Pas de vacances pour l’esprit de résistance !

FACE AUX MAUVAIS COUPS DE MACRON-MEDEF ET DE L’UNION EUROPÉENNE, pas de pour l’esprit de résistance !

Sitôt passées les européennes, le MEDEF, Macron et l’UE accélèrent la casse généralisée de notre pays : détruisant les conquêtes du Front populaire, du Conseil National de la Résistance et de Mai 68, et même certaines avancées de la Révolution française (souveraineté de la nation, indivisibilité de la République…), l’oligarchie capitaliste dissout la France dans l’Empire euro-atlantique du grand capital.

Sur le plan socio-économique, cela signifie :

  • La mise à mort programmée de ce qui subsiste du produire en France industriel (Alstom bradé à General Electrics ou à Siemens, Renault fusionné à Chrysler/Fiat…), donc de la classe ouvrière industrielle cœur du prolétariat de France
  • L’euro-privatisation galopante du service et du secteur publics : SNCF, EDF, Aéroports, Poste
  • La destruction de l’Éducation nationale avec la contre-réforme Blanquer (casse du bac national et des disciplines scolaires, dévaluation massive des diplômes, donc des qualifications et des salaires…)
  • L’asphyxie de l’hôpital public
  • Le dépeçage des indemnités chômage pour peser sur les salaires de tous
  • Un nouveau recul en vue de l’âge de la retraite et des pensions

Sur le plan institutionnel cela se traduit par :

  • La démolition de la Fonction publique (statuts, emplois stables, missions, tout doit disparaître)
  • L’absorption des communes dans les « métropoles », des départements dans les Grandes régions à l’allemande
  • La substitution rapide du tout-anglais au français sur tous les terrains (enseignes commerciales, université, vie des grandes entreprises, vie culturelle…) avec à la clé, d’énormes discriminations
  • La casse des libertés démocratiques (flicage d’internet, répression sanglante des manifs de gilets jaunes, lois liberticides s’empilant sans fin…).

Face à cette offensive destructive, le PRCF appelle

  • Aux convergences de luttes et de résistances entre les syndicalistes de et les vaillants gilets jaunes : cessons d’écouter la petite musique des états-majors syndicaux euro-formatés, « l’Europe sociale » n’est qu’un conte de fées pour enfants sages ainsi que le « dialogue social ». À travers chaque , construisons le tous ensemble en même temps indispensable pour stopper les contre-réformes et passer à la contre-attaque en bloquant le profit capitaliste !
  • À débattre plus que jamais de la seule alternative progressiste possible : celle du Frexit progressiste pour reconstruire la République sociale, souveraine et en marche vers le socialisme.

Rejoignez le PRCF qui travaille à reconstruire ce qui manque le plus au peuple travailleur pour gagner : un parti communiste de combat, un grand syndicalisme de classe et un large Front de résistance antifasciste, patriotique populaire et écologiste !

Commentaire de lecteur “Pas de vacances pour l’esprit de résistance !