Le PRCF aux Glières, invité du Forum CNR 2.0 pour de nouveaux jours heureux

glières 2014Le président du Léon Landini, résistant FTP-MOI, est un pilier du rassemblement des . Avec notre camarade Pierre Pranchère, résistant FTP, ils sont les passeurs de la génération de la Résistance aux plus jeunes, ils sont les phares et les balises pour poursuivre le combat des mêmes contre les mêmes. Les circonstances historiques changent, la lutte des classes continue. La lutte des classes qui donne sa signification à tous les combats y compris le combat patriotique, composante centrale du combat de classe.

Cette année grâce à ces illustres camarades, le PRCF a répondu présent à l’invitation des organisateurs du rassemblement 2014 en ce 70e anniversaire du CNR.

Le grand forum du 31 mai a permis au PRCF de faire entendre la voix communiste puisque parmi bien d’autres points de vue puisque participaient à ce forum le PCF, Osez le féminisme, Solidaires-Industrie, le M’PEP, Ensemble, le PS, l’UNEF, Nouvelle Donne, le Syndicat de la magistrature, etc. Antoine a pu exposer la position du PRCF pour la sortie de l’UE par la voie progressiste et un nouveau CNR.

Le format proposé par les organisateurs était pour les intervenants d’imaginer qu‘ils étaient ministres et qu’ils proposaient à l’Assemblée Nationale leur premier projet de loi. Le forum était animé par François , journaliste et fondateur du journal , qui devenait le président de l’Assemblée Nationale pour quelques heures.

Le point fort de l’intervention du PRCF fut la proposition de loi suivante pour rétablir la souveraineté populaire :

« La République française, une et indivisible, ayant comme principe premier que, selon la Déclaration de Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 en son article 3,” Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation”, précisé par l’article 25 de la Constitution de 1793 “La souveraineté réside dans le peuple ; elle est une et indivisible, imprescriptible et inaliénable.”

Décide, afin de rétablir la plénitude de la souveraineté du peuple trop longtemps mis en cause et bafouée par de véritables forfaitures, de sortir unilatéralement de l’Union Européenne qui dans son principe même viole le plus sacré des principes de la République française et empêche une politique de véritable coopération internationaliste entre les peuples.

La République n’est tenue par aucune loi ou traité mettant en cause la souveraineté du peuple donc aucune loi ni traité issus de l’Union Européenne. »

Ainsi, devant plus de 500 personnes, le PRCF a exprimé sa position au lendemain des élections européennes. Que les organisateurs de ce forum des Glières soient ici remerciés pour leur accueil chaleureux.

Voici le compte rendu de cette journée sur le site de CRHA