La paix mondiale menacée : Macron, Trump & May violent le droit international et bombardent la Syrie

Chasseurs américains au dessus de puits de pétrole en feu. 1ere d’Irak 1991 – source wikipédia

En violation du droit international, des bombardiers et navires de guerre américains et de leurs supplétifs de l’OTAN ont perpétré dans la nuit du 14 avril 2018 une violation grave du droit international, tirant plus d’une centaine de missiles sur les villes de Damas, Homs et Alep. L’armée de la République de a indiqué que bon nombre des missiles tirés ont été interceptés.

Le ministère des affaires étrangères syrien, dont le gouvernement a invité l’OIAC, organisme international en charge des vérifications sur les armes chimiques à Douma, à dénoncer cette violation du droit international.

« Cette agression qui intervient simultanément avec l’arrivée d’une mission d’enquête relevant de l’OIAC en Syrie pour vérifier l’attaque chimique présumée à Douma vise à entraver l’action de la mission, à anticiper ses résultats et à exercer des pressions sur elle afin de ne pas mettre à nu leurs mensonges et fabrications »

En France, les communistes avec le PRCF appellent à se mobiliser en nombre pour défendre la ; dans un communiqué la commission internationale du PRCF souligne l’absence de preuve alors qu’une enquête internationale devait commencer, dénonce la violation du droit international.

L’implication de l’armée française dans cette escalade guerrière et dans une confrontation quasi directe avec la Russie s’est faite en violation de la constitution par E. Macron, et notamment de l’article 35 qui impose un débat au parlement, ce qui n’a pas été fait. En Grande-Bretagne non plus le parlement n’a pas été consulté, ce que le leader de l’opposition J. Corbyn a dénoncé ces jours derniers.

APRÈS L’AGRESSION IMPÉRIALISTE CONTRE LA SYRIE SOUVERAINE, TOUS ENSEMBLE AUSSI POUR DÉFENDRE LA PAIX MONDIALE !

PARIS – 14 avril 2018

Commission internationale du PRCF – Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF et Antoine Manessis, secrétaire de la commission internationale

Cette nuit, les impérialistes américains, britanniques et français ont attaqué la Syrie.

Alors qu’aucune preuve formelle n’est à ce jour venue étayer les accusations occidentales d’utilisation d’armes chimiques dans la Ghouta par le gouvernement syrien, alors qu’aucune enquête indépendante n’a en outre été menée sur place, les forces impérialistes coalisées ont donc frappé la Syrie, un pays souverain qui lutte contre les forces obscurantistes fanatiques travestis en « démocrates » et contre les puissances impérialistes qui les soutiennent avec le renfort de l’Arabie saoudite et des bourreaux sionistes du peuple palestinien.

Et cela en violation du droit international puisque le Conseil de sécurité n’a donné aucun mandat aux trois puissances pour mener ce qui reste une agression barbare et dangereuse.

La Russie a fait preuve tout au long de cette crise d’une maîtrise, d’une patience et d’une responsabilité remarquables. L’attachement objectif de la Russie à la paix mondiale face aux irresponsables et bellicistes dirigeants des puissances impérialistes doit être souligné. Trump, Macron et May se sont comportés en brigands, en pirates et en lâches, chacun de ces potentats cherchant en outre à utiliser la guerre extérieure pour faire diversion aux problèmes intérieurs que leur sale politique antipopulaire suscite dans leurs pays respectifs. Les peuples étasunien, français et britannique n’oublieront pas cet acte révoltant qui met en cause la paix mondiale. Et ce sont bien sûr ces peuples qui subiront les conséquences des agressions de leurs gouvernements.

Que des gouvernements qui dirigent les pays les plus “gazeurs” de l’histoire osent prétendre agir contre les armes chimiques est d’une impudence criminelle. Il ne manquait que l’ Allemagne parmi les coalisés pour que l’équation soit parfaite.

L’impérialisme français est un expert des gaz, armes chimiques, enfumades, contre les colonisés (Algérie, Indochine, Afrique…), et aussi durant la première guerre mondiale, mais encore contre les “subversifs” et sans oublier que le gaz lacrymogène utilisé présentement contre les ouvriers, zadistes et étudiants en lutte est une arme chimique non létale.

Et que dire du champion du monde toutes catégories , les États-Unis dont nul n’a oublié, sauf Le Drian, les exploits chimiques (napalm, défoliants) durant ses guerres impérialistes en particulier au Vietnam.

Plus que jamais défendons la paix !

Et que le peuple syrien agressé sache que ce n’est pas le peuple de France dont les éléments les plus dignes sont en lutte contre Macron et l’UE/OTAN, qui a procédé à cette criminelle agression mais l’oligarchie capitaliste et son fantoche de l’ Élysée, Macron.

Plus que jamais, le PRCF appelle les vrais communistes, qu’indignent les propos équivoques de Laurent, les vrais patriotes, qui distinguent la France de l’arrogant oligarque de l’Élysée, les vrais internationalistes, qui ne confondent pas la solidarité des peuples avec le « droit » d’ingérence impérialiste, à agir tous ensemble et en même temps (déclarations communes, manifestations, prises de parole), non seulement pour sauver les conquêtes sociales menacées par Macron-Thatcher, mais pour que la France se retire au plus tôt de l’UE/OTAN, ce facteur permanent de tension et de guerre qui porte en germe la possibilité d’une nouvelle et ultime guerre mondiale exterminatrice.

Les cibles des attaques.

Contrairement à ce qui est indiqué, les cibles n’incluent pas des sites de productions d’armes chimiques, mais l’infrastructure militaire et civile de la Syrie. La Russie a indiqué que les bases où elle est présente n’ont pas été visées et ses défenses anti aériennes ne sont pas intervenues.

Sur les 101 missiles tirés par les armées américaine, française et britannique, 71 auraient été interceptés par les défenses syriennes d’après le ministère de la défense russe.

  • l’aéroport international – civil – de Damas aurait été visé et serait gravement endommagé
  • l’aéroport de Al Dumayr a été visé par 12 missiles tous abattus d’après la télévision russe
  • 13 missiles auraient été abattus dans la région de Al Kiswah au sud de Damas
  • les bombardements ont bombardé l’aéroport de Mirzeh dans la banlieue de Damas
  • le centre de recherche scientifique de Barzeh au nord ouest de la Gouta a été bombardé. Ce centre de recherche a été construit dans les années 1970 par la France.
  • des positions de la garde républicaine ont été bombardées sur le Mont Qassion au nord de Damas
  • ‘d’autres positions de la garde républicaine syrienne ont été bombardée à Alep à plusieurs centaines de kilomètres de la Gouta

JBC pour www.initiative-communiste.fr

Commentaire de lecteur “La paix mondiale menacée : Macron, Trump & May violent le droit international et bombardent la Syrie

Laisser un commentaire