Stop à la répression anti syndicale, soutenons Julien P (CGT 63) poursuivi pour avoir… manifesté !

Plus de 2000 procès politiques contre des militants syndicaux et manifestants en 2016,  en 2018 le régime Macron fait pire et s’en prend avec violence aux travailleurs et tout particulièrement leurs représentants syndicaux : plus de 7300 cas de répression syndicale sont déjà recensés

Le PRCF soutient Julien P. et appelle à la solidarité contre la

Depuis l’arrivée de E.Macron à la Présidence de la République et de E. Philippe comme premier Ministre, deux serviteurs de l’Union européenne et du grand capital, la répression des syndicalistes n’ont cessé de progresser,  en particulier ceux de la qui ont mené la bataille contre la casse du Code du travail, contre les licenciements, contre les mauvaises conditions de travail, en un mot contre la politique ultra-libérale de E.Macron et de E.Philippe. Pour preuve, en 2016, on a recensé 2 000 cas de répression syndicale alors qu’en 2018, on arrive à 7 300 cas de répression syndicale. Le PRCF, depuis l’arrivée de Macron au pouvoir, a alerté les travailleurs sur la dérive fascisante qui s’est installée non seulement dans les entreprises, mais aussi à la tête de notre pays.

Nous condamnons sans appel toutes les atteintes aux libertés syndicales et politiques et nous apportons notre soutien à tous les militants et travailleurs victimes de la répression du pouvoir et du patronat.

Nous apportons notre soutien à Julien P., secrétaire général de l’UD CGT 63, qui est convoqué au tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand le 5 novembre pour avoir « organisé une manifestation sur la voie publique. Message de soutien qui sera publié sur le site du PRCF ainsi que dans le journal Initiative communiste.


www.initiative-communiste.fr site web du PRCF donne la parole à la CGT du Puy de Dôme.  et se fait le relaie de la pétition en soutien à Julien

Julien est convoqué au tribunal correctionnel pour avoir, en tant que Secrétaire Général de l’UD Cgt 63, « organisé une manifestation sur la voie publique ayant été interdite dans les conditions fixées par la loi », au péage de Gerzat, lors des mobilisations contre la loi travail XXL, le 8 juillet 2017.

Signez la pétition/motion de soutien à Julien P.

– Accusation inique –

Julien est ouvrier de l’État à l’AIA ; son syndicat appelle l’ensemble des salarié-e-s à la mobilisation et à la grève, en soutien à notre Camarade.

Lundi de la rentrée 5 novembre 2018

Rendez-vous dès 9h devant l’AIA, 161 avenue du Brézet à Clermont-Ferrand.

Rendez-vous place de l’Étoile à Clermont, de midi à 14h, début de l’audience.

Encore une fois, l’ambition est de « Casser du militant » et ici son premier responsable départemental ; « occuper » nos forces militantes à devoir affronter la justice, forces qui ont pourtant fort à faire sur le terrain social partout en France…

La répression syndicale est un des moyens patronaux et politiques privilégiés pour freiner le développement du syndicalisme et créer la peur de s’engager, de résister et de lutter.

À la CGT nous ne lâcherons jamais rien. Nous ne lâcherons jamais Julien, , ni aucun-e militant-e syndical-e, ni les millions de salarié-e-s qui donnent leur confiance à la CGT.