Quand le gouvernement brade en catimini le domaine de Grignon, joyaux de la recherche agronomique, à l’émir du Qatar

domaine de grignonChacun se souvient du de l’hippodrome de Compiègne bradé par le ministre des finances de Sarkozy Eric Woerth. Une affaire que le ministre des finances Cahuzac de François Hollande a opportunément close et dont la Cour de Justice de la République présidée par un juge directement nommé par Sarkozy aura enterré sous un non-lieu.

Devant l’exemplarité d’une justice de classe, qui réprime les travailleurs et laisse systématiquement tranquille les puissants, il est évident que ce type d’affaire ne peuvent qu’être monnaie courante. Alimentant le dégout des travailleurs français, et régulièrement dénoncées par les associations spécialisées, comme l’ONG anti corruption Transparency International

Une nouvelle affaire révélée par l‘hebdomadaire Marianne, montre qu’en la matière, le gouvernement Valls agit de la même manière, en hommes de main du Capital.  Hollande président, le patrimoine de la Nation continu d’être bradé à vil prix à l’oligarchie capitaliste.

C’est ainsi qu’à travers un cavalier législatif inséré en catimi dans le projet de Loi Sapin 2 le gouvernement de François Hollande se prépare à céder très vite et à très bas prix le dans les Yvelines à l’émir du Qatar, Tamin Al-Thani (propriétaire du PSG). Rappelons que la Loi Sapin 2 est censée être une loi anti corruption !

Son article 15 ter doit permettre à deux institutions publiques, l’école d’ingénieurs AgroParisTech et à l’INRA propriétaires et gestionnaires de ce domaine agricole historique et de son château classé de déroger au code générale de la propriété publique. Il s’agit de faire déménager illico ces deux institutions en bradant le domaine.

Et on ne parle pas ici que de quelques hectares anodins. Mais d’un domaine majeur s’agissant de l’agronomie et de la biologie, avec son musée du vivant, une collection d’arbres exceptionnelle (200 espèces) et une bibliothèque unique. Le site de près de 300 ha qui comporte également un château du XVIIe siècle, est classé. D’abord Institution royale agronomique de Grignon, cette école d’agriculture de Grignon changera plusieurs fois d’appellation : elle devient l’École impériale d’agriculture en 1852, l’École nationale d’agriculture en 1870, l’École nationale supérieure d’agronomie de Grignon en 1960 puis l’Institut national agronomique Paris-Grignon en 1971. C’est aujourd’hui AgroParisTech, ce qui en fait la plus ancienne des écoles d’agriculture et d’agronomie française.  Il s’agit d’un des joyaux du patrimoine culturel et scientifique français.

Un joyau qui serait vendu à l’émir du Qatar pour en faire … un centre d’entrainement pour le PSG. Une pétition a déjà rassemblée plus de 26 000 signatures contre le projet, conduisant à l’émir à communiquer sur le choix d’un site à Poissy pour réaliser son centre d’entrainement. Le domaine pourrait lui être transformé en résidence de luxe.

D’ailleurs, selon les opposants à la vente, le gouvernement fait valider avec cette loi un accord illégal déjà conclu par l’état.

Personne ne doit s’y tromper, cette liquidation du patrimoine public, c’est aussi cela le capitalisme, un système où l’état est un instrument de domination au service de la prédation de la dictature capitaliste. Et les méthodes déjà décrites au XIXe siècle, par exemple dans un roman comme La Curée de Zola, n’ont guère varié sur le fond : faire les poches par tous les moyens  aux travailleurs ! Woerth ou Sapin, même combat !

JBC pour www.initiative-communiste.fr