Contre la répression anti-syndicale à Orange (France Telecom)

stop répression syndicalistesMessage de soutien et de protestation contre la répression anti-syndicale

La Commission Luttes du Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) apporte son soutien à Maryline Lamblot militante CGT et secrétaire du CHSCT Ui Orange du Puy de Dôme, assignée au tribunal de Grande Instance par sa direction. Le crime de cette militante est d’avoir dans le cadre de son mandat syndical refusé de signer un ordre du jour de réunion comportant des opacités et des zones d’ombre sur un projet de réorganisation d’un service. Projet qui pourrait avoir des impacts négatifs sur la vie professionnelle et personnelle de tous les salariés du service.

La répression syndicale mise en œuvre par la Direction d’Orange et par les entreprises de ( Poste, SNCF, EDF, etc…) est dans la suite logique des projets Macron inspirés par le MEDEF et par l’Union Européenne qui veulent à tout prix museler les travailleurs et les syndicalistes de classe qui osent résister, s’opposer aux décisions anti ouvrières et surtout, remettre en cause les politiques libérales de Bruxelles, du gouvernement Valls et de son maître à penser Pierre Gattaz.

C’est pourquoi, le PRCF avec d’autres organisations progressistes politiques et syndicales appelle les travailleurs à construire un Front Antifasciste, Populaire et Patriotique (F.R.A.P.P.) militant pour les « 4 sorties » de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme.

Ils appellent les travailleurs de l’entreprise Orange, à participer à la manifestation unitaire du 30 mai à Paris (10ème anniversaire du NON des Français à la constitution européenne), contre l’UE, atlantique supranationale, antisociale, antidémocratique et belliciste pour la souveraineté nationale, le progrès social, la paix et la coopération internationale, contre l’euro-austérité de Hollande, Valls-MEDEF.

la commission Luttes du PRCF

Clermont Ferrand, 22 avril 2015

Bonjour à toutes et à tous,

Maryline Lamblot, secrétaire CGT de CHSCT dans l’entreprise Orange, est convoquée en référé mardi 28 avril 2015, au tribunal de grande instance de Clermont-Fd, pour avoir refusé de signer un odre du jour de CHSCT.

Cette combative Camarade a besoin de tout notre soutien. Dans un premier temps, le syndicat des activités postales et de télecommunications vous propose une motion de soutien à remplir et renvoyer par mail à la direction de Maryline. Nous vous tiendrons informé-e-s de la suite des évènements.

La motion est à télecharger ici :
http://www.cgt63.fr/joomla3/images/udcgt63/motions/150422_maryline_lamblot.doc

Il est de plus en plus fréquent que les militantes et les militants CGT soient criminalisé-e-s. Les convocations aux tribunaux se multiplient. Nous pensons à Éric Colin à Moulins qui attend le délibéré de son “affaire” le 29 avril prochain.

Aujourd’hui encore, la solidarité de toute la CGT doit s’exprimer, pour éviter à une militante, élue du personnel, de riquer une sanction pénale pour son activité syndicale. Maryline dérange sa hiérarchie qui use là aussi de moyens scandaleux pour décourager l’action syndicale.

À la CGT, on ne lache rien ni personne !

Fraternellement,
Pour l’Union Départementale CGT du puy de Dôme,
Sylvain Le Noc.

source Front Syndical de Classe: http://www.frontsyndical-classe.org/2015/04/urgent-besoin-d-aide-a-une-elue-cgt.html