Jean-Jacques Candelier écrit à Florence Traullé journaliste à “Nord Eclair”

Jean-Jacques CANDELIER

Somain, le 11 juin 2009

Député du Nord  (16ème Circonscription)

Membre de la Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées

 

Lettre à Mme Florence TRAULLÉ

Journaliste à « Nord Eclair »

Madame,
 
J’estime que mon communiqué analysant le contexte géostratégique de l’attitude de la Corée du Nord a été caricaturé sans vergogne par votre article en date du mercredi 3 juin, allant jusqu’à l’attaque personnelle.

 

Votre but était certainement de faire sensation à l’approche des élections européennes. Toujours est-il que, sous prétexte de mon appartenance au Parti Communiste Français, vous avez voulu faire de moi un suppôt indécrottable du régime de Pyongyang, en posant la question de mes « /beaux restes/ » staliniens, stigmatisant au passage injustement la population de la 16^ème circonscription du Nord.

 

Votre interrogation me semble totalement déplacée. Vous viendrait-il à l’idée de laisser planer un doute auprès de vos lecteurs sur un possible intégrisme religieux du Président « Hussein » OBAMA, au motif que celui-ci appelle au dialogue avec l’Iran ?

 

Vous rappelez à juste titre que la RPDC n’est pas une démocratie occidentale. Le scoop aurait été que quelqu’un dise le contraire, sauf qu’il est évident qu’aucun de mes arguments exposés dans mon communiqué n’avait trait à la nature du régime.

 

Selon moi, la question devant nous est plutôt la suivante : au motif que la République Populaire Démocratique de Corée (/car c’est bien son nom/ !) se réclame du socialisme, doit-on légitimer l’attitude des grandes puissances et des grands médias dont le dédain et le mépris, encore illustrés par votre article, créent les conditions d’un conflit nucléaire mondial ?

 

Sur la question de l’accès au nucléaire militaire, vous vous gardez bien indiquer « ma position contre la prolifération nucléaire mondiale ».

 

Je suis pourtant un ardent militant de la dénucléarisation progressive du monde, conscient que celle-ci ne pourra être que multilatérale. Simplement, sur ce sujet, comme sur beaucoup d’autres, je suggère que nous commencions à balayer devant notre porte avant d’aller chercher des poux dans la tête des Coréens !

 

Savez-vous que notre chère République Française dépense 11 millions d’euros par jour pour la dissuasion nucléaire ? Il serait intéressant de mettre ce chiffre astronomique en rapport avec les dépenses de la R.P.D.C. en la matière ! Mais un tel travail nécessiterait sans doute de dépasser le stade de la condescendance à la pensée officielle et d’entamer un réel travail journalistique.

 

D’autre part, je m’interroge sur la posture d’ardent défenseur des droits de l’Homme qu’entend prendre votre journal. « Nord Eclair » a-t-il également descendu en flèche le Président SARKOZY quand celui-ci a déroulé le tapis rouge à KADHAFI ? A-t-il également descendu en flèche mes collègues MM.ACCOYER et RAFFARIN, à l’occasion de leurs voyages officiels en Chine (/ou plutôt devrais-je dire « République populaire de Chine », et qui possède également la bombe nucléaire, tout comme d’ailleurs l’État d’Israël/) ?

 

Merci de bien vouloir m’éclairer sur ces points précis, sous peine de me conforter dans l’idée qu’il existe bel un bien « deux poids, deux mesures » dans votre traitement journalistique, en fonction de l’appartenance politique.

 

Concernant le formidable ethnocentrisme dont vous faîtes preuve, je me permets quelques ultimes remarques. Savez-vous que notre chère République Française se refuse toujours à indemniser les malheureuses victimes des essais nucléaires français ? Savez-vous que ceux-ci ont été stoppés il y a seulement douze ans, après avoir été repris de manière honteuse par un certain Jacques CHIRAC ?

 

Encore un infâme communiste celui-là, me direz-vous ?!

 

Vous le voyez, j’ai encore de bons réflexes, surtout quand il s’agit de rétablir quelques vérités.

 

Enfin, avant d’écrire des insinuations douteuses, je vous informe qu’il m’aurait été agréable de pouvoir échanger avec vous au préalable. Ceci dit, sachez que je ne réclame aucunement un droit de réponse, alors même que le titre interrogatif et provocateur de votre article en appelle incontestablement un !

 

Dans l’attente de vous lire, veuillez agréer, Madame, l’expression de ma très haute considération.

 

Jean-Jacques CANDELIER

Votre Député

 

PS : Merci de m’encourager à continuer mon travail scrupuleux (« auteur prolixe »).