INSEE: Employés et ouvriers non qualifiés plus exposés…

Les employés et ouvriers non qualifiés sont plus exposés que les autres salariés à la pauvreté, selon l’INSEE

Treize pour cent des employés et ouvriers non qualifiés vivent sous le seuil de pauvreté, soit deux fois plus que la moyenne des salariés, selon une étude publiée mercredi par l’Institut national de la statistique et des études économiques.

Les employés et ouvriers non qualifiés représentaient 22% de l’emploi salarié en 2007, soit 5,5 millions de travailleurs. D’après l’INSEE, ces personnes gagnent en revenu annuel 44% de moins que la moyenne, d’abord parce que leur salaire horaire est plus bas que les autres mais aussi parce qu’ils travaillent plus souvent que les autres en temps partiel (ainsi qu’en CDD et par intérim).

Malgré ce grand écart de revenus, le niveau de vie des employés et ouvriers non qualifiés n’est inférieur que d’un quart (24%) à celui de l’ensemble des salariés, essentiellement parce qu’ils vivent avec des personnes aux revenus plus élevés, parce qu’ils perçoivent des prestations sociales plus souvent que les autres et qu’ils sont moins souvent imposables que la moyenne.

En 2006, le niveau de vie de l’ensemble des salariés était de 21.700 euros mais descendait à 16.500 euros pour les employés non qualifiés et 16.300 euros pour les ouvriers non qualifiés.

La relative compensation qui s’opère entre revenu annuel et niveau de vie ne met pas totalement à l’abri de la pauvreté.

En 2006, 13% des employés et ouvriers non qualifiés vivaient sous le seuil de pauvreté, contre 6% de leurs homologues qualifiés et 3% des cadres et professions intermédiaires. Les femmes vivant seules et les mères célibataires sont particulièrement exposées: 25% des employées et ouvrières non qualifiées sans conjoint vivent sous le seuil de pauvreté.