Le retour du PC époque Marchais ? Marianne donne la parole au Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF)

Vendredi 11 décembre 2020 est sorti en kiosque un numéro de Marianne au sujet du Parti communiste français, à l’occasion du centenaire du congrès de Tours qui déboucha sur la naissance de la Section française de l’Internationale communiste (SFIC). Dans ce dossier apparaît notamment un article posant la question de savoir si la ligne Roussel marque « le retour du PC époque Marchais ». Sollicité par Marianne, Fadi Kassem, secrétaire national du PRCF, a répondu volontiers aux questions du journaliste Hadrien Mathoux, qui a bien su retranscrire toute l’ambivalence de la position de l’actuel secrétaire national du PCF. En effet, malgré quelques inflexions essentiellement verbales sur la souveraineté, l’association des drapeaux rouge et tricolore ou la de l’industrie, Fabien Roussel s’inscrit dans la continuité de ses prédécesseurs, ce dont témoignent :

  • La volonté de préserver « l’unité » (sur quelles bases claires et cohérentes ?) avec tous les euro-mutants (« laurentistes » compris) ;
  • La -remise en cause de l’appartenance de la France à l’euro et à l’UE, quand bien même il s’agit de créations du grand Capital et des États-Unis pour combattre les communistes et les syndicalistes de combat ;
  • Le maintien du PCF dans la structure euro-mutante du Parti de la Gauche européenne (PGE), dont les subventions ne peuvent que condamner le PCF à la « servitude volontaire » à l’ordre capitaliste euro-atlantique ;
  • L’absence d’un vaste plan de nationalisations démocratiquement planifiées de secteurs stratégiques majeurs : banques, assurances, transports, communications, énergies (dont EDF et GDF), commerce extérieur, agro-alimentaire, médias, etc. Nationalisations qui, rappelons-le, sont INTERDITES par l’UE qui les considère comme constituant une « entrave » à la « concurrence libre et faussée » (pour les capitalistes !).

Ce « flou » politique a été analysé par Georges Gastaud, dans un article auquel nous renvoyons les lecteurs pour se faire une opinion : https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/39eme-congres-du-pcf-du-que-faire-au-cest-quand-quon-va-ou-par-g-gastaud/

Si la ligne Marchais – loin d’être parfaite pour avoir progressivement cédé aux sirènes de l’eurocommunisme entre autres – devait être incarnée aujourd’hui dans un sens franchement communiste, ce serait bien plus dans le projet de Frexit progressiste, donc dans la sortie franche, totale et définitive de l’euro, de l’UE, de l’OTAN ET du capitalisme exterministe que Georges Marchais combattait âprement. C’est ce que le PRCF s’évertue à accomplir et continuera de faire en portant, par l’intermédiaire de Fadi Kassem, l’indispensable précampagne pour l’élection présidentielle afin qu’émerge la seule alternative politique possible au faux duel et vrai « duo » Macron-Le Pen, à savoir la reconstruction d’une République franchement une et indivisible, sociale et laïque, souveraine et démocratique, fraternelle et pacifique, pour marcher vers le socialisme et que les travailleurs et les citoyens édifient les nouveaux « Jours heureux » dont nous avons urgemment besoin !

2 Commentaires de lecteur “Le retour du PC époque Marchais ? Marianne donne la parole au Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF)