Alors que Sarkozy et son ministre Morin démontent le dispositif militaire censé défendre depuis des siècles les frontières nord-est de la nation, alors que ces grands « patriotes » permettent scandaleusement à un régiment allemand, de prendre ses quartiers en… Alsace, de jeunes compatriotes engagés dans l’armée française viennent encore de mourir à Kaboul. N’en déplaise aux menteurs officiels, ces hommes ne meurent pas pour la France, ni pour la paix, ni pour la démocratie ; ils meurent pour l’Oncle Sam, dont le principal souci est de s’implanter en Afghanistan, en Ouzbékistan, en Géorgie, en Ukraine, afin d’encercler la Russie post-soviétique, de surveiller et de menacer au besoin la Chine populaire, de contrôler les gazoducs de l’Asie centrale. Rappelons en outre que les talibans, que Kouchner qualifiait de « combattants de la liberté » quand ils égorgeaient les soldats, les instituteurs laïques envoyés par la révolution afghane pour alphabétiser les campagnes, ont été surarmés jadis par la CIA. Celle-ci a alors délibérément fabriqué Ben Laden pour combattre l’Armée rouge venue à la rescousse des forces laïques, féministes et communistes au pouvoir à Kaboul en 1978.

Non l’armée française ne défend pas la France et la paix en Afghanistan ; quel que soit le courage des jeunes engagés et leur sentiment de servir un idéal, le corps expéditionnaire français sert de flanc-garde à l’US Army et à ses marionnettes corrompues de Kaboul. N’oublions pas non plus que si les talibans ont repris du poil de la bête au point d’encercler Kaboul, ce n’est pas parce qu’ils sont aimés par la population, mais parce que le peuple afghan, pas plus qu’aucun autre peuple, ne supporte de se voir imposer une politique dictée de l’étranger, surtout quand sous couvert de liberté, elle ne sert que les maffieux du narcotrafic et les propriétaires féodaux amis de Washington.

Contre les mensonges mortels des gouvernants français, le PRCF appelle dont à résister plus que jamais aux pressions du souriant impérialiste Obama qui veut obtenir que l’armée française renforce ses effectifs à Kaboul avec de nouveaux morts à la clé. Il faudra s’opposer à la liquidation par Sarkozy des derniers vestiges de la politique gaulliste indépendante, avec en prime la réintégration honteuse de la France dans le commandement intégré de l’OTAN (le comble du sarko-patriotisme est atteint à Lille où les officiers français travaillant pour l’OTAN travaillent exclusivement en anglais sur notre propre sol).

Plus que jamais le PRCF invite les progressistes à exiger le rapatriement immédiat de tous les soldats français stationnés en Afghanistan. L’armée française profondément démocratisée doit être reconstruite sur le principe de la conscription républicaine et doit avoir comme unique souci la défense du territoire national à l’exclusion de toute mission de « maintien de l’ordre » menaçant le mouvement ouvrier, de tout asservissement à Washington, de toute mission néo-coloniale à l’extérieur de nos frontières, y compris quand il s’agit de pratiquer le prétendu devoir d’ingérence prôné par le très douteux Kouchner, le French Doctor favori de Washington et de celui que les journalistes ont surnommé « Sarko l’Américain ».