GLIERES 2009 : RASSEMBLEMENT CITOYEN

Foule importante pour une journée radieuse ! Le programme tel qu’il a été prévu par les organisateurs ne laissait “malheureusement” aucune place à l’échange avec la foule qui avait été prévenue : PAS DE TRACT, PAS DE SLOGAN, PAS DE DRAPEAU, nous avions tout de même le droit de respirer, c’eut été dommage sur ce plateau magnifique.

de g. à d. : Alain Refalo, Mickaël Guyader, Stéphane Hessel, Didier Magnin, Raymond Aubrac

Nous avons donc entendu successivement un poète qui nous a lu un poème largement emprunté à René Char, puis Didier MAGNIN le créateur de cette association “CITOYENS RESISTANTS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI” qui nous a fait une présentation axée sur le rôle du Programme du Conseil National de la Résistance qu’il considère comme un grand programme très ambitieux et qui est malmené par ce gouvernement.

Dommage, la foule ne saura à aucun moment que ce sont les communistes qui ont permis de telles avancées. Puis la fille d’un résistant nous a lu le texte de son père excusé de ne pouvoir être présent à ce rassemblement.

Raymond Aubrac très applaudi nous a fait un discours sobre en précisant que c’est la première fois qu’il venait aux Glières.

S’ensuivit un résistant de nos jours en la personne de cet instituteur, Alain Refalo, entré en désobéissance vis à vis de sa hiérarchie et qui a fait un tabac auprès de l’assistance en demandant que nous soyons tous mobilisés pour la défense de l’école publique, de l’école de la république en précisant que son action avait fait boule de neige puisque actuellement ce sont 3000 instituteurs qui seraient rentrés en résistance contre Xavier DARCOS. Les sanctions le concernant sont deux jours de salaire en moins par semaine, alors qu’il fait l’intégralité de ses heures.

La parole fut ensuite donnée à un médecin psychiatre, Mickaël Guyader, qui nous a fait un puissant discours en faisant référence à Lucien Bonnafé, psychiatre désaliéniste, et qui n’a pas hésité à dénoncer les responsabilités du président de la république dans la situation actuelle de l’hôpital suite à son discours du 2 décembre 2008 à l’hôpital Erasme d’Anthony.

Pour clore ce rassemblement nous avons eu le résistant Stéphane Hessel qui avec sa verve nous a invité à créer des résistances à chaque fois que nous le pouvons pour dénoncer des actes contraires à l’éthique.

La foule fut invitée à se rendre au monument des Glières pour un hommage aux résistants avant de se rendre dans des aires de pique-nique de leur choix au-delà d’un périmètre de 500 mètres autour de ce monument.

Jacques MAGNIN

J’ai eu l’opportunité de discuter dix minutes avec Raymond Aubrac en me présentant comme fils de résistant. Après lui avoir relaté brièvement l’attitude de SARKOZY dans le cimetière de Morette en 2008 et de mon intervention pour défendre l’honneur des résistants bafoué par le “premier” des Français, je lui ai dit mon intention d’intervenir à la tribune pour dire à la foule de rentrer en résistance contre la politique de SARKOZY, que la récession que nous vivons va engendrer un million de chômeurs en plus d’ici fin décembre 2009, que l’Europe sociale est une utopie. 

En terminant la discussion je l’ai félicité pour tout ce qu’il avait fait ainsi que Lucie, son épouse et il m’a répondu simplement : “j’ai fait deux ou trois choses, mais j’ai eu aussi beaucoup de chance”.

Raymond Aubrac en grande discussion avec Jacques MAGNIN (ci-dessus et ci-dessous)

 

à l’intérieur du monument

 

Ci-dessous : Arrêt au cimetière de MORETTE (à proximité de Thones)

 

Lieutenant TOM MOREL 1er chef du bataillon des Glières

La biographie de Tom MOREL assassiné par la police de Vichy