Pour stopper la fascisation, reconstruire un vrai parti communiste – communiqué du PRCF

Communiqué du PRCF – 02/05/2017

Le PRCF condamne avec la plus grande fermeté l’acte de vandalisme ayant frappé la permanence de Besançon du PCF dans la nuit de vendredi à samedi et affirme sa solidarité avec les camarades probablement très heurtés et blessés de se retrouver confrontés à cet acte indigne.

Pour autant, le PRCF s’indigne énergiquement devant les agissements de la direction du -PGE, dont l’orientation euro-mutante porte une immense responsabilité dans le désarroi frappant toutes et tous les militants sincèrement communistes sommés par l’oligarchie capitaliste et médiacratique de voter en faveur du banquier euro-atlantiste qui promet de détruire le code du travail par ordonnances dès l’été, de massacrer les salaires et les retraites et de soumettre davantage la France à l’axe Berlin-Bruxelles-Washington qui prépare la guerre avec la Russie. Il eut été tellement plus efficace de s’engager massivement et pleinement, comme l’ont fait les militants du PRCF ainsi que nombre de camarades du conformément à la décision adoptée par ce dernier le 26 novembre 2016, en faveur d’un soutien dynamique en faveur de Jean-Luc Mélenchon dont le score extrêmement encourageant laisse d’amers regrets : en effet, ce dernier était en mesure d’atteindre le second tour et d’éviter le scénario cauchemardesque de l’extrême droite fasciste et de l’extrême centre euro-atlantiste promouvant le capitalisme ultralibéral sauvage et cupide. Il eut été tellement plus efficace d’apporter un soutien critique, comme l’a décidé le PRCF le 13 novembre 2016, à la France insoumise plutôt que d’entretenir la dangereuse illusion d’une « candidature unique » avec les eurobéats atlantistes du Parti « socialiste » voué à une disparition prochaine, et ainsi de mobiliser les forces en faveur de la campagne électorale plutôt que de gaspiller son temps dans des combines indignes d’un Parti ayant abandonné le marxisme-léninisme et les règles de base du centralisme démocratique.

Comment ne pas comprendre la colère des militants sincèrement communistes, qu’ils soient au PCF et/ou au PRCF, face à l’apathie et à la social-trahison de la direction euro-mutante, symbolisé par le ralliement de Patrick Braouezec dès avant le 1er tour au candidat d’En Marche ? Comme si la politique euro-atlantiste et ultralibérale du quinquennat Hollande auquel a allègrement participé Emmanuel n’était pas responsable de la montée de l’extrême droite fasciste, comme c’est le cas depuis le début des années 1980 ! Comme si le candidat du capitalisme ultralibéral le plus sauvage, de l’eurodictature bruxelloise et de l’OTAN était le plus apte à résister au Front « national » raciste et fasciste et déjà prêt à capituler face à Bruxelles pour atteindre le pouvoir tout en réprimant massivement le mouvement social !

Ce que veulent les communistes, ce n’est ni le « marxisme-léninismith » ni « d’abord les banquiers » dénoncés à Besançon, mais un VRAI parti marxiste-léniniste, alliant le drapeau tricolore et le drapeau rouge, la Marseillaise et l’Internationale, la nation républicaine et la classe ouvrière pour réclamer les quatre sorties, celles de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et, in fine, du capitalisme. Alors enfin le Parti retrouvera la confiance de ses militants et des millions d’ouvriers, employés et salariés trompés par le discours mensonger du F-Haine et broyés par le manager d’En Marche Arrière pour les conquêtes sociales.

Le PRCF appelle les militants franchement communistes à ne pas apporter une seule voix pour le Front national raciste, fondé par d’ancien membres de Vichy, de la Waffen-SS et de l’OAS ; mais il refuse d’apporter le moindre soutien à l’euro-mondialisme capitalisme porté par le candidat de l’oligarchie au pouvoir.

Le PRCF appelle donc à pratiquer l’abstention citoyenne, voter blanc, glisser un bulletin rouge dans l’urne ou réutiliser un bulletin Jean-Luc Mélenchon au second tour, et surtout à amplifier le vote d’espoir porté par le candidat de la France insoumise en se mobilisant dans les luttes à venir et en RECONSTRUISANT UN VRAI  !