Le terrorisme islamiste donne prétexte à la fascisation galopante de notre pays

MOTION DE LA COMMISSION EXÉCUTIVE DU P.R.C.F. – À PROPOS DU – 8 novembre 2020

Outre ses horribles et inhumaines conséquences immédiates, le sanguinaire islamiste donne prétexte à la galopante de notre pays, à la montée en puissance de la pire réaction, voire au risque d’un dérapage vers la guerre civile, larvée ou ouverte la plus barbare.

Largement imposée par l’oligarchie « française » personnifiée par , par la pseudo-alternative grossièrement xénophobe, antimusulmane et néocoloniale incarnée par la dynastie , attisée de l’extérieur par tous les tenants du « choc des civilisations » (notamment l’alliance perverse des néo-« croisés » évangélistes américains et des partisans wahhabites de l’État islamique mondial), la ligne de fracture artificielle entre « musulmans » et « laïques » que dessinent en permanence les médias du capital, peut conduire la France et dévoyer une partie des classes populaires, quelles que soient leurs origines et leurs traditions religieuses ou irréligieuses, vers l’implosion sanglante : grand est ainsi le risque qu’une telle évolution mette un point final déshonorant au pays qui fit l’Édit de Nantes, la Révolution française, la Commune, la loi laïque de 1905, le Front populaire, le C.N.R. et la grande grève de Mai-juin 68. Face à Macron-M.E.D.E.F., le proconsul de l’Europe germano-atlantique, face à Marine et Marion Le Pen, toutes deux nostalgiques de Versailles, de Vichy et de l’O.A.S., face à l’intégrisme religieux terroriste sous toutes ses formes, la seule issue progressiste est l’alternative rouge et tricolore que nous entreprenons de porter avec d’autres.

En attendant, sans manifester la moindre sympathie envers les courants pseudo-communistes et pseudo-progressistes qui minimisent le danger et l’horreur de l’islamisme terroriste, il faut combattre pied à pied les lois et les pratiques liberticides nouvelles et anciennes que le pouvoir met en place pour bâillonner le mouvement populaire, précipiter les contre-réformes, et non pas « protéger la France », mais la dissoudre au plus tôt dans la fascisante Europe de Maastricht. Pas la moindre « union sacrée » avec ceux qui prennent prétexte de la défense de la France et de la République pour liquider la nation, les acquis sociaux et les libertés démocratiques, y compris la loi de 1905 elle-même.

Privé de son avant-garde historique par la dénaturation irréversible des appareils euro-formatés et socialo-arrimés, notre pays est dans une situation angoissante et risque même, pour ainsi dire, de « pourrir sur pied ». Mais pour rendre au pays une avant-garde politique franchement communiste, un syndicalisme de classe poussant au tous ensemble, une large Convergence Nationale des Résistances unissant, comme en 1945, « ceux qui croyaient au Ciel » à « ceux qui n’y croyaient pas » pour reconstruire une France libre, sociale et fraternelle, il faut renforcer d’urgence l’outil qu’est le PRCF, faire connaître notre site et les idées qu’il déploie, développer une puissante campagne d’adhésions et d’abonnements à « Initiative communiste », diffuser la revue théorique et culturelle marxiste-léniniste Étincelles, faire connaître au maximum nos publications électroniques (site, chaîne U-tube, sites locaux et régionaux, etc.).