Au moment où les grandes centrales syndicales ont tenu ou von tenir leurs congrès et où Emmanuel Macron engage un nouveau quinquennat qui s’annonce une nouvelle fois particulièrement riche en matière de restrictions des droits sociaux, un état des lieux du syndicalisme s’impose.

Quels sont les rapports de forces à l’intérieur du champ syndical ? Quels sont les principaux défis auxquels il est confronté ? Est-il en état de retrouver son hégémonie sur les mouvement sociaux, notamment mise à mal par l’épisode Gilets Jaunes ? Peut il offrir une base de résistance à la nouvelle offensive néolibérale qui s’annonce ? A quelles conditions ? Bref, comment revivifier le « syndicalisme de classe et de masse » dont la CGT est la matrice historique ?

Il s’agira donc ici de mettre en perspective et en débat ce que pourrait eêtre un syndicalisme de lutte renouvelé au XXIe siècle.