#Grève5décembre des slogans pour défendre nos retraites jusqu’au retrait de la #réformedesretraites par points !

  • Retraite à points, c’est point de retraite !
  • La réforme macron c’est la misère / tous ensemble ne nous laissons pas faire !
  • La réform’ MA-CRON / DE-TRUI-RA-NOS-PEN-SIONS ! / UNION, ACTION, JUSQU’A SATISFACTION ! (variante : Grève général’ / Jusqu’à satisfaction !
  • Macron cass’ nos / On va lui fair’ sa fête ! / Macron casse nos statuts (variante : la Sécu) / On va lui botter l’ cul ! (variante : L’UE casse nos …)
  • La retrait’ / par / points / C’est-la mort-au-turbin !
  • Cheminots, enseignants, ouvriers, étudiants : / TOUS ENSEMBLE / et en mêm’ temps !
  • Demain est-ce qu’on s’arrête ? Non, non, non ! / Demain on reconduit ? Oui, oui, oui !
  • Grèv’ général’ / contre la cass’ social’ ! / Grève interpro / pour les conquis sociaux !
  • jusqu’au retrait total
  • Le projet Del’voye / On n’en veut pas ! / La réform’ Macron / Au pilon!
  • Pour sauver les acquis de la Résistance / Grèv’ général’ dans tout’ la France !
  • C’est pas au patronat (variante : aux eurocrat’s / au MEDEF / à Angela…) de faire la loi / la vraie démocratie / Elle est i-ci !
  • Ambroise Croizat / Nous revoilà ! / Non, non, non, au rapport Del’voye !
  • Tous ensemble, tous ensemble / Et en mêm’ temps / Et jusqu’au bout !
  • Les privilégiés, c’est pas les cheminots, / Ce sont les actionnair’, et les capitalos ! / Les privilégiés, c’est pas les professeurs, / Ce sont les traders, et les spéculateurs !

Pour chanter ensemble

· Ah ça ira (ter), la retraite à points à la lanterne / ah ça ira (ter), la retraite à points on n’en veut pas !

Sur l’air de la Carmagnole

L’Europ’ Macron et l’ patronat (bis) / Sont derrièr’ le rapport Del’voy (bis) / Avec la retraite à points / C’est la mort au turbin !

Refrain – Tous en grève interpro / Et tenons bon, et tenons bon, / Tous en grève interpro / Sauvons nos acquis sociaux !

Sur l’air du Chant des partisans version Zebda

Ami, entends-tu le vol noir de Maastricht sur la France / Ami, entends-tu le cri sourd du pays, sa souffrance

Ohé, salariés, du public et du privé faites alliance / Ohé, travailleurs, l’heur’ du combat d’ class’ revient, résistance !

Unité, unité, on va les dégager / Unité, unité, Macron va dégager !

Sur l’air de la Marseillaise et/ou sur l’air de l’Internationale

Allons enfants d’ la République / L’heure est venue de résister / A la cass’ des services publics / Des retraites et des libertés (bis)

Ne laissons plus les eurocrates / briser’ nos acquis, nos pensions / Ne laissons plus le gang Macron / privatiser notre nation


Refrain – Viv’ la grève interpro / pour les acquis sociaux / Et Grèv’ Général’ / pour le Retrait total


· Macron, Philippe, démission !

· Pour rire : Macron, Philippe / A la r’traite / Avec, avec, avec des cacahuètes !

· Macron, Médef, Union européenn’ / votr’ réforme / On la fout à la benne !

· Ils cassent nos acquis, bloquons leurs profits !

· Grèv’ interpro / Pour les acquis sociaux / Grèv’ général’ / pour notr’ modèl’ social !

· Grèv’ général’ / pour le progrès social / Brisons les chaînes / De l’Union européenn’ !

Et encore plus de

  1. Même Macron, même combat, Même UE, même combat
  2. POUR DEFENDR’ / LES-AC-QUIS-SO-CIAUX / NOUS-SOMM’S-TOUS/ DES CHE-MI-NOTS !
  3. BLANQUER CASS’ NOS LYCEES / IL FAUT LE DE-GAGER ! / MACRON CASS’ NOS STATUTS  / ON VA LUI BO-TTER L’ CUL !
  4. LA BATAILL’ DU RAIL / C’EST POUR TOUT L’ MOND’ DU TRAVAIL ! / UNION, ACTION / AVEC LES CHEMINOTS !
  5. La S.N.C.F., c’est l’affair’ de la nation / Pas d’Angela Merkel, ni des patrons !
  6. Parcours Sup, c’est un vrai marché d’ dup’s / Sauvons le bac / Ouvrons les facs !
  7. Le bac doit res-ter na-tio-nal / non-au-ly-cée-Blanquer’ / et au contrôl’ local !
  8. Cheminots, étudiants, enseignants / TOUS ENSEMBLE / et en mêm’ temps !
  9. Macron dégrad’ / tous-nos-acquis sociaux / nous on ré-pond : grèv’inter-pro!
  10. Y en a marre des diktats européens / qui détruis’ les conquêt’ / De nos anciens !
  11. Macron, l’Europe et le MEDEF / ils cassent notre école / et la SNCF !
  12. Ohé « Jupiter », on va t’ botter l’ derrièr’ ! (variante : Macron – Thatcher / On va t’ botter l’ derrièr’).
  13. Macron, Philippe, illégitimes / démolir son pays / c’est-un-CRIM’ !
  14. C’est pas au patronat / de fair’ la loi / La vraie démocratie / elle est ici ! (faire varier : pas à Angela, pas aux eurocrates, etc.)
  15. L’argent pour la santé / Et pour l’enseignement / PAS pour l’OTAN / Ni le sur armement !
  16. Tous ensemble, tous ensemble / et en mêm’ temps !
  17. Face à l’UE des capitalistes / Nous on répond : Frexit progressist’ !
  18. Ils cass’ nt nos acquis (not’ pays) / bloquons leurs profits !
  19. L’emploi ? Ja, ja, ja ! / Maastricht ? / Nicht, nicht, nicht !
  20. Macron, Macron, tu-dé-truis-la-Franc’ / nous on te répond ! / Ré-sis-tanc’ !
  21. Pour sauver les conquêtes du CNR / Il faut, il faut / virer Macron-Thatcher !
    Pour re-con-struir’ / le-pro-grès-social / Y faut-sor-tir / d’ l’ Europ’ du capital !
  22. Macron, t’es foutu, les feignants sont dans la rue (variante : les cyniques, les jaloux, les extrêmes…) !
  23. Les privilégiés, c’est pas les cheminots, / Ce sont les actionnair’, et les capitalos ! / Les privilégiés, c’est pas les professeurs, / Ce sont les traders, et les spéculateurs !  
  24. Macron, Gattaz, l’Europ’ de la finance / détruis’ la France / nous on répond : ré-sis-tanc’ !
  25. C’est pas au patronat (variante, à Jupiter, à l’UE, à Gattaz, à Blanquer…) / de fair’ la loi / la vraie démocratie / Elle est i-ci
  26. Demain est-ce qu’on s’arrête ? Non, non, non ! / Demain on continue ? Oui, oui, oui !
  27. Macron, ton « nouveau monde », c’est l’esclavage ! / Macron, UE, MEDEF, DEGAGE !
  28. Non aux euro- / privatisations / à bas, à bas / les euro-diktats !
  29. Ce n’est pas les salaires /ce n’est pas les statuts / ce n’est pas les acquis / c’est l’UE du profit qui détruit notre pays !
  30. Emplois, statuts, salaires, code du travail, même bataille, tous ensemble, et en même temps !
  31. Macron / l’UE / veulent tout privatiser / tous ensemble / faut les dégager
  32. Pour sauver / nos services publics / de l’Europe du fric / vite vite vite / le FREXIT !
  33. La monaie unique n’aura pas le service public !
  34. une seul’ solution / l’Unité d’action
  35. Pour stopper  / l’euro austérité ! Ouvriers, étudiants, enseignants, paysans / Tous en-sembl’ / Et en mêm’ temps !
  36. LES STATUTS / LA SECU / SONT NOTRE DÛ ! Le bac doit res-ter na-tio-nal / non au lycée Blanquer / et au contrôl’ local !
  37. Fin du bac national / mise à mort / des conventions salarial’s !
  38. Cheminots, étudiants, enseignants / TOUS ENSEMBLE / et en mêm’ temps !
  39. Macron détruit / tous nos acquis sociaux / nous on répond : grève inter-pro !
  40. Printemps 2018 / plus haut que 68 !
  41. Chaud, chaud, chaud, le printemps sera chaud !
  42. Y en a marre des diktats européens / qui détruis’ les conquêt’ / De nos anciens !
  43. Macron, UE, MEDEF, vous cassez notre école / et la SNCF !
  44. Ce n’est qu’un début, le combat continue !C’est pas au patronat (variante, à Jupiter, à l’UE, à Gattaz, à Blanquer…) / de fair’ la loi / la vraie démocratie / Elle est i-ci Demain est-ce qu’on s’arrête ? Non, non, non ! / Demain on continue ? Oui, oui, oui ! Macron, ton « nouveau monde », c’est l’esclavage ! / Macron, UE, MEDEF, nous on vous crie : DEGAGE ! Non aux euro- / privatisations / à bas, à bas / les euro-diktats ! Macron cass’ nos retrait’ / On va lui fair’ / Sa fêt’ ! Cheminot cheminot cheminot… solidaire répondit l’écho Assez cassé, assez privatisé, pour créer des emplois faut nationaliser ! Y a toujours des milliards / pour les fauteurs de guerre / mais y a jamais un rond / pour les infirmières ! Assez gavé les premiers cordés, assez privatisé, faut nationaliser et mieux payer ! (variante : embaucher)

en chanson avec le PRCF

  1.      Sur l’air de « taïaut » : « Macron, Macron, Macron ? (variantes : Gattaz, Vidal, l’UE, Blanquer, etc.), / Résistance répondit l’écho »
    Même air : « Merkel, Merkel, Merkel… / Emmanuel répondit l’écho !
  2. Ah…. La… Bas-till’ on n’aime pas / Macron-MEDEF / Qui détruit la SNCF / On dégag’ ra qui ça ? / Macron-MEDEF où ça ? / A la Basti-i-lle !
  3. Sur l’air du Petit navire :
    Il était un petit Macron (bis) / Entièrement dévoué aux gros patrons (bis) / Ohé, ohé, Jupiter, / tous ensemble on va t’ botter l’ derrièr’ / Ohé, ohé Jupiter, / Union des ch’minots, des fonctionnair’ !
  4. Sur l’air du Chant des partisans (version Zebda) :
    Ami entends-tu le vol noir de Maastricht sur la France ? / Ami entends-tu le cri sourd  du pays, sa souffrance ? / Ohé, cheminots, étudiants et enseignants fait’z alliance ! / Ohé, salariés, l’heure du combat d’ classe revient, résistance !
  5. Sur La Marseillaise (ou de l’Internationale, ou les deux…) :
    Allons enfants de la Sociale / L’heure est venue de dégager / le « trader » du grand capital / Qui cass’ tout depuis l’Elysée (bis)
    Faut sortir de l’Europ’ du fric / Faut rebâtir la Républiqu’ / Assez, assez privatisé / Assez, assez précarisé !
    Aux armes, prolétair’s ! Tous ensembl’ en mêm’ temps ! Virons les actionnair’s / virons l’UE, l’OTAN (bis s’il s’agit de l’Inter)
  6. Sur l’air du Ça ira.
    Ah, ça ira, ça ira, ça ira, l’président des riches à la lanterne / Ah ça ira, ça ira, ça ira, l’ président des riches on l’ dégagera
    Et si ça n’ suffit pas / On sortira d’ l’UE / et si ça n’suffit pas d’OTAN on sortira !
  7. Sur l’air de « l’hymne européen » (= l’usurpation de l’Ode à la joie de Schiller mise en musique par le révolutionnaire Beethoven)
    Y EN A MARR’ DE CETTE EUROPE / QUI DETRUIT NOTRE PAYS / TOUT C’ QU’ELLE TOUCHE ELLE LE SALOPE / ELL’ N’ ROUL’ QUE POUR LE PROFIT !
    MAIS LE MOND’ DU TRAVAIL SE LEV’ / BLOQUANT, MANIFESTANT, FAISANT GREV’/ N’ CRAIGNONS PAS D’ SORTIR MACRON / ET D’ SORTIR D’ L’ EUROP’ DES PATRONS !