Commémoration à Chateaubriant

Le PRCF représenté par les ARC 22,53,72 ont participé au 70 ème anniversaire de la Fusillade de Chateaubriant , ou 27 de nos Camarades Communistes-Patriotes-Syndicalistes ont été assassiné.

Dès notre arrivée , nous avons été informé qu’AUCUN drapeau Rouge ne doit être déployé , lors de la descente de la carrière vers le lieu de Mémoire de nos camarades suppliciés , sous prétexte que les autorités dites officielles du gouvernement Sarkozy , le maire , l’armée (impérialiste ) française refusent de rendre hommage en présence du drapeau de la classe ouvrière qui flotta sur nombre de barricades , de maquis … au côté de notre drapeau national .


Un important  services de sécurité du comité Chateaubriant et de gendarmes  nous ont interdit l’accès a la carrière tant que les réprésentants étaient présents,
affichant leurs haine envers les communistes, des propos violents , de l’agressivité ont été leur seuls moyens de déverser les pires insanités contre nous …. et par déduction contre ceux qui sont tombé-e-s pour la France , pour l’internationalisme , pour la Marseillaise et l’international Communiste !

Voici une phrase d’un de nos Camarades de l’ARC 22 , tirés du tract que nous avons diffusé:
“Il faudra bien qu’un jour prochain , le Drapeau Rouge ait à nouveau droit de cité dans la sablière, cérémonie officielle ou pas ; le total respect dû a leur mémoire est à ce prix”.

Alors que la sécurité déversait son venin nous avons entonné “le chant des partisans” repris par de nombreux participants qui soutenaient notre acte de résistance a ce simulacre de commémoration, l’ensemble de nos tracts furent distribués ET LUS .

Après le départ des Officiels, la Commémoration pour la Mémoire de nos Camarades a enfin pu commencé par la dizaine de PRCF, nous avons descendu la sablière, drapeaux rouges et bleu , blanc , rouge fièrement déployés sous le soleil de Chateaubriant , la chaleur était aussi forte que l’émotion qui envahissait a chaque pas que nous avancions.

Nous avons fait le tour du site , inclinant notre drapeau rouge frappé de la faucille et du marteau devant la stèle de chacun de nos camarades tombés pour Notre Liberté, sous les objectifs de nombreux photographes ( dont le journal 20 minutes , mis en pièce jointes ).

Celles et ceux qui n’ont pas la mémoire courte , continueront le combat: Résistance aujourd’hui , comme Résistance hier … Même si c’est dans un autre contexte , c’est toujours la lutte des mêmes  contre les mêmes.

Pour le PRCF Arc 22 , 53 ,72
PRCF de la Sarthe