1 offre d’emploi sur deux de Pole Emploi serait illégale ou mensongère

Les analyses menées par la révèlent des chiffres inquiétants : 1 offre d’emploi sur deux de Pole Emploi serait illégale ou mensongère.

Alors que le continue de grimper, selon la CGT n’a pas les moyens de vérifier le sérieux ni même la légalité des offres d’emplois publiées sur pole-emploi.fr… En effet faute de personnel c’est un programme informatique qui se charge des “contrôle”.

Dans ces conditions, difficile pour les chômeurs de pouvoir accéder aux rares offres d’emplois (lire ici) disponible.

Une situation scandaleuse qui ne s’explique pas uniquement par l’augmentation du nombre de chômeurs mais bien par les ravages de l’euro austérité au sein des services de Pôle Emploi.

M. LE SCOUARNEC, sénateur du Morbihan, a posé une question au gouvernement, concernant les offres d’emploi illégales.

Offres non légales sur le site de Pôle Emploi

Question Ecrite 24129
Déposée au Journal Officiel du Sénat, le 01/12/2016

Monsieur Michel LE SCOUARNEC souhaite attirer l’attention de Mme la ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social sur les offres non légales proposées sur le site pôle emploi.fr.
L’union départementale CGT du Morbihan a analysé les offres d’emplois sur ce site le 2 septembre 2016. Ainsi, 46% d’entre elles seraient illégales. Dans un courrier adressé à l’organisation syndicale le 20 octobre 2016, le directeur national de Pôle emploi reconnaît lui-même que ces offres « présentent manifestement des non conformités malgré les dispositifs de sécurisation mis en place de façon automatisée et via les conseillers alertés ».
En effet, c’est un logiciel de contrôle automatique qui gère les offres d’emplois. Or, jusqu’en 2014, c’était des agents de Pôle emploi qui contrôlaient, avant leur diffusion, la légalité des offres.
Les analyses réalisées par la CGT les 28 janvier et 7 juillet 2016 indiquaient déjà des taux d’offres illégales respectivement de 30 % et 33 %. Ces chiffres illustrent le défaut de fonctionnement de ce logiciel.
Les salariés en recherche d’un emploi ont le droit de consulter des offres légales et non pas incohérentes, mensongères voire malhonnêtes.
De plus, Pôle emploi remplit une mission de service public et doit garantir la légalité et la réalité des offres qu’il diffuse sur son site internet.
C’est pourquoi il lui demande ses intentions afin de rétablir le contrôle des offres, avant leur diffusion, par les agents de Pôle emploi formés à cette tâche.

Réponse de Mme la Ministre à venir ?

 

sources : http://www.cgt56.com/spip.php?article1523