Sondages: Ce qu’ils ne peuvent cacher.

Nous avons dit ce que nous pensions des sondages et de la manière dont les médias bourgeois et les instituts manipulent les questions, suggèrent les réponses etc. Reste qu’ils ne peuvent pas tout cacher et qu’à travers des questions biaisées on peut lire des réponses non seulement intéressantes mais encourageantes.

* Prenons un premier exemple.

Question: le capitalisme doit il être réformé ?

Oui  93% (en profondeur 48%).

Ce résultat montre en fait un rejet du système capitaliste énorme car sans un seul grand parti porteur d’une véritable critique et d’une alternative au capitalisme, les citoyens se prononcent massivement d’une façon très critique.

* Deuxième exemple.
Question: êtes-vous prêts à manifester ?

Oui 57%.

Encore un chiffre encourageant. Imaginez ce que cela implique de mécontentement social pour avoir un tel chiffre sur l’ensemble des Français , qu’ils soient de droite ou de gauche !

* Troisième exemple.
Question:pour plus de justice sociale faut-il prendre aux riches pour donner aux pauvres ?

Oui 73%.

Le vieux mot d’ordre du PCF, lorsqu’il état communiste,  en 1936, « faire payer les riches ! »,  renait ! Et ce qui est encore plus encourageant c’est qu’il y a deux ans le résultat était de 56%….

Et on pourrait citer encore l’indice de confiance dans certaines institutions:
Services publics : 80%, médias : 23%, G20 : 22%, OMC : 28%….éloquent, non ?

Et aussi les préoccupations des Français:

Emploi: 45%, pouvoir d’achat : 36%, retraites : 32%, inégalités sociales : 26% ? gratuité des soins : 24%, éducation : 23%, sécurité : 15%, environnement : 14%, immigration : 10%.

Que de préjugés balayés, quel bon sens dans notre peuple.
Et la suite confirme sa lucidité.

Question: les déclarations de Sarkozy sur la situation économique, confiance ou pas ?

Non: 68%.

Même question sur Hollande:

Non: 62%.

Et 47% des Français ne veulent ni de Sarkozy ni de Hollande, 74% estimant les candidats éloignés de leurs préoccupations.

Voila ce que les sondages ne peuvent cacher.

Voila qui devrait nous stimuler pour porter partout dans les usines, les bureaux, en fac, en famille les propositions de notre Programme-Candidat. Le PRCF a raison, et il est en phase avec notre peuple : faites le savoir, avec courage, ténacité, vaillance et enthousiasme.

AM  5 janvier 2012
(Sondages IFOP, Opinion way et CSA, tous vérifiables sur internet)