Déclaration du PRCF – 28 décembre 2021 -Depuis plusieurs mois, le Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF) impulse, à travers ses militants enthousiastes et dynamiques, une campagne politique en faveur d’une Alternative Rouge et Tricolore dans le cadre de l’élection présidentielle avec, à sa tête, son nouveau secrétaire national, Fadi Kassem. Cette campagne vise à la présence d’une candidature apte à porter un projet de rupture avec l’euro, l’Union européenne, l’OTAN et le capitalisme au premier tour de l’élection présidentielle : c’est pourquoi le PRCF n’a, à ce jour, pris aucune décision sur son positionnement final pour le premier tour de l’élection présidentielle en cas d’impossibilité de présence institutionnelle d’une telle candidature.

Tout au contraire, en conjonction avec cette campagne de terrain qui promeut en diffusant des dizaines de milliers de tracts pour proposer 30 mesures d’urgences, en collant des milliers d’affiches et d’autocollants, afin de mettre les travailleurs et leurs intérêts au centre du débat et afin de rétablir la souveraineté nationale et populaire, les militants communistes du PRCF, de façon organisée, analysent et débattent de la situation politique du pays et des perspectives, notamment au regard de la question du premier tour des présidentielles 2022. En effet, conformément à ses statuts et son fonctionnement organisationnel communiste respectueux du centralisme démocratique, seul le Comité central du PRCF, instance décisionnelle nationale par excellence, décidera, après la consultation démocratique interne de toutes ses structures départementales et des militants qui en sont membres, de la position effective du PRCF au sujet des élections présidentielle et législatives.

La décision prise par le Comité central du PRCF sera publiquement communiquée courant mars de l’année 2022. D’ici là, aucune position officielle ne sera prise et quelle que soit la décision finale, les militants du PRCF poursuivront la campagne politique pour l’Alternative Rouge et Tricolore, qui constitue la seule véritable alternative à l’ordre capitaliste, européiste et atlantiste mortifère pour les travailleurs et les citoyens de France, et pour l’existence même de la France et de la République une et indivisible.

Il va sans dire et ce sans aucune ambiguïté, que toute expression prêtant une prise de position du PRCF est nulle et non avenue, que ce soit en faveur du soutien aux candidatures de Mélenchon ou de Roussel, ou au vote rouge ou au boycott au regard de l’illégitimité croissante de ces scrutins. Tel est par exemple le cas d’un prétendu appel rédigé par quelques camarades utilisant à tort le sigle « PRCF 29-56 » en faveur d’un vote et d’un soutien à la candidature Mélenchon, publié le 17 décembre 2021 sur les réseaux sociaux. Tout comme le serait toute autre initiative semblable prêtée à n’importe quelle structure départementale du PRCF ou à n’importe quel(le) membre du PRCF.