initiative cwpe prcf affiche travailleurs profits euro

Un courageux délégué métallo CGT refusant de serrer la main de Hollande et lui reprochant, avec des mots qui claquent, son soutien indéfectible aux patrons voyous ; une autre salariée CGT cassant le rituel ministériel de MACRON, banquier ami du MEDEF,  accueilli par des manifestants brandissant une chemise déchirée, une mobilisation de toute la France ouvrière et progressiste contre les interpellations de syndicalistes indignement arrêtés comme des bandits à 6 h du matin par la police de Valls- Cazeneuve -MEDEF…

La France populaire en a ras-le-bol de ce gouvernement de reptiles patronaux, de ses cadeaux au MEDEF, de sa reptation permanente devant Merkel et l’UE, de son « dialogue » social bidon, de sa tentative de dépasser l’UMP dans la casse des statuts, des conventions collectives, des salaires, des pensions, du code du travail et de toutes les conquêtes obtenues au prix du sang en 1945, à l’époque où le pays disposait d’un vrai parti communiste combatif et où le grand patronat, collabo de Hitler, était forcé de baisser la tête.

La France populaire prend de plus en plus conscience aussi que la droite n’est que la garde la-violence-des-richesrapprochée du MEDEF, sans parler du FN qui n’a – bien sûr ! – pas eu un seul mot pour soutenir les milliers de licenciés d’Air-France, PHILIPPOT allant, comme VALLS, jusqu’à parler de voyous à leur sujet. Nombre d’ouvriers saisissent de plus en plus que les « libres médias » publics et privés ne sont que la caisse de résonance de la grande bourgeoisie: 7 milliardaires possèdent 97% des médias !

C’est pourquoi dans notre pays, on entend de plus en plus revenir l’argumentation de classe : non la légitime défense ouvrière n’est pas « démesurée », ce qui est violent et démesuré, c’est la violence du MEDEF, de l’UE et de ses gouvernements maastrichtiens successifs ! Oui, tôt ou tard dans notre pays, il faudra que la dictature de la grande bourgeoisie soit démasquée et abattue pour mettre en place une vraie démocratie populaire, celle que Marx appelait la dictature du prolétarait et qu’il qualifiait de démocratie la plus large pour le peuple !

En attendant, aller aux réunions BIDON du « dialogue social » hollandien alors que nos camarades sont traités comme des bandits relèverait de la trahison de classe la plus éhontée. Syndicalistes dignes de ce nom, n’allez pas à cette mascarade tout juste bonne pour les Berger du grand patronat ! Ce serait un premier pas vers le retour à la seule attitude qui paie : celle du combat de classe et de masse dont la direction nationale CGT n’aurait jamais dû se départir.

secteur luttes

Pour finir, une proposition du PRCF : que le 2 décembre prochain, à l’heure où les syndicalistes CGT d’Air-France seront convoqués chez le juge comme des gangsters, toute la France se lève sous les plis des drapeaux rouges et tricolores pour défendre sa dignité, exiger la levée des poursuites et de toutes les lois et attaques antisociales visant les travailleurs du public et du privé.

 

Pour la Commission Luttes du PRCF, Georges Gastaud et Jo Hernandez

LA CLASSE OUVRIERE EN LEGITIME DEFENSE : LES EXPLICATIONS DE XAVIER MATHIEU

Bravo au camarade Xavier Mathieu qui explique très bien dans la vidéo jointe ce qu’est la violence patronale, ce qu’est l’abjection de ce gouvernement « de gauche ». Vive le « labrador » ouvrier qui recommence à montrer les dents après tant d’années d’agression patronale sous couvert d’Europe maastrichtienne.

RAPPEL : en 1976, à son 22ème congrès, le PCF décidait d’abandonner la référence à la dictature du prolétariat. Une minorité de cellules ouvrières et d’intellectuels marxistes conscients ont alors expliqué que si la classe ouvrière renonçait au pouvoir des travailleurs (« démocratie pour l’écrasante majorité du peuple, mise hors d’état de nuire de la réaction », expliquait Lénine), ce piteux renoncement conforterait la dictature de la bourgeoisie qui se cache derrière la démocratie bourgeoise et qu’a encore lourdement renforcée l’Europe supranationale, celle que Pierre Laurent veut transformer en « Europe sociale »…

publié le 14-10-15 sur www.initiative-communiste.fr