MESSIEURS (et Mesdames) LES ANGLAIS(es), SORTEZ LES PREMIER(e)S !

uk-ue

Par Georges Gastaud, philosophe, auteur du livre « Patriotisme et Internationalisme », militant du PRCF.

Chers voisins britanniques,

Citoyen français attaché au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, militant anti-impérialiste opposé au prétendu « devoir d’ingérence » des grandes puissances dans les affaires des autres peuples, je ne me permettrais pas de vous adresser ce message amical à la veille du référendum britannique si M. Obama, Mme Merkel, M. Sarkozy, toute l’eurocratie de Bruxelles, la majorité écrasante des journaux et des médias détenus par le grand capital en Europe, ne s’évertuaient à vous dicter ce que vous devez voter jeudi. Si faible que soit la voix d’un philosophe marxiste français quand on la compare au chœur assourdissant des partisans capitalistes et pseudo-socialistes du « remain », c’est pour moi un devoir que de vous appeler à n’écouter que vous-mêmes et à vous reconstruire comme le grand peuple souverain que vous aspirez à redevenir pleinement.

Car la possible sortie de la Grande-Bretagne de cette prison des peuples qu’est l’UE pilotée par le couple germano-étatsunien n’intéresse pas que les Britanniques. La reconquête de votre souveraineté peut être un appel d’air pour tous les peuples d’Europe qui étouffent sous la poigne des traités supranationaux et néolibéraux de l’UE avec en prime, leur complément belliqueux obligé, l’appartenance à l’OTAN qui cherche la bagarre avec la Russie en soutenant les régimes fascisants d’Ukraine, de Pologne, des Pays Baltes – où les communistes sont interdits pendant que les nostalgiques du Reich paradent. Loin de relever du « nationalisme », le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est un principe universel sans lequel il n’y a ni démocratie, ni coopération fraternelle entre pays souverains.

Bien entendu, les travailleurs britanniques peuvent craindre que les ne se servent du pour accentuer les politiques thatchériennes dans votre pays. Mais d’une part il est radicalement faux que l’UE soit un « rempart » contre l’ultralibéralisme ; c’est l’inverse qui est vrai comme le montrent les projets scandaleux, tous d’origine bruxelloise, que combattent en ce moment les travailleurs français (loi « Travail »), belge (loi Peeters) et italien (grotesquement intitulée le Jobs Act, car partout la grande bourgeoisie dévoie la belle langue anglaise pour détruire la culture et la langue des pays non anglophones d’Europe). Mais du moins si vous « sortez » serez-vous souverains si bien que vous pourrez régler vos comptes sur place avec les réactionnaires britanniques sans qu’ils puissent s’abriter derrière « Bruxelles ». Et si à l’inverse parvient au pouvoir, il n’aura pas d’excuse « européenne » le moment venu pour s’écarter de son programme social comme l’ont fait, au nom de la « construction » européenne , Zapatero, Papandréou ou Hollande.

Bien entendu il y a d’odieux racistes parmi ceux qui souhaitent le Brexit. Mais les bourgeois britanniques et continentaux qui souhaitent le « bremain » ne sont pas moins racistes : ils le sont seulement autrement. En effet, ce sont eux qui, par leurs ingérences impérialistes, ont transformé le Proche-Orient en cimetière en jetant des millions de personnes sur les routes de l’exil. Eux encore qui laissent 20 000 personnes par ans se noyer en Méditerranée. En réalité la seule chose qui intéresse les impérialistes dans l’immigration, c’est de détruire à jamais la Syrie, la Libye, l’Ukraine, etc. tout en aggravant la concurrence – donc la haine – entre travailleurs salariés : c’est là le contraire d’une politique internationaliste visant de manière démocratiquement planifiée au co-développement pacifique de tous les pays.

Cela ne signifie nullement que le choix serait entre « sortie de droite » ou « maintien de gauche » dans l’UE : c’est un faux choix et nous, militants franchement communistes de France, nous prononçons pour une SORTIE DE GAUCHE de l’UE, pour pouvoir renationaliser les secteurs stratégiques de notre économie cassée, remettre le monde du travail au centre de la vie nationale, coopérer avec tous les pays de tous les continents et rouvrir à notre pays la voie de la coopération internationale.

Du reste vous n’avez qu’à vous imaginer comment seront accueillis dans le monde entier les résultats d’un Brexit : ce sera la consternation (réjouissante !) à Bruxelles, à Wall Street et au Pentagone, à Berlin et à l’Elysée, à la City, mais en réalité, tous les travailleurs d’Europe se sentiront encouragés à SORTIR de la prison européenne et à VOUS rejoindre à l’extérieur pour reconstruire chacun de nos pays et coopérer librement en dehors de « l’économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée » de l’actuelle UE totalitaire. Car l’avenir n’est pas à la concurrence sauvage entre travailleurs de tous les pays pour le seul profit du patronat, l’avenir c’est le développement solidaire de tous les pays dans la perspective d’une vie libérée du tout profit : et cela s’appelle toujours la révolution socialiste, le pouvoir aux travailleurs. Prolétaires de tous les pays, unissons-nous non pas dans l’UE mais contre elle, et vive l’Europe des luttes sociales pour le progrès, la paix et la démocratie non pas « dans » l’UE, mais contre elle !

A demain à l’air libre pour notre « Grande Evasion » commune et pour une véritable Entente cordiale anti-impérialiste des peuples !

Georges Gastaud

Je remercie Dominique M., agrégé d’, pour la traduction du message ci-dessous. G.G.

Dear British people, pull out first !

Dear British neighbours,

As a French citizen believing in the rights for the peoples to govern by themselves, as an anti imperialist militant opposed to the so-called ‘’ right to interference’’ of the great powers in other peoples’ business, I would not dare to send you this friendly message on the eve of the British referendum if Obama, Merkel, Sarkozy, all the eurocrats of Brussels as welle as the overwhelming majority of the media controlled by the European trusts, were not bent on telling you what to vote on Thursday; So weak should the voice of a French Marxist philosopher be compared to the ear-splitting choir of the pro capitalists and pseudo socialists of the ‘’remain’’, it is my duty to urge you to conform to your opinion and make your nation great again and regain your sovereignty.

The expected pull out of Great Britain of this European Union managed by the German-American couple, which oppresses the peoples does not only concern the British. Getting your sovereignty back can be an incentive for all the peoples strait jacketed by the supranational and neoliberal treaties, together with the constraining adherence to NATO confronting Russia by supporting the fascist regimes of Ukraine, Poland and Baltic countries where the communists are hunted down whereas those who pine for the Reich demonstrate. Far from being ‘’nationalism’’, the right for the peoples to govern by themselves is a universal principle without which there are no democracy and no friendly cooperation between sovereign nations.

Of course, the British workers can fear that the Tories might use the Brexit to worsen the Thatcherian policies in your country. Yet, on the one hand, it is an outright lie that the UE be a protection against ultraliberalism. It is the other way round as shown by the scandalous projects from Brussels which are being opposed by the French workers ( The Job Law) the Belgians ( The Peteers Law) and Italians ( ridiculously called Job Act) and everywhere the upper class mutilates the beautiful English language to destroy the culture and the language of non English-speaking European countries. But at least, if you pull out, you will govern by yourselves and set things right with the British right wing without their shunning their responsibilities by making Brussels bear the brunt. And if Jeremy Corbin ever comes into office, he will have no European pretext if he turns his back on his social program as Tsipras, Zapatero, Papandreous or Hollande have already done in the name of the European Construction.

Of course, there are heinous racists among those who support Brexit. But the British and European Establishment are also racist. In a different way. Indeed, because of their imperialist interference, they have transformed the Middle-East into a graveyard and driven millions of people away into exile. They let 20,000 people a year get drowned in the Mediterranean. In fact, through immigration, the only thing that interests the imperialists is to do away with Syria, Lybia, Ukraine and so on, they make the competition fiercer –hence hatred- between the workers: here is the opposite of an internationalist policy aiming at planning in a democratic way a peaceful co-development between the nations. This does not absolutely mean that the choice should be between ‘’ the right leave out’’ or ‘’the left adherence’’to the UE: it is a wrong choice and we, as true French communists, do opt for A LEFT PULL OUT of the UE so that the state can control again the vital sectors of our crumbling economy, so as to make the working world the pivotal element of our national activity and cooperate with with the countries all over the world and pave the way for our country to international cooperation.

By the way, just imagine how the result of the Brexit would be appreciated throughout the world; a disaster (comforting!) in Brussels, Wall Street, the Pentagon, in Berlin , at the Elysée, in the City. But in fact, The European workers will feel urged to PULL OUT of the European yoke and to join you to rebuild their respective country and freely cooperate outside ‘’the free market economy in a world where competition is free and fair’’ advocated by our present totalitarian UE. The future does not lie in the fierce competition between all the workers throughout the world for the benefit of the Establishment. The future lies in the volunteering development of all the countries with a view to getting rid of any profit: its name is still socialist revolution and the power to the workers. Workers of the world, let us unite not within the UE’s boundaries but against her and long live the Europe of the social struggles for progress, peace and democracy not in ‘’the’’ UE but against her!

Tomorrow may be the beginning of a bright future, for our common ‘’Great Escape’’ and a true Entente cordiale of anti imperialist peoples!

Georges Gastaud

 

 

Commentaire de lecteur “MESSIEURS (et Mesdames) LES ANGLAIS(es), SORTEZ LES PREMIER(e)S !

  1. Canville
    23 juin 2016 at 17:54

    MARXISTE, pour moi c’est Rothschild –
    avez vous lu Pierre Clastres