Contre le MEDEF et son monde : une délégation du PRCF et des JRCF à Jouy-en-Josas

31 août 2017 / Jouy-en-Josas – par les jeunes militants des . Une délégation du PRCF et des s’est rendue hier à Jouy-en-Josas afin de protester avec différents syndicats et mouvements contre l’organisation de l’université d’été du sur le campus d’HEC.

Mais ce rassemblement avait une portée plus large. En effet, ce 31 août est le jour de la présentation des contre le travail par le gouvernement jupitérien, dont nous rappelons que 12 membres étaient présents à l’université du Medef cette année, dont Le Drian, Le Maire et Blanquer (l’homme qui veut « muscler » le bac).

Plusieurs organisations appelaient à manifester : le Front Social (en particulier celui des Yvelines), Solidaires, la CGT 78, Attac, Agir ensemble contre le chômage, DAL et le MNCP.

Une partie des manifestants est partie en cortège de la gare de Jouy-en-Josas pour rejoindre les abords d’HEC. Une fois arrivée, se sont retrouvées toutes les organisations… ainsi que les CRS tout autour de la place. Environ 500 personnes étaient présentes à ce rassemblement. Des intervenants ont pu s’exprimer, notamment un membre de FO, en rupture avec sa confédération et membre du Front social.

Au passage, rappelons la petite phrase de Pierre Gattaz durant cette même université : « J’encourage Emmanuel Macron à aller au bout de la réforme du Code du travail et à surtout ne rien lâcher […]. Il est légitime pour la mener à bien. Il l’a mille fois annoncé et cela a été confirmé par les élections présidentielles et législatives. » Bref, le grand patron du Medef connaît l’agenda de sa classe sociale, celle des riches, qui a enfin celui dont elle rêvait : celui qui va mettre un terme aux conquêtes sociales ouvrières et à l’État-nation.

Cette journée de mobilisation n’était qu’un préparatif pour la grande manifestation du 12 septembre. Il n’appartient qu’à nous qu’elle soit une réussite. Travailleurs, étudiants, progressistes, ne faites pas l’impasse sur vos droits, défendez-vous et venez manifester le 12 et durant tout le mois de septembre. Ce n’est pas qu’une question de droit, c’est une question de devoir !