupportable Boboland (à tort sans doute, tant il s’y trouve encore malgré tout de membres des catégories populaires).

Un Boboland méprisant qui règne sur la mode, sur les médias, sur les milieux politiques friqués, sur la « com » et sur la haute finance qui a détruit nos industries.
Un Boboland qui ne sait même plus parler français tant il affiche sur ses murs et dans ses enseignes la langue arrogante du maître américain.
Un Boboland qui expulse hors-les-murs les usines et les ouvriers et qui n’offre plus aux couches moyennes que des logements exigus financés à prix d’or…

Dans ces conditions, pourquoi pas transférer à Marseille la capitale de notre pays?

Marseille ville populaire et portuaire.
Marseille ville à la fois internationaliste et patriote, qui a donné son nom à l’hymne révolutionnaire de la Nation et qui s’est toujours ouverte aux vents du large comme au mistral venant des Alpes.
Marseille restée un haut lieu du mouvement ouvrier avec sa CGT de classe.
Marseille qui est sans doute la plus ancienne cité de la Gaule antique et le carrefour des cultures grecque, romaine, celte, mais aussi des cultures arabe et africaine.

Cette proposition sulfureuse, inspirée de l’analyse des résultats électoraux récents, fera sans doute sursauter nombre de lecteurs attachés au Paris populaire que nous aimons tous, celui des révolutionnaires du 14ème siècle qui portaient déjà le bonnet rouge du chef insurgé Etienne Marcel, celui de la Fronde populaire, celui de la Révolution sans-culotte et de la Commune de Paris, celui du « Paris soi-même libéré » de 1944, avec à sa tête le communiste Henri Rol-Tanguy. Bref, le « Paris populi » que savait si bien chanter naguère un Francis Lemarque!

Notre proposition quelque peu provocatrice aura du moins le mérite d’obliger chacun à réfléchir au fait qu’une ville et qu’une région capitale qui, s’identifiant désormais trop aux élites friquées du pays, se détourne de la France des usines et des chantiers, des écoles publiques et des champs, des banlieues pauvres et des « périphéries », finit par ne plus mériter son titre de capitale d’un pays qui se reconnaît de moins en moins en elle. A un moment, il faut choisir entre « le » Capital et « la » capitale, et c’est pour ne l’avoir même pas feint que Mme Hidalgo, héritière du macroniste Delanoë, et Pécresse, successeur d’un président de région francilienne, ce « socialiste » Jean-Paul Huchon qui affichait arrogamment son mépris souverain de la France, sont aujourd’hui politiquement cramées, voire à demi ruinée pour ce qui est de la première!

A moins que, comme le 10 août 1792, au moment où ils prirent ensemble les Tuileries en suscitant la naissance de notre première République, les descendants des Jacobins parisiens et les successeurs des Fédérés marseillais ne repartent ensemble, aux accents du « Chant de guerre pour l’armée du Rhin » (premier nom de « la Marseillaise ») écrite à Strasbourg par le Francilien Rouget de Lisle (natif de Choisy-le-Roi), ne retrouvent ensemble le chemin des luttes pour la République sociale, souveraine et indivisible dont l’actuelle Macro-Lepénie n’est plus que la branlante caricature?


Commune de Marseille

Résultats de la commune au 1er tour

Liste des candidats Voix % Inscrits % Exprimés
M. Jean-Luc MÉLENCHON 108 423 20,84 31,12
M. Emmanuel MACRON 78 814 15,15 22,62
Mme Marine LE PEN 72 772 13,98 20,89
M. Éric ZEMMOUR 38 672 7,43 11,10
M. Yannick JADOT 14 502 2,79 4,16
Mme Valérie PÉCRESSE 10 521 2,02 3,02
M. Fabien ROUSSEL 7 042 1,35 2,02
M. Jean LASSALLE 5 687 1,09 1,63
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 5 081 0,98 1,46
Mme Anne HIDALGO 3 847 0,74 1,10
M. Philippe POUTOU 1 968 0,38 0,56
Mme Nathalie ARTHAUD 1 095 0,21 0,31

 

Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 520 379
Abstentions 166 363 31,97
Votants 354 016 68,03
Blancs 3 953 0,76 1,12
Nuls 1 639 0,31 0,46
Exprimés 348 424 66,96 98,42