L’électricité produite avec le nucléaire est achetée 42 € le mégawatt. Contre 70 €, voire plus, pour l’éolien. C’est une facture 40 % plus chère pour les ménages !  En 2019, Le nucléaire a produit 70.6 % de cette électricité fortement décarbonnée (Bilan 2019 du Réseau de Transport Électrique) et à un coût très compétitif. Pourtant Bruxelles refuse de considérer nos 57 centrales nucléaires, fleuron de l’industrie française, comme bas carbone, tout comme le régime Macron à ses ordres qui reporte sa décision sur le renouvellement du parc. La filière nucléaire qui n’a pas souvent bonne presse en France, a toujours un avenir, malgré une réduction à 50 % du mix électrique en 2035. Le nucléaire, avec un tissu industriel garantissant un haut niveau de sûreté, sera toujours indispensable. Mais il mérite un débat de qualité et une politique sérieuse et conséquente. À l’inverse des tribulations politiques de Marine Le Pen qui pour des questions électoralistes s’affiche pour le nucléaire mais ne parle pas de nationalisation de l’énergie et refuse la sortie de l’Union Européenne indispensable pour garantir le monopole public seul apte à en assurer le développement et l’exploitation en sécurité, et de Jean-Luc Mélenchon qui veut sortir totalement nucléaire en avançant l’objectif de « 100 % d’énergies renouvelables en 2050 », lui aussi en se taisant sur l’incompatibilité d’un tel programme avec une France sous le joug de l’UE et de l’euro (lire ici l’enquête d’IC sur l’éolien et le nucléaire).
Yves Bréchet, membre de l’Académie des sciences et ancien haut-commissaire à l’énergie atomique (CEA)  « considère qu’après l’arrêt de la filière à neutrons rapides, la fermeture sans justification autre que clientéliste de la centrale de Fessenheim est un authentique scandale. Si ça se passait aux États-Unis, on saisirait la Cour suprême pour abus de l’État. La filière nucléaire est la propriété des citoyens, elle a été construite, financée par des emprunts qui ont été remboursés (au contraire de la gabegie signalée par la Cour des comptes concernant les Énergies Renouvelables). Il est proprement scandaleux, comme citoyen et comme ingénieur, de voir avec quelle légèreté on détruit ce bien commun. »

Pour le PRCF, dans le cadre de la campagne pour une Alternative Rouge et Tricolore en 2022, la seule solution  en ce qui concerne l’indépendance énergétique de notre pays, qui est en mesure de reconstituer un service public de l’énergie au service des citoyens et des travailleurs de France, c’est la re-nationalisation de  l’ensemble des secteurs énergétiques (à commencer par le gaz et l’électricité et de le placer sous le contrôle des travailleurs et des citoyens de France ; c’est également à cette condition que pourra être engagée une véritable planification écologique par l’usage d’une combinaison de nombreuses énergies faisant de moins en moins appel aux énergies les plus polluantes tout en satisfaisant les besoins énergétiques des citoyens et des travailleurs à l’aide de toutes les sources utiles, l’énergie nucléaire comprise. C’est aussi une condition essentielle de la réindustrialisation, indispensable au produire en France nécessaire également pour la transition écologique. C’est pourquoi il faut recouvrir une souveraineté nationale et populaire pleine et entière, et donc œuvrer pour le Frexit progressiste que défend le PRCF et qui vise à associer toutes les forces véritablement patriotiques et populaires de France…

Commission Luttes du PRCF


Ceux qui vivent sont ceux qui luttent !

Grèves, mobilisations et manifestations : en France

Grève SNCF en Occitanie : la circulation des trains perturbée ce week-end pour votre départ en vacances

Source : Midi Libre

Un appel à la grève portant sur des questions de rémunérations et de conditions de travail a été lancé par trois syndicats pour le départ des vacances de la Toussaint. Une partie de la région Occitanie sera impactée par cette grève.

Le début des vacances de la Toussaint ne se passera pas comme prévu pour certains. En effet, un appel à la grève commun a été lancé par la CGT-Cheminots, de SUD-Rail et de la CFDT-Cheminots et va toucher la circulation des TGV Inoui et Ouigo de l’axe TGV Atlantique, a précisé la SNCF dans un communiqué. Cet appel court de ce vendredi midi à lundi midi.

https://www.midilibre.fr/2021/10/22/greve-sncf-en-occitanie-la-circulation-des-trains-perturbee-ce-week-end-pour-votre-depart-en-vacances-9883937.php

Sète : grève et manifestation des personnels de l’hôpital

Source : Midi libre

Ce jeudi 21/10/2021, à 13 h, le boulevard Camille-Blanc bordant l’hôpital Saint-Clair a été bloqué pendant une demi-heure. 

https://www.midilibre.fr/2021/10/21/sete-greve-et-manifestation-des-personnels-de-lhopital-9882348.phpTransport –

Transdev en grève

Source – Commun Commune

À l’occasion d’une nouvelle vague d’« ouverture à la concurrence » des transports en Ile-de-France, la direction de Transdev (transport de public) a imposé à ses salariés un « accord socle » qui se traduit par la suppression de la plupart des primes et par une extension de l’amplitude horaire. Les chauffeurs de bus doivent désormais travailler jusqu’à 45 heures payées 35.

En réponse, les travailleurs de plusieurs dépôts, en Seine-et-Marne, ont commencé une grève illimitée, début septembre. La solidité de la grève – qui s’est étendue à un dépôt de Reims – est à la mesure de la violence du coup porté par la direction de Transdev.

La CFDT à appelé les salariés de Décathlon à une mobilisation nationale le samedi 16 octobre

Source : CFDT Decathlon

Décathlon a décidé de laisser ses salariés se faire rattraper par la hausse du SMIC et ne souhaite pas généraliser cette hausse. Les salariés perdent donc du pouvoir d’achat alors que dans le même temps nous apprenons le versement de 350 Millions d’euros de dividendes pour les actionnaires familiaux.

Décathlon, qui a bénéficié d’aides de l’État pendant la pandémie, a baissé ses effectifs et réalisé des bénéfices record en 2021.

La CFDT ne comprend pas cette décision injuste socialement envers ceux qui ont tout fait pour maintenir l’activité pendant les confinements puis qui ont travaillé dans des conditions difficiles avec des productivités inhumaines.

AESH en grève ce mardi à Montpellier : « J’adore mon métier mais c’est un désastre !

Hier, 260 AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap) ont manifesté pour la quatrième fois cette année, de la place de la Comédie jusqu’au rectorat, avant qu’une délégation soit reçue par les services académiques à 15 h. D’où elle est ressortie avec la promesse de la création d’un « groupe de réflexion en décembre ou janvier ».

Source : https://www.midilibre.fr/2021/10/20/aesh-en-greve-ce-mardi-a-montpellier-jadore-mon-metier-mais-cest-un-desastre-9863583.php

Au CHU de Martinique, le passe sanitaire n’est plus obligatoire pour les soignants

Source : Ouest-France

Depuis mardi, la direction du CHU de Martinique n’oblige plus les soignants à présenter un passe sanitaire pour venir travailler. Le ministre des Outre-mer a confirmé cette décision, prise « dans un souci d’apaisement ». Moins de 50 % des agents du CHU sont vaccinés, selon les chiffres du Parisien . Ces derniers jours, des tensions ont éclaté entre les opposants à la vaccination et au passe sanitaire et les forces de l’ordre. Lundi, un sit-in a réuni plusieurs centaines de personnes devant le CHUM.

https://www.ouest-france.fr/region-martinique/au-chu-de-martinique-le-passe-sanitaire-n-est-plus-obligatoire-pour-les-soignants-eafedf00-3185-11ec-897d-2a6a1867e3db

Les salariés du Centre psychothérapique de l’Ain ont manifesté devant l’établissement

Source : Le Progrès de Lyon

Comme ils l’avaient annoncé cette semaine, la CFDT, la CFE-CGC et FO, les syndicats du CPA (Centre psychothérapique de l’Ain), ont manifesté ce jeudi 21 octobre devant leur établissement.

« Les salariés bien que conscients des difficultés de recrutement médical et paramédical ainsi que du contexte sanitaire, font le constat de la dégradation des conditions de travail », regrette FO. Le syndicat revendique plusieurs choses. En premier lieu, la reconnaissance et la prise en charge de leur souffrance et de leur épuisement, surtout liée aux conditions de travail et à la dégradation des prises en charge des patients et des soins. Les salariés estiment aussi avoir besoin de personnel dans les services, et ce malgré la difficulté de recrutement avancé par la direction.

https://www.leprogres.fr/sante/2021/10/21/les-salaries-du-cpa-ont-manifeste-devant-l-etablissement

Les aides à domicile « en révolte » face au manque de reconnaissance de leur indispensable métier

Source – FSC

Les salaires sont dérisoires et les démissions se multiplient. La crise sanitaire a souligné l’importance des aides à domicile, mais elles n’ont pas reçu la reconnaissance attendue de la part des pouvoirs publics.

Reportage à St Etienne

http://www.frontsyndical-classe.org/2021/10/les-aides-a-domicile-en-revolte-face-au-manque-de-reconnaissance-de-leur-indispensable-metier.html

Bobigny : plus de cent policiers dans la rue pour leur pouvoir d’achat

Source – Le Parisien

Les policiers de Seine-Saint-Denis et d’Ile-de-France se sont rassemblés, ce jeudi midi, devant les grilles de la direction territoriale de la sécurité de proximité 93 à Bobigny, pour réclamer la revalorisation de certaines primes et indemnités , et une égalité de traitement entre fonctionnaires de police.

https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/bobigny-plus-de-cent-policiers-dans-la-rue-pour-leur-pouvoir-dachat-21-10-2021-5RC7CZ2NU5EFDIBUC4YRK3YDAI.php

Fonction publique : ça coince encore pour appliquer les 35 heures dans le Val-de-Marne

Source – Le Parisien

Des mouvements de grève s’organisent, comme à Fresnes ce jeudi ou à Orly ce vendredi, à quelques semaines de la mise en œuvre de la loi de transformation de la fonction publique. Le texte, applicable au 1er janvier 2022, annualise le temps de travail à 1 607 heures pour les agents.

https://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/fonction-publique-ca-coince-encore-pour-appliquer-les-35-heures-dans-le-val-de-marne-21-10-2021-RNSDZNU2INH3JF2CE7YH3FNCEQ.php

 

et à l’international

Allemagne : des employés de banques se mettent en grève

Sources: RT France

Berlin – Organisée par le syndicat Verdi, le 28 septembre une grève a réuni plusieurs employées de banques allemandes qui demandait une convention collective, de meilleurs salaires ainsi que de meilleures conditions de travail.
https://francais.rt.com/international/91194-allemagne-employes-banques-se-mettent-greve

Un demi-million de travailleurs sud-coréens quittent leur emploi lors d’une grève générale

Source – https://truthout.org/articles/half-a-million-south-korean-workers-prepare-to-walk-off-jobs-in-general-strike/

Extrait – Le 20 octobre, au moins un demi-million de travailleurs en Corée du Sud – issus des secteurs de la construction, des transports, des services et autres – quittent leur emploi lors d’une grève générale d’une journée . La grève sera suivie de manifestations de masse dans les centres urbains et les terres agricoles rurales, aboutissant à une mobilisation nationale de tous les peuples en janvier 2022. La Confédération coréenne des syndicats (KCTU), le plus grand syndicat du pays avec 1,1 million de membres, organise ces mobilisations dans un large front avec les pauvres des villes et les agriculteurs de Corée du Sud.

Les 15 revendications détaillées de la grève peuvent être résumées comme s’inscrivant dans trois domaines de base :

  1. Abolir le « travail irrégulier » (travail à temps partiel, temporaire ou contractuel avec peu ou pas d’avantages) et étendre les protections du travail à tous les travailleurs ;
  2. Donner aux travailleurs le pouvoir de prendre des décisions de restructuration économique en temps de crise ;
  3. Nationaliser les industries clés et socialiser les services de base comme l’éducation et le logement.