Salaires et pensions à la ramasse, emplois fragilisés, conditions de travail tendues, services publics malmenés, industries délocalisées, indemnités chômage rabotées, nouveaux projets de report de l’âge de la retraite…

Alors que la grève massive de l’Éducation nationale a déstabilisé l’odieux Blanquer et que se profile une journée inter-confédérale d’action pour les salaires (27 janvier), le PRCF appelle à faire converger les luttes contre le mépris patronal, l’irresponsabilité gouvernementale et leur arrière-plan commun, la « construction » européenne qui détruit méthodiquement notre pays et ses acquis sociaux.

commission Luttes du PRCF – 17 janvier 2022


Calendrier des luttes nationales

– 20 janvier : journée d’action et de grève Éducation nationale

– 27 janvier : journée nationale de grève pour les salaires et l’emploi


Revue de presse des luttes

1138 jours de lutte victorieuse : bravo à nos camarades ex Luxfer !

https://ftm-cgt.fr/communique-de-presse-ex-luxfer-gerzat-construction-dune-usine-de-production-metallurgique-dans-le-puy-de-dome/

ArcelorMittal Centres de Services : lutte gagnante !

https://ftm-cgt.fr/arcelormittal-centres-de-services-nao-propositions-inacceptables/

Toulouse : les éboueurs en grève durant plus d’un mois pour refuser l’augmentation du temps de travail

À l’image de leurs collègues marseillais victorieux à la fin du mois de décembre après deux grèves dures, les éboueurs de l’agglomération toulousaines ont mené une grève de 3 semaines afin de faire reconnaître la pénibilité de leur métier.

De fait, sous la pression des directives gouvernementales, l’ensemble des collectivités est en train d’appliquer le régime d’annualisation du temps de travail, et ainsi de faire sauter les conquêtes sociales de réduction du temps de travail.

La grève a permis de gagner 11 jours de congés supplémentaires pour cause de pénibilité

Toulouse. Face aux manques de moyens, le service pédiatrie du CHU se met en grève illimitée

Ce mardi 11 janvier, les personnels du service pédiatrie du CHU de Toulouse ont lancé un appel à la grève générale et illimitée pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail, rejoignant l’appel de mobilisation nationale dans le secteur de la santé et du social.

Fonderie SAM : un aller-retour à Bercy après 51 jours d’occupation de l’usine,

A lire : https://rapportsdeforce.fr/,
https://www.youtube.com/watch?v=x66YcwwfNQM

Ce mercredi 12 janvier, les salarié.e.s de la Société Aveyronaise de la Métallurgie (SAM) se sont rassemblé.e.s devant le ministère de l’Économie et des Finances, soutenu.e.s par des centaines de militant.e.s de la CGT et par de nombreux élus et personnalités.
Les salariés de la SAM occupent leur site depuis 51 jours pour dénoncer la liquidation de leur entreprise et le sacrifice de 333 salarié.e.s, de leurs familles et de leur territoire tout entier. En décidant de délocaliser leur activité notamment en Roumanie, Renault, principal client et donneur d’ordre, en porte la responsabilité.

Grève nationale à Air Liquide : contre les actionnaires, pour des augmentations de salaires !

Depuis le jeudi 13 janvier, les salariés de la société Air Liquide sont en grève reconductible. Ils exigent une augmentation de salaire et la colère est grande face à des actionnaires qui se versent des dividendes astronomiques.

Trévenans : à l’hôpital, les soignants réaffirment le droit à tous d’être soigné

Publié le 13 janvier 2022 par FSC
Une soixantaine de soignants, étudiants, retraités et membres de la CGT ont manifesté, ce mardi 11 janvier, devant l’hôpital Nord Franche-Comté pour affirmer leur mécontentement quant aux conditions de travail. Mais aussi leur mécontentement concernant les débats sur la place et le soin des personnes non-vaccinées à l’hôpital.
http://www.frontsyndical-classe.org/2022/01/trevenans-a-l-hopital-les-soignants-reaffirment-le-droit-a-tous-d-etre-soigne.html

Fnac : le magasin de Saint-Lazare brièvement occupé par une centaine de salariés grévistes

Le mouvement avait pour objectif de soutenir la quinzaine d’employés du site, majoritairement des libraires, qui ont initié le 8 décembre une grève perlée. Ils demandent une amélioration de leurs salaires et de leurs conditions de travail. Ils déplorent «le sous-effectif généralisé».
https://www.leparisien.fr/economie/fnac-le-magasin-de-saint-lazare-brievement-occupe-par-une-centaine-de-salaries-grevistes-14-01-2022-DFI7BYAW6RBPDH2QKD4XN7E4CQ.php

Gardanne : la centrale toujours mobilisée

Une grève à la centrale pour passer de la parole aux actes
Mobilisés, les salariés de la centrale de Gardanne réaffirment leur volonté d’un « calendrier de validation des projets », après la confirmation que la tranche biomasse devrait redémarrer sous peu.

https://www.lamarseillaise.fr/social/une-greve-a-la-centrale-pour-passer-de-la-parole-aux-actes-BC10123417