22 octobre 1941 Guy Mocquet et ses camarades tombaient. “Pour vous sortir de la prison, Pour tuer le capitalisme”

fusilles_de_chateaubriand2Le 22 octobre 1941, et ses camarades tombaient sous les balles ! 22 octobre 1941 les 27 de Châteaubriant sont exécutés ! vingt-sept hommes, communistes et syndicalistes pour la plupart !

N’oublions jamais leur combat !

“Les traîtres de notre pays
Ces agents du capitalisme
Nous les chasserons hors d’ici
Pour instaurer le socialisme
[…]
Pour vous sortir de la prison
Pour tuer le capitalisme ”

Guy Mocquet

ne laissons pas salir leur mémoire. Continuons leurs combats. Pour sortir de la prison, Pour tuer le capitalisme !

le 25 mars 2013, – président du PRCF, résistant FTP MOI – répondait aux calomnies lancés par les anticommunistes, et relayée en particulier par M Onfray dans une lettre ouverte, démontrant que dès 1940 les communistes à l’image de Guy Mocquet étaient engagés dans la pour la souveraineté nationale. (lire ici)

Réponse à Michel Onfray et autres textes sur la résistance et l’engagement – Léon Landini #livre

landini Réponse à miche onfray et autres textes sur la Résistance et l'engagementAu moment où l’ensemble de nos médias, à longueur d’ondes ou de colonnes banalisent quotidiennement le nazisme, criminalisant sans cesse le communisme, continuant à affirmer malgré toutes les preuves que les communistes ne sont entrés en qu’après l’attaque contre l’Union soviétique, il apparaît plus que jamais indispensable de mettre en évidence le rôle primordial joué par les communistes dans la libération de notre pays.

A travers cette « Réponse à  », hier, aujourd’hui montre au fil de ce recueil de texte ce qu’est le chemin du courage, de la dignitié, le chemin de la résistance pour construire aujourd’hui un véritable demain

Léon Landini est Président de l’Amicale des anciens FTP-MOI des bataillons Carmagnole et Liberté, président du Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF), officier de la Légion d’honneur, médaillé de la Résistance, grand mutilé de guerre, suite aux tortures endurées au cours de son internement au fort Montluc à Lyon.