Les jeunes communistes préparent la fête de l’Huma : interview du responsable des JRCF

Les jeunes communistes préparent la fête de l’Huma. Initiative Communiste donne la parole à Gilliat, responsable des qui explique l’état d’esprit des jeunes communistes. D’ores et déjà ils travaillent d’arrache-pied pour préparer une belle fête de l’Huma sur le stand du PRCF où ils seront présents en nombre, venus de toute la France.


Initiative Communiste : La fête de l’huma c’est les 15 16 et 17 septembre 2017, à la Courneuve. C’est la plus grande fête populaire de France, sans doute l’une des plus grandes d’Europe. Les JRCF y seront -ils?

Gilliat : Bien sûr ! Les Jeunes pour la Renaissance Communiste en France seront présents, avec leurs aînés, sur le stand du PRCF. Cette importante fête populaire est pour nous un rendez-vous immanquable. Chaque année nos jeunes militants, venus des quatre coins de la France, se retrouvent pour trois jours de débats, de festivités, d’unité et de fraternité !

Initiative Communiste : Pour toi pour quelles raisons les jeunes qui le peuvent doivent-ils aller à la fête de l’Huma et y faire un détour au stand du PRCF ?  C’est quoi le programme pour les jeunes communistes à la fête de l’Huma ?

Gilliat : Cette fête est un grand moment à ne pas manquer pour la jeunesse de France et pour les jeunes du monde entier qui s’y rendent tous les ans. Cette jeunesse éprise de progrès, de libertés, de démocratie et de justice s’y rassemble pour discuter, polémiquer, parfois pour s’engueuler, pour chanter, bien sûr pour y faire la fête, tout bonnement pour Vivre !
Mais au-delà des débats, bien qu’ayant une importance cruciale, l’enjeu premier pour nous, et pour la jeunesse toute entière, est de construire l’unité organisée la plus large autour d’un projet révolutionnaire afin de contrer les futures attaques néo-libérales de “MACRON-MEDEF-UE”.

Faire un détour sur le stand du PRCF où nous nous trouverons, c’est venir s’informer, rencontrer des militants jeunes et moins jeunes sérieusement motivés et présents dans les luttes auprès des travailleurs. C’est venir nous aider, et peut être participer entièrement, à la construction de cette unité. Les jeunes communistes des JRCF seront donc sur place pour vendre comme chaque année leur mojito, pour vous proposer le journal “Initiative-Communiste” et pour animer le stand durant les 3 jours !
Nous tiendrons également le vendredi après-midi un débat “jeunesse” sur lequel nous travaillons encore, mais dont nous vous informerons le plus rapidement possible des détails.

Initiative Communiste : 2017 c’est l’année du centenaire de la révolution d’octobre, en 1917 en Russie. 2017 année révolutionnaire donc ? La révolution, c’est une actualité ou une nécessité pour les jeunes ?

Gilliat : La révolution est d’abord une nécessité pour la jeunesse. Il n’est pas normal que subsiste cet état des choses qui voudrait que certains accumulent et gardent de côté les richesses produites, toujours plus importantes, privant ainsi l’humanité toute entière d’en profiter en en laissant une grande partie de cette dernière dans la misère la plus violente. La jeunesse se rend bien compte que ce monde tourne à l’envers. Elle est désormais plus sensible aux problèmes écologiques, aux affaires de corruption et de magouilles financières de nos dirigeants, aux injustices qui perdurent dans notre monde. Mais elle manque d’une boussole, d’un projet rassembleur efficace qui unifierait toutes ces colères en un bloc indestructible et porteur de solutions.
Ce rassemblement ne peut être que progressiste et c’est ce que nous proposons de construire en nous inspirant, en terme d’organisation, des révolutions et des expériences passées !

La révolution est ensuite d’une actualité criante pour notre jeunesse. Elle qui subit de plus en plus les attaques néo-libérales portées par Macron et Cie et programmées par la Commission européenne, elle qui s’oblige à cumuler travail et études pour pouvoir se loger et se nourrir, elle qui considère l’avenir de plus en plus sombre… Cette jeunesse a donc besoin d’une révolution mais, plus important, elle la souhaite. Plus de la moitié des 18-35 ans sont aujourd’hui prêts à participer à un grand mouvement de révolte. Huit jeunes sur dix n’ont plus confiance dans les politiques… Il y a un désenchantement total au sein de la jeunesse et, ce qu’il lui faut, c’est avant tout reprendre espoir. L’Histoire des peuples en luttes regorge de victoires. Rien n’est impossible une fois que nous sommes organisés et combatifs !
Alors que le centenaire d’octobre 1917 approche, nous ne pouvons que profiter de l’occasion pour rappeler à la jeunesse ce moment historique durant lequel le peuple travailleur de Pétrograd et de Russie s’est soulevé contre la guerre, la faim, la misère… et a vaincu, seul contre tous ! Cette révolution populaire nous inspire et nous apprend énormément de choses. Néanmoins, en 2017, il ne tient qu’à la jeunesse et aux travailleurs de mettre un bon coup de balai. Seuls eux sont en mesure de faire la révolution et seuls eux la feront, celle qui en finira avec l’exploitation et la pauvreté organisées.


Initiative Communiste : Je crois que vous avez déjà commencé à préparer votre fête de l’Huma ? Qu’est-ce que l’on peut faire pour faire de cette fête de l’huma une réussite ?

Gilliat : La fête de l’Huma a toujours été la fête du Parti Communiste Français et de son journal l’Humanité. Néanmoins, depuis plusieurs années maintenant, chacun a pu constater que le réformisme, l’€uropéisme béât et beaucoup de tendances contre-révolutionnaires et sectaires ont fait leur apparition durant cette fête. Malheureusement à l’image de ce que traverse le PCF depuis plusieurs décennies désormais.

Pour que cette fête soit une réussite, il est grand temps que les communistes sincèrement révolutionnaires, dans son sens le plus noble et le plus réaliste, fassent rennaître ensemble, en se dissociant des réformistes de tous poils, le grand parti communiste qui manque aux classes populaires, aux travailleurs, à notre peuple et à notre pays.

Le PRCF et les JRCF y travaillent jour après jour et c’est pourquoi j’invite chaque lecteur d’Initiative-Communiste, jeune et moins jeune, présent à la fête à venir discuter avec les militants franchement communistes, de participer à nos débats jeunesse, luttes syndicales nationales, et internationalistes.

Initiative Communiste : Alors que la mobilisation se prépare contre les euro-ordonnances Macron qui se préparent à détruire par un violent coup de force anti-démocratique le Code du Travail avec une loi travail XXL, la rentrée sociale s’annonce chaude. La CGT appelle à la grève générale dès le 12 septembre, quel rôle peut jouer la fête de l’Huma pour les luttes ?

Gilliat : Alors que le pouvoir en place dans notre pays se prépare à une offensive de grande ampleur contre les travailleurs, nous appelons au “tous ensemble et en même temps”, le plus tôt possible, avec toutes les forces politiques progressistes et révolutionnaires, syndicalistes de classe, et républicaines de ce pays pour contrer le cartel “MACRON-MEDEF-U€”. Nous serons d’ailleurs aux côtés de la CGT dès septembre !
Cette Fête de l’Huma, plus que tout autre, devra être le moment fédérateur des forces opposées à 100% contre Macron, contre le Medef et contre l’ordre capitaliste €uropéen pour que le 12 septembre, donc quelques jours avant la fête, ne soit pas une date unique de lutte, mais soit le commencement, ou plutôt la logique continuité du grand mouvement ouvrier de 2016 contre la loi €uropéenne “El Kohmri”.

Le pouvoir macronien n’a pas de base solide. Tenir pendant 5 ans lui sera compliqué. Sa majorité parlementaire n’a été élue que par une minorité de français. Faisons front ensemble, étudiants, travailleurs, travailleurs au chômage, retraités, pour défendre nos emplois, notre industrie, nos services publics, nos vies et notre dignité.

Tous à la fête de l’Huma et rendez-vous au stand du PRCF !